La reine des prés

Reine des prés copyright Secrets de plantes

Reine des prés copyright Secrets de plantes

Du mois de juin au mois d’août, la reine des prés, ou spirée ulmaire, ou herbe aux abeilles ou encore pied de bouc, laisse planer au dessus des berges ses grappes de fleurs crème. Leur parfum pénétrant rappelle celui du tilleul. On la rencontre communément en Europe (sauf en région méditerranéenne où elle est rare), en Asie centrale et septentrionale et même en Amérique du nord.

Botanique

La reine des prés, Spiraea ulmaria, de la famille des Rosaceae a une tige rouge portant des feuilles mesurant jusqu’à 60 cm de long, composées de folioles dentées, espacées, très inégales, d’un beau vert foncé sur le dessus et blanches en dessous . Ses fleurs sont réunies en corymbe à branches très inégales : elles sont bisexuées, à 5 sépales, 5 pétales libres blanc crème entourant

de nombreuses étamines saillantes et de 5 à 9 carpelles tordus en spirale les uns autour des autres. Ses graines sont brunâtres.

Usages

Plante inconnue des Anciens, on ne trouve pas trace de l’utilisation de la reine des prés avant le XVIIIe siècle.

Conseillée à juste titre contre la diarrhée, la dysenterie, les crachements de sang, sur les ulcères ou les plaies, elle est délaissée au XIXe siècle et doit sa réhabilitation au curé de Trémilly qui prouve ses vertus contre l’hydropisie.

Reine des prés - Secrets de plantes

Reine des prés - Secrets de plantes

Depuis, des propriétés importantes de la plante ont été mises en valeur comme son rôle important dans l’élimination de l’eau dans les tissus, son action de resserrement des tissus, sa faculté à absorber les toxines, agent de la formation de la cellulite ou des rhumatismes, sa faculté à calmer les névralgies.

Comme le saule, la spirée renferme des composés salicyliques, ceux-là mêmes qui ont donné naissance à l’aspirine.

Certaines chefs créatifs emploient le parfum de la reine des prés dans leur cuisine. Les cuisinières savent par tradition employer les fleurs séchées depuis pendant un an.

Les abeilles sont friandes de son pollen.

Avec la fleur, on teignait en jaune les tissus et avec toute la plante on tannait les peaux.

Folklore

On ne trouve pas trace de l’utilisation médicinale de la reine des prés avant le XVIIIe siècle. Très longtemps assimilée à l’autre barbe de bouc (Aruncus dioicus), la reine des prés, surnommée aussi herbe aux abeilles, vignette, barbe de chèvre, de bouc, spirée ou ulmaire, a laissé aux oubliettes ses utilisations folkloriques. Les ouvrages sur le langage des fleurs la confondent également, faisant la distinction entre la spirée ulmaire et la reine des prés alors qu’aujourd’hui, ces 2 noms désignent la même plante. La première illustre alors l’autorité comme l’inutilité et la seconde signifie : « vous régnez sur mon coeur”.

Recettes

infusion de reine des prés

Ingrédients
50g de fleurs de reine des prés de l’année

1 litre d’eau à 90°C

1 soucoupe

Posez les fleurs dans la tisanière. Versez dessus de l’eau à 90°C et couvrez aussitôt avec la soucoupe.

Sucrez au miel pour en boire 3 à 4 tasses par jour.

granité à la reine des prés

infusion corsée de reine des prés

miel d’acacia

eau

Faites-en un granité

vinaigre de fleurs

100 g de fleurs de sureau,

100 g de pétales de rose rouge,

100 g de fleurs de reine des prés,

100 g de fleurs d’acacia,

100 g de fleurs de mélilot

Ces fleurs peuvent être sèches ou fraîches selon la saison où l’on veut préparer le vinaigre. On les met macérer dans deux litres de fort vinaigre et cela pendant quinze jours. Ensuite on filtre et on met en flacons bien bouchés.
Deux cuillerées à bouche par litre d’eau tiède pour lotionner le visage après les ablutions du soir.
La meilleure des eaux de beauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: