Les fêtes lupercales

les fêtes lupercales de Edme Bouchardon XVIIIe

les fêtes lupercales de Edme Bouchardon XVIIIe

Les fêtes lupercales, de Lupercus, nom du dieu Pan, sont décrites par Ovide dans Les Fastes.

Elles étaient célébrées par les Romains le 15 février.

Les Lupercales, comme toutes les solennités antiques, commençaient par des sacrifices. Le jour venu, les luperques ou flamines de Pan se réunissaient dans l’antre lupercal. Ils étaient nus, malgré la rigueur de la saison, frottés d’huile et n’avaient d’autres vêtements autour des reins qu’une peau de bouc, l’animal lascif par excellence. On immolait au dieu une chèvre et un chien….

Ensuite commençait cette singulière procession des lupercales, fameuse par son indécence. Les prêtres, toujours nus et armés de fouets et de lanières se partageaient en deux collèges et couraient à travers les rue de la ville, poussant des cris et frappant à droite et à gauche la foule au travers de laquelle ils se frayaient un passage. Les femmes recherchaient particulièrement cette flagellation qui devait rendre fécondes les épouses stériles; celles qui étaient enceintes venaient s’offrir aux coups des lanières sacrées afin d’éviter, croyaient-elles, les douleurs de l’enfantement.

Ovide donne sa version de l’origine de ces fêtes:

Hercule et la belle Omphale s’arrêtèrent un jour dans une caverne, résolus d’y passer la nuit. Le dieu Faune, Pan, épris de la beauté d’Omphale, l’avait suivie de loin dans l’espoir qu’à la faveur des ténèbres il pourrait satisfaire sa passion. Les plaisirs de la journée et le vin ayant plongé dans le sommeil toute la suite d’Omphale, Faune ne douta pas qu’elle ne fut aussi endormie; comme elle devait, le lendemain, offrir un sacrifice à Bacchus, son lit était séparé de celui de son amant. Le Faune s’avance à tâtons et recontre un lit couvert d’une peau de lion, il recule d’effroi pensant que c’est la couche d’Hercule; il trouve sur un autre lit des vêtements de femme, ses désirs s’enflamment mais un terrible coup le précipite au bas du lit…Ce n’est pas Omphale, mais il est trop tard. Tout le monde rit de sa mésaventure, sauf lui et depuis ce temps, il eut en haine les vêtements qui l’avaient trompé et voulut que ses prêtres n’en portassent point dans les cérémonies de son culte.

Ce fut pendant une célébration des lupercales qu’Antoine offrit la couronne à César.

Elles ne furent définitivement supprimées qu’au VIe siècle par le pape Gélase

2 comments for “Les fêtes lupercales

  1. anonyme
    3 décembre 2018 at 12:52

    les luperques existent dans l’invisible…les gens ont un ange gardien parait -il ,moi j’ai une creature feminine avec une tete de chien noir qui veille sur moi car je l’ai vu pour du bon un jour vetu d ‘une robe blanche longue,elle tenait un plateau d’une main,comme pour me servir et me veillait pres de mon lit..je l’ai dit à la propriétaire d’une boutique esotérique elle m’a dit que c’est une luperque..celle que j’avais vu (20 ans passé déjà ) avait une tete de chien noir. comme les fresques egyptienne..
    marco polo lui a dit qu’il a croisé dans les iles une barque pleine de luperques…

  2. 3 décembre 2018 at 13:23

    Vous avez de la chance si le principe d’incertitude d’Heisenberg a pour vous des manifestations macroscopiques et faisant s’assembler devant vous, sous forme cohérente des particules localisées ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: