Le laurier sauce

Fleur de laurier sauce © Secrets de plantes

Fleur de laurier sauce © Secrets de plantes

Le laurier ou laurier commun ou laurier d’Apollon, Laurus nobilis de la famille des Lauraceae, est un petit arbre dioïque, originaire d’Asie mineure, pouvant atteindre 6 m de hauteur, spontané dans la région méditerranéenne et à l’ouest, mais aussi très souvent cultivé. Il pousse sur le rocher, dans les  bois et les haies, mais pas en montagne. On le retrouve en Asie du Nord, en Syrie, en Afrique du Nord et sur le pourtour méditerranéen dans les îles Canaries et aux Açores.

Botanique

Les feuilles alternes, persistantes, entières, coriaces, légèrement ondulées sur les bords sont ovales, lancéolées, à pétiole court, vert sombre sur le dessus, plus claires en dessous. En mars-avril, apparaissent des fleurs groupées en ombelles axillaires, dioïques, dont le fruit est une baie ovoïde, noirâtre à maturité, à graine unique, qui parait d’octobre à novembre.

Il est très important de différencier le laurier sauce du laurier rose, toxique.

Usages

Du laurier, on utilise les feuilles sèches (Pharm. belge 1930) et les baies (Codex fr. 1949 et nombreuses Pharmacopées étrangère) que l’on aura récoltées en plein midi, juste avant la floraison.
Toutes les parties du laurier étaient tenues pour puissamment excitantes mais ne seraient utiles qu’en cas d’atonie et deviendraient nuisibles en cas de surexcitation ou d’inflammation, d’où son emploi traditionnel en cas d’asthénie et de fatigue.
Le laurier a aussi des propriétés stimulantes sur l’appareil digestif, c’est un apéritif et un antiseptique : ce sont ces vertus mêmes qui ont fait sa réputation en cuisine.

Les feuilles de laurier présentent des propriétés analgésiques, anti-rhumatismales et carminatives. Elles sont encore anti-coagulantes et vasodilatatrices. On leur reconnaît également des vertus antispasmodiques, apéritives, stomachiques, antitussives et expectorantes.

La poudre des feuilles de laurier était utilisée en début de grippe pour en calmer la fièvre et déclencher une sudation bénéfique. On soignait ainsi bronchites chroniques et rhumes pour en calmer la toux.
Les feuilles sont aussi diurétiques, antispasmodiques et emménagogues.
Les bains de laurier sont antirhumatismaux.
Des propriétés bactéricides et fongiques ont été démontrées dans l’huile essentielle qui est utilisée en cas de maladies de peau chroniques. Un rinçage à l’infusion de laurier est excellent pour lutter contre les pellicules.
Les baies utilisées uniquement sèches auraient les mêmes propriétés que les feuilles avec plus de force.
Le laurier est une épice de même famille que la cannelle et le camphrier. On l’emploie pour parfumer viandes, poissons, légumes et desserts. Il fait partie du traditionnel « bouquet garni » avec le thym et le persil. On peut en faire une huile de table parfumée. L’ajout quotidien d’herbes et d’épices à la cuisine était pour la maîtresse de maison une façon de soigner préventivement et curativement son entourage.
L’huile concrète et le beurre de laurier sont utilisés contre les douleurs des animaux en friction et aussi pour les préserver des mouches ; en effet ils éloignent les insectes indésirables.
On brûle les feuilles de laurier sur un brasero ou on les fait bouillir pour assainir l’atmosphère (chambre de malade).
Le laurier est cultivé aussi comme arbuste ornemental en sujet isolé, dans les jardins d’aromates, en haie. Poussant au nord de la Loire, il craint cependant les hivers trop rigoureux. Paris possède de magnifiques exemplaires de plusieurs mètres de haut dans des endroits protégés souvent aussi inattendus qu’une cour d’immeuble.

Composition chimique

Les feuilles contiennent :

– 35 à 38 % de glucides, notamment des oses et osides (amidon, mucilages, pectine)

– 7 à 10 % de protides

– 4 à 8 % de lipides

– des acides organiques : acide butyrique, acide caproïque, acide énanthique

– des composés phénoliques, principalement des tanins

– 0,3 à 3 % d’huile essentielle constituée de :

. phénols dont 3 % d’eugénol, du cis-eugénol et de l’eugénol méthyl-éther

. terpénoïdes :

. monoterpènes (acétate de linalyle, acétate de bornyle, acétate de géranyle, bornéol, 35 à 45 % de 1,8-cinéole, dihydro-1,8-cinéole, géraniol, 8 à 16 % de linalol, 4 à 6 % d’alpha-pinène, 3 à 5 % de beta-pinène, environ 4 % de sabinène, 2,5 % de terpinène-1-ol-4, 1,5 à 4,5 % d’alpha-terpinéol, cis-thuyanol-4, isobutyrate et isovalérate de terpényle

. sesquiterpènes : beta-élémène, beta-caryophyllène, beta-humulène

. lactones sesquiterpéniques : 1,8 % de costunolide, 0,5 % d’artémorine

b) Pharmaceutique

La feuille de laurier est traditionnellement utilisée dans le traitement des troubles digestifs (dyspepsie, flatulence, manque d’appétit).

c) Cosmétique

La fraction hydrosoluble des extraits de feuilles de laurier jouit de propriétés astringentes. L’huile essentielle de feuilles de laurier est adoucissante, tonifiante et purifiante. Elle possède par ailleurs des vertus anti-pelliculaires et antiseptiques.

On revendique les extraits ainsi que l’huile essentielle de feuilles de laurier dans la composition de :

– shampooings pour cheveux gras à tendance pelliculaire

– crèmes astringentes pour peaux grasses

– crèmes adoucissantes pour peaux sensibles et fragiles

– crèmes stimulantes pour peaux fatiguées ou ternes

– crèmes de massage pour les pieds et les jambes lourdes

– crèmes pour les mains

Folklore

Laurus est le nom du laurier chez les Romains, issu du celte, « blaur », toujours vert. Nobilis signifie qui anoblit.
Le laurier est à la fois symbole de poésie, de gloire, de victoire, de paix, d’amour accompli. On en couronnait les poètes, les généraux vainqueurs, les bacheliers – baccalauréat ne signifiant rien d’autre que §baies§ de laurier – les amoureux heureux.
C’est la plante d’Apollon, dieu de la lumière, de la botanique et des arts. Épris de la nymphe Daphné, il la poursuivait animé d’un ardent désir ; alors qu’il allait la rejoindre, la nymphe appela à son secours son père le fleuve : elle fut changée en laurier et Apollon dès lors ne se sépara plus de cet arbre dont il portait les feuilles en couronne.
On attribuait au bâton de laurier le pouvoir de donner la double vue, d’éloigner la foudre (Tiberius Cesar portait un chapeau de laurier quand il tonnait), de préserver des maladies contagieuses.
En Espagne, on jette ses branches sur un lit de braises pour lire l’avenir dans les fumées qui s’en dégagent et c’est à des vapeurs de laurier qu’était exposée la fameuse Pythie de Delphes qui rendait des oracles dans le temple d’Apollon.
A Rome, à l’annonce d’une victoire, les palais des empereurs et des grands pontifes et les statues de Jupiter en étaient décorés. Plutarque raconte que Scipion entra dans Carthage une branche de laurier à la main en signe de victoire et de paix.
A la Porta Capena, en Italie, le 15 mai, se déroulait une fête en l’honneur de Mercure, protecteur des marchands. On y trempait un rameau de laurier dans une fontaine et on aspergeait ses marchandises pour qu’elles soient toutes vendues au meilleur prix.
Aujourd’hui encore, en Italie, on croit que la récolte sera bonne si le laurier brûlé crépite, mauvaise s’il reste silencieux.

Recettes

cailles au laurier

Ingrédients pour 4 personnes
4 cailles
persil
ciboule
beurre
laurier
sel, poivre
bouillon
coulis de veau
Il faut les flamber et les vider.
Hachez les foies que vous mêlez avec persil, ciboule, un morceau de beurre, sel, gros poivre. Remettez-les dans le corps et faites les cuire à la broche enveloppées de papier.
Faites bouillir un demi-quart d’heure dans de l’eau quatre ou cinq feuilles de laurier, mettez les ensuite faire un bouillon dans une sauce de coulis de veau;
Servez dessus les cailles

chiche-kebab salonique

Ingrédients pour 4 personnes
1 épaule de mouton
huile d’olive
ail
menthe
origan
laurier
poivron
Acheter chez le boucher une épaule de mouton désossée, la dégraisser, dénerver et détailler en petits morceaux gros comme le pouce. C’est un travail un peu fastidieux mais dont on sera récompensé. Mettre ces morceaux à mariner de 3 à 5 heures dans un saladier avec de l’huile d’olive, de l’ail émincé, des feuilles de menthe et d’origan (sèches). Puis les enfiler sur des brochettes en alternant un morceau de viande, une feuille de laurier, un autre morceau de viande, un fragment de poivron, etc. Laissez égoutter les brochettes, sans les éponger, couper aux ciseaux les pointes des feuilles de laurier, griller les brochettes si possible sur un barbecue domestique, sinon sur un gril de tôle très propre et légèrement huilé.

Servir avec un riz pilaf

Un laurier dans votre jardin

Sol bien drainé et chaud mais à mi-ombre dans les régions chaudes et sèches, procurez-lui un abri (mur).

Il fleurit jaune vif en février et supporte une taille régulière

Multiplication par
plant enraciné car le bouturage est très capricieux pour l’amateur.

Les feuilles se sèchent très bien et retransmettent tout leur parfum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: