Les élections américaines

Taft et Bryan, candidats à l'élection américaine de 1908

Taft et Bryan, candidats à l’élection américaine de 1908

En lisant ce texte concernant les élections américaines de 1908, demandez-vous si vous êtes pour les démocrates ou pour les républicains… et cherchez ce qui a changé dans les orientations de ces deux partis depuis 1908:

En 1908, aux États-Unis, les élections présidentielles mettaient déjà aux prises deux grands partis:

les Républicains  ont pour but la centralisation complète du pouvoir à Washington, au détriment des droits particuliers de chacun des États indépendants. Ils veulent la Plus grande Union, sont impérialistes et prétendent à ce que les États-Unis prennent voix dans le concert des Puissances. »

Les Démocrates sont les remparts de la doctrine de Monroë: L’Amérique aux Américains. Ils veulent défendre l’Union contre les immigrations étrangères. Ils maudissent et l’impérialisme et la politique coloniale. Leur devise serait encore mieux Chacun chez soi. S’en tenant à la lettre à l’esprit de la Constitution, ils soutiennent les intérêts particuliers des États contre les menées centralisatrices.

On n’a pas idée des dépenses que représentent les élections présidentielles américaines!

Le ményanthe

Ményanthe © Secrets de plantes

Ményanthe © Secrets de plantes

Le ményanthe,Menyanthes trifoliata, de la famille des Menyanthaceae, est une plante aquatique dont le rhizome est immergé, couché dans la vase, et dont les grandes feuilles divisées en trois lobes, comme celles du trèfle, poussent à la surface. Entre avril et juin, il développe au-dessus des eaux de très belles grappes de fleurs blanches et roses présentant cinq pétales et des cils blancs à l’intérieur.C’est une très jolie plante qui a la particularité d’être enracinée sous l’eau mais de développer ses feuilles et ses belles fleurs à l’air libre. On la trouve dans les étangs, les marécages, les tourbières, les petits lacs et les prairies inondées. Elle est implantée dans tout l’hémisphère nord, mais elle est aujourd’hui rare et protégée.

Le Sultan avait trop chaud – chap 64

Oasis en Algérie

Oasis en Algérie

La route était belle. Avec son escorte légère, Julien se sentait en sécurité et content de retrouver, dans quelques jours, Ispahan et certains de ses habitants.
Ils voyageaient tôt le matin, tard dans la nuit et faisaient une sieste sous les toiles après avoir tendu la nappe sur le sable.
Et les jours passaient, sans alerte, au rythme lent des chevaux.