Avez-vous bon chic?

bellemagLe bon chic c’est à la fois le bon ton et le chic, c’est à dire l’élégance.

Je vous propose les 20 première idées à la mode de l’année 1950. transposez-les aujourd’hui. trouvez 20 vêtements que vous portez ou voudriez porter et qui vous semblent aujourd’hui représenté le bon chic. En tout cas, régalez-vous en vous imaginant dans les tenues ci-dessous.

– le trench-coat américain en satin tendre, rose de préférence se porte le matin au saut du lit, avec des pantoufles de cuir verni noir (surtout pas des mules);

– la jupe écossaise en lainage à fond rouge, froncée autour de la taille s’arrête entre le mollet et la cheville. C’est une jupe de petit dîner;

Mousse d’Irlande

Mousse d'Irlande © Sacrets de plantes

Mousse d’Irlande © Sacrets de plantes

La mousse d’Irlande ou carragaeen ou pioka, Chondrus crispus, Fucus crispus, de la famille des Rhodophyceae, sur les côtes nord de la Bretagne, est une algue rouge. Elle pousse sur les côtes de l’Atlantique, de l’Arctique au Maroc.
Une des caractéristiques de la plante est de prendre des reflets bleu métallique lorsqu’elle est vue à la surface de l’eau. C’est une algue annuelle très polymorphe. Son thalle, de consistance plus ou moins cartilagineuse, est dressé sur 10 cm et a un aspect rouge sang. Un axe, cylindrique à la base, passe d’un aspect filiforme à celui de larges rubans plats ramifiés et plus ou moins crépus. Elle peut ainsi former des gazons denses (jusqu’à 5 kg au m2) sur les rochers découverts uniquement lors de fortes marées. Des trous sur un côté du thalle, compensés par des bosses sur sa face opposée, indiquent l’emplacement des gamétophytes femelles. Les tétrasporophytes sont, eux,  repérables par des marbrures rouges un peu saillantes à l’extrémité du thalle. 

Le Sultan avait trop chaud – chap 67

patarellaDès qu’un architecte avait déposé son mémoire, il était conduit par les gardes du sultan dans une cellule dans laquelle il attendrait les résultats du concours.
Dans les premiers jours et pour les premiers d’entre eux, les choses se passèrent plutôt bien. Le sultan avait aménagé une prison dorée pour ses chers candidats. Service, table, vue sur mer, distraction tout avait été prévu.
Puis, avec le nombre (des architectes) et les jours passant, l’angoisse commença à monter progressivement.
Dans  l’attente de ta justice ô vénérable sultan, et de ton jugement dont tous respecteront l’exécution, je patiente, puisque tel est ton bon vouloir. Ainsi gémissaient les jeunes et  les vieux architectes qui avaient rendu leurs plans.