Créez des aphorismopommes

Suivant la Bibliothèqye oulipienne, « on laissera à chacun le plaisir de composer son propre recueil d’aphorismes…en donnant le matériel nécessaire à cette confection ».

Composez donc des aphorismes, utilisant tous le mot « pomme » ou « pommier » en n’oubliant pas les sens figurés de « pomme » : tomber dans les pommes, c’est pour  ma pomme, tarte aux pommes (coup sur la tête).

Révisez tout d’abord  les recettes oulipiennes de fabrication d’aphorismes

N’oubliez pas que d’après Jacques Roubaud :  « la fonction de la formule est de fixer la distance entre deux ou plusieurs mots. Mais ce sont les mots qui sont la chair de l’aphorisme. Quels mots?

A priori tout substantif est susceptible de s’accoupler avec tout autres pour engendrer un aphorisme. En fait le vocabulaire aphoristique connaît quelques limites: ses vocables sont surtout ceux de la vie quotidienne, avec une prédilection certaine pour les domaine de la morale et de la psychologie…L’aphorisme ne prend pas ses mots au hasard. Il choisit de préférence des groupes des substantifs (généralement deux, mais parfois aussi plus) qui entretiennent entre eux une relation immédiatement perceptible.

Relation qui peut être morphologique, phonétique (paronomase, assonance, homéotéleute) ou sémantiques (synonymie vraie ou fausse, antonymie). Ainsi à la relation que la formule établit entre les mots choisis s’ajoute celle que ces mots entretiennent déjà entre eux indépendamment de toute formule. »

Quelques formules extraites de la Bibliothèque Oulipienne pour vous aider à démarrer (pomme doit être A, B ou C)

A est B du pauvre

A est le plus court chemin de B à C

A est l’ennemi (ou l’ami) de B

A est le commencement (la fin) de B

Point de A, point de B

Tant vaut A, tant vaut B

Qui désire A, désire B

A est une maladie dont B est le remède

Dieu envoie A, le diable envoie B

La haine de A n’est autre que l’amour de B

A n’a qu’une forme, B en a plusieurs

A est donné à tous, B à quelques uns

A délivre de B, mais qui nous délivrera de A

A sauve parfois ce que B a perdu

A n’est pas dans A mais dans B

Il y a loin de A à B

Rien ne plaît tant à A que B

Il n’y a pas moins de A dans B que de C dans D

A est à B ce que B est à C

La liste des formules n’est pas exhaustive, vous pouvez en inventer d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: