Sanction, punition et réconciliation

reconciliationLe pont est un beau symbole de la réconciliation. Le comportement agressif et la confrontation  sont des caractéristiques fondamentales et inévitables des êtres vivants, animaux ou humains; mais faire la paix est aussi naturel que faire la guerre: savoir se réconcilier est aussi nécessaire que de savoir sanctionner, pour maintenir de bonnes relations sociales et pour éviter la guerre, c’est à dire la punition et son cortège d’humiliations.

Je vous conseille vivement la lecture du livre passionnant De la réconciliation chez les primates, de Frans de Waal

recreDans la cour du collège, un « grand » s’en prend violemment à un plus petit. Vous êtes professeur et vous traversez la cour pour vous rendre dans votre salle de classe. Vous assistez à la scène en passant. Qu’allez-vous faire?

  1. A la place du professeur, témoin de la scène, que faites-vous?





Quelques solutions Pour combattre efficacement la violence:

Une équipe éducative cohérente qui agit en concertation. Seule la prise en charge collective des désordres quotidiens peut contrecarrer l’irruption de délits plus graves. La détermination du groupe doit faire échec à la loi du plus fort. Pour des actes graves, rappeler la loi, en dramatisant parfois, peut être d’une réelle efficacité. En effet, la moitié des mineurs admonestés par le juge des enfants ne récidivent pas.

La médiation est l’intervention d’une tierce personne pour établir, ou rétablir, la communication entre les protagonistes. Le médiateur n’a pas pour fonction de définir un gagnant et un perdant, comme peut le faire le juge ou l’arbitre, mais de renouer les fils pour que les parties en présence retrouvent la maîtrise de « leur » conflit et tentent elles-mêmes d’y apporter une solution.
Le théâtre-forum amène les participants à identifier les moyens dont dispose un être humain pour apprivoiser sa propre peur et prendre confiance en lui-même dans les situations d’oppression. Sous la conduite d’un animateur, les spectateurs interviennent dans la résolution du problème proposé en prenant la place d’un des acteurs.

Attitudes appropriées devant la violence à l’école

– Faut-il réellement attacher de l’importance à une simple bagarre entre élèves ? OUI

Il peut s’agir d’un fait grave, peut-être une intimidation liée au racket. L’élève de 6e ne doit pas être moins considéré que l’élève de 3e qui est plus grand et qui a plus d’expérience dans l’établissement.

– Dans le cas d’actes de violence, le règlement intérieur doit-il prévoir les actions à mener et les sanctions en cas de transgression ? OUI

Il est indispensable que l’ensemble de la vie de l’établissement scolaire soit régi par des règles que les élèves doivent connaître. Leur respect permet de donner à chacun sa part et à chacun sa place. Le comportement violent doit être sanctionné au même titre que le vol ou les dégradations de matériel.

– La lutte contre la violence à l’intérieur de l’établissement scolaire concerne-t-elle aussi les enseignants ? OUI

Il est fondamental que l’élève se sente protégé à l’école. Trop d’enseignants sous-estiment l’importance de leur rôle dans la lutte contre la violence. Le professeur de par son statut est garant des règles de l’établissement. Toute l’équipe éducative doit se sentir responsable pour faire respecter les lois.

– Le non-respect des règles doit-il donner lieu à une sanction ou à une punition ? UNE SANCTION ÉVIDEMMENT

Effectivement, il ne peut y avoir de loi sans sanction. La sanction est mieux adaptée que la punition car elle est en rapport avec la loi enfreinte. Elle a pour but de faire comprendre et respecter les interdits notamment ceux qui sont fondamentaux comme l’interdit de violence. Au contraire la punition risque d’être disproportionnée par rapport à la transgression. Elle est empreinte de l’idée de vengeance.

– Est-ce à l’enseignant de réagir face à cette agression ? OUI

Il serait dangereux de banaliser et de ne pas sanctionner ces comportements. La lutte contre la violence c’est l’affaire de tous. Il est fondamental que l’élève se sente protégé à l’école. Toute l’équipe éducative doit se sentir responsable pour faire respecter les lois.

– Est-il indispensable qu’il y ait des règles pour régir la vie de l’établissement ? OUI

Les règles doivent être connues et expliquées aux élèves. Il est important de faire comprendre au jeune que les actes violents sont interdits parce que c’est une règle indispensable pour vivre en société et que la sanction ne dépend pas de la sensibilité de la personne qui la donne.

– La punition donnée par le professeur doit-elle correspondre à la faute commise ? OUI

Attention, il arrive souvent que la punition donnée sur le coup de l’émotion ne tienne pas compte du contexte. Était-ce du racket ou le plus jeune avait-il insulté le  »grand’ auparavant ? Il est important de permettre aux deux protagonistes de s’expliquer (peut-être séparément) pour sanctionner ensuite en connaissance de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: