Le calendrier

Almanach de l'ouvrier

Almanach de l'ouvrier

Un calendrier est une division du temps en périodes plus ou moins longues, adaptées aux usages de la vie sociale et concordant avec des phénomènes naturels, en général astronomiques. La base fondamentale en est le jour. Pour scander le temps, on pense à la lunaison, à la période de rotation de la Terre sur elle-même, puis à sa révolution autour du Soleil. Mais les difficultés commencent car ni le mois lunaire, ni l’année solaire ne comptent un nombre exact de jours pas plus que l’année solaire ne compte un nombre exact de mois lunaires.

Le système solaire et le calendrier

Le système solaire n’a pas tenu compte de l’importance, pour les activités humaines, de pouvoir établir un calendrier ! La période de révolution de la Terre autour du Soleil n’est pas proportionnelle à la période de rotation de la Terre sur elle-même ; l’axe de la Terre est incliné… Un vrai casse-tête qui n’a pu se résoudre que par des décisions tout humaines de «normalisation».

Le calendrier, objet tabou

Notre calendrier est très précis, mais peu souple, (inégalité des mois, mobilité des jours fériés, variation du jour de la semaine pour une date déterminée…). Des réformes sont proposées, mais toucher au calendrier n’a jamais été sans provoquer de violentes réactions. L’Angleterre, antipapiste, n’a accepté le calendrier grégorien qu’avec deux siècles de retard !

Calendrier et normalisation

Le calendrier révolutionnaire : 12 mois de 30 jours plus 5 ou 6 jours pour la république

Le calendrier révolutionnaire : 12 mois de 30 jours plus 5 ou 6 jours pour la république

Établir un calendrier, c’est se donner un temps commun avec des fêtes religieuses revenant à intervalles réguliers, c’est se donner des repères pour pouvoir anticiper le retour des saisons. Maîtriser le temps, c’est aussi détenir un  pouvoir politique et religieux incontesté. Les prêtres-astronomes chaldéens et égyptiens le savaient bien, les Révolutionnaires français aussi…

2100 av J.C.

Plafond du tombeau de Senmout, les cercles divisés représentent les douze mois lunaires.

Plafond du tombeau de Senmout, les cercles divisés représentent les douze mois lunaires.

Les Égyptiens mettent au point un calendrier solaire : une année de 365 jours divisée en 12 mois de 30 jours auxquels ils ajoutent cinq jours. Mais leur année est trop courte d’1/4 de jour, très vite les dates des calendriers ne correspondent plus aux saisons. Ptolémée III en 238 av. J.-C. tente en vain de faire accepter l’insertion d’années bissextiles.

1700 av J.C.

Tablette astrologique babylonienne

Tablette astrologique babylonienne

Les Chaldéens (terme synonyme d’astrologues) ou babyloniens,  inaugurent le calendrier lunaire en créant  une année de 12 mois de 29 et 30 jours. L’année lunaire est alors trop courte d’environ 11 jours par rapport à la nature. L’année lunaire des Chaldéens est régularisée grâce à un astronome grec, Méton, qui fait alterner 12 années de 12 mois, «années communes», et 7 années de 13 mois, années «embolismiques».

46 av J.C.

Calendrier Julien, utilisé par l'Etat impérial romain, puis par l'Eglise chrétienne

Calendrier Julien, utilisé par l'Etat impérial romain, puis par l'Eglise chrétienne

Jules César, en sa qualité de Grand Pontife, et avec l’aide de l’astronome grec, Sosigène, met en œuvre la réforme julienne. Il impose les années bissextiles de 366 jours et fixe le début de l’année au 1er janvier, date à laquelle les consuls prenaient leur charge.

1576-1582: Le Calendrier grégorien ou le calendrier Julien révisé

Commission réunie par Grégoire XIII en 1576 pour étudier la réforme du calendrier Julien

Commission réunie par Grégoire XIII en 1576 pour étudier la réforme du calendrier Julien

En réalité, l’année est de 365,24220 jours en moyenne. Ce décalage, peu sensible à l’échelle humaine, nécessite des réajustements à l’échelle historique. Aussi le pape Grégoire XIII décide-t-il, en 1576 de réunir une commission  en 1576 pour étudier la réforme du calendrier Julien: les années séculaires cessent d’être bissextiles, sauf celles dont le nombre de siècles est divisible par quatre ! 1800, 1900 ne sont plus bissextiles, mais 2000 le reste. Cette réforme, rapidement adoptée par la plupart des pays, n’est entrée en vigueur que près de deux siècles plus tard en Angleterre, pays protestant qui tenait à conserver son particularisme.

Le calendrier musulman

Le calendrier musulman est le seul à l’heure actuelle où les mois soient totalement indépendants des saisons : l’alternance d’années communes de 354 jours (6 mois de 29 jours et 6 mois de 30 jours) et d’années abondantes de 355 jours (le jour supplémentaire tous les 30 mois environ) ne suffit pas à compenser la dérive des saisons.

Se repérer

Les astres sont à l’origine des premiers repères de temps et d’espace pour l’homme depuis la préhistoire. Aussi pour répondre aux besoins pratiques de calendrier, de découpage du temps et pour satisfaire la curiosité de l’homme quand à l’univers qui l’entoure, fallait-il pouvoir repérer et mesurer le temps et l’espace.

Pour le temps, on s’est fondé sur des phénomènes périodiques: jour/nuit, phases de la Lune, mouvement annuel apparent du Soleil.

Mesure du temps et calendrier

Avant l’invention des horloges, le temps se mesurait en suivant le mouvement apparent du Soleil autour de la Terre. Les polos, projection sphérique de la sphère céleste ont été de précieux instruments pour l’astronomie.

Midi était le passage du Soleil au méridien. Mais on a vite remarqué que le mouvement apparent du Soleil n’est pas uniforme et ni la rotation de la Terre sur elle même. Le premières horloges ont été réglées sur un temps solaire moyen et non plus sur le mouvement apparent réel du Soleil.

Le problème du calendrier est inextricable: il n’y a un nombre de jours exact ni dans le mois lunaire ni dans l’année solaire et pas un nombre de mois lunaires exacts dans l’année solaire. On a essayé les luni-solaires, ou les solaires, mais l’échéance lunaire est indispensable pour se repérer. Le Calendrier des Aztèques, lui, est Luni-Solaire et Vénusien: mois lunaire, année solaire et année vénusienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: