Cours de théâtre: technique d’interprétation

Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand

Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand

La résultante du travail sur le texte

Trouver à chaque instant:

– L’action physique simple (où je suis)

– La composition (qui je suis)

– La situation (à qui je parle et que dois-je éviter)

Pour arriver à cette maîtrise, je vous propose quelques exercices élémentaires.

Exercices élémentaires

1 – Dire un même passage du texte dans des sentiments différents:

triste ou gai, tragique ou comique, grand-guignol ou demi-teinte, doux ou violent, sensible ou dur, hostile ou charmeur, naïf ou avec esprit, intelligent ou idiot, putain ou femme du monde, peur ou courage, etc.

Mais aussi comme si on avait des âges différents, ou des conditions physiologiques différentes (saoûl, colique, etc.)

Cet exercice permet de mieux cerner dans quelles conditions physiologiques, morales, psychologiques et intellectuelles vous êtes.

Avec chacun de ses sentiments essayer des jeux différents plus actifs ou plus passifs ou encore se situant sur le plan affectif, concret ou abstrait.

Le comique peut naître de contraste comme par exemple d’un texte dit de façon très vulgaire avec une gestuelle et un jeu très distingué.

2 – Chercher des périphrases pour dire le texte quotidien (voir à ce propos dans le merveilleux film l’esquive de Abdellatif Kechiche le scène d’explication de Marivaux), cela développe l’imagination et permet de recréer le sens psychologique.

3 – Essayer les différentes combinaisons de voix (grave, médium, aigu), rythme (lent, moyen, rapide) et projection (proximité, distance moyenne et loin).

Travailler ces changements de façon à ce qu’ils prennent beaucoup d’ampleur. La condensation se fait ensuite petit à petit jusqu’à atteindre la nuance.

4 – Donner de la vérité au texte :

– Le dire en jouant avec un objet : avant chaque respiration, bloquer la respiration et jouer avec l’objet. Le jeu prend de l’importance et gagne en vérité intérieure.

– Le dire en vaquant à ses occupations habituelles.

– Le dire comme si on le racontait à une personne imaginaire en face de soi, puis comme si on l’écrivait à quelqu’un, puis encore comme si on relisait la phrase qu’on vient d’écrire pour en corriger les fautes d’orthographes ou en se mettant à la place de celui qui la reçoit.

5 – Trouvez la musique qui vous simple faire corps avec votre rôle dans la pièce et travaillez votre texte avec cette musique pour vous faire vibrer.

6 – Relisez Stanislavski et exercez-vous à la supposition des SI, c’est à dire faites des simulations sur les raisons affectives, concrètes et abstraites qui motivent le personnage.

1 comment for “Cours de théâtre: technique d’interprétation

  1. 2 août 2010 at 13:51

    Remarquable, le cours de Piatte sur ton blog!!!!
    Ca mériterait une diffusion ciblée et payante vers des élèves ou des comédiens actifs.
    Tu en as parlé à Claire Blondel?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: