L’angélique

angélique © secrets de plantes

angélique © secrets de plantes

L’angélique archangélique, ou herbe aux anges ou herbe au saint-esprit, Angelica archangelica L. de la famille des Apiaceae est une splendide ombellifère; elle est facilement reconnaissable à sa taille (plus de 2m), son port altier, ses larges feuilles engaînantes, ses inflorescences tellement en ombelles qu’elles en sont sphériques, et surtout à son inimitable parfum.L’angélique, qui pousse à l’état sauvage en Scandinavie, s’est souvent naturalisée dans les endroits humides de régions plus méridionales :  il lui faut avoir les pieds humides et la tête au soleil.

Usages

Ses nombreux emplois la désignent comme une de nos plus précieuses plantes : condiment, excellent médicament, belle plante décorative tout à la fois.
La racine d’angélique possède des vertus médicinales qui en font une panacée comparable au ginseng. L’angélique est considérée comme un tonique général qui agit plus spécifiquement sur la digestion, les spasmes, le manque de tonus, les bronches encombrées. Au moyen âge, on en faisait un élixir de longue vie. Au XVIIIe siècle, un habitant de Nice, mort à 120 ans, disait devoir sa verte longévité à des morceaux de racine d’angélique qu’il mâchonnait chaque jour. Actuellement en Chine, dans de nombreux endroits l’angélique occupe la place du ginseng.
Les jeunes feuilles se mangent en légume cuit dans du lait (c’est même le seul légume du Groenland). En France, leur pétiole est traditionnellement confit  au sucre (fruits confits), les fruits et la racine aromatisent des préparations traditionnelles telles que la renommée « eau de Mélisse des Carmes », mais aussi liqueurs, vin ou ratafia d’angélique, Vespetro et liqueur de la Grande Chartreuse.

Composition chimique et utilisations actuelles

La racine d’angélique renferme :

– des glucides représentés par des oses (fructose, glucose, ombelliférose) et par des osides (amidon, pectine, saccharose)

– des lipides constitués par des acides gras (acide béhénique, acide laurique, acide linoléique, acide linolénique, acide myristique, acide oléique, acide palmitique, acide palmitoléique, acide stéarique et acide pétrosélinique)

– des acides organiques en particulier :  acide citrique, acide fumarique, acide malique, acide malonique, acide oxalique et acide succinique

– des composés phénoliques dont :

. des acides phénoliques (acide caféique, acide chlorogénique)

. des flavonoïdes : des flavones (archangélénone)

. des coumarines en particulier :

. des coumarines simples (angélicine, ombelliférone, archangélicine, osthol, ostruthol)

. des furocoumarines (bergaptène, impératorine, isoimpératorine, osthénol, xanthotoxol, xanthotoxine)

– des terpénoïdes dont des iridoïdes (acide valérénique)

– des alcaloïdes tropaniques : acide angélique

– environ 1 % d’une huile essentielle composée principalement de terpénoïdes :

. monoterpènes (bornéol, limonène, linalol, d-alpha-phellandrène, alpha-pinène)

. sesquiterpènes (beta-caryophyllène)

. stéroïdes

– des lactones macrocycliques (w-tri-décanolide, 12-méthyle-w-tridécanolide, w-pentadécanolide et w-heptadécanolide)

– de l’acétaldéhyde

– une résine

Utilisations pharmaceutiques

L’angélique est utilisée dans le traitement symptomatique des troubles digestifs tels que les digestions lentes, les douleurs abdominales d’origine digestive, les troubles intestinaux dus aux indigestions.

On l’emploie également pour traiter les maladies des bronches et la toux.

Utilisations cosmétiques

Dotée de propriétés purifiantes et tonifiantes, l’huile essentielle est utilisée principalement dans les savons, les détergents, les crèmes et les lotions. Ses propriétés lénitives, anti-inflammatoires et adoucissantes en font un excellent actif dans :

– des produits pour le corps

– des produits pour les mains

– des produits pour le soin du visage (émulsions pour peaux abîmées, stressées, fatiguées et ternes mais aussi pour les peaux sèches, sensibles, fragiles, normales et mixtes).

Folklore

La belle angélique est cultivée en Europe centrale sous le nom de « Racine du Saint Esprit » depuis que l’archange Raphaël apporta sa racine à Charlemagne, empereur d’Occident, champion de la chrétienté, pour sauver son armée malade de la peste. Elle en a gardé ce nom redondant d’angélique archangélique.
C’est une Nordique; nous l’avons rencontrée sauvage sur des îles au sud-ouest de la Suède. Les Scandinaves en couronnaient leurs poètes; ils la cultivèrent très tôt. Ignorée des anciens, elle fut cultivée dès le XVe siècle contre la peste dans les monastères d’Europe centrale.
En tant que symbole de gain, les joueurs la portaient sur eux pour gagner à coup sûr.
Les mendiants de la Cour des Miracles s’enduisaient du suc caustique de l’angélique pour inspirer plus de pitié par les ulcères qu’il provoquait.

Recettes

Liqueur d’angélique

Ingrédients:
50 g de tiges fraîches coupées en morceaux
muscade et cannelle en poudre: 1,5 g de chaque
1 litre et quart  d’une bonne eau de vie (sinon de l’alcool de fruits).

Angélique confite

Les meilleures angéliques poussent à Niort où le terrain est riche en magnésium. On coupe les tiges de préférence la seconde année, de juin à août. L’opération se fait le matin à la rosée en prenant bien soin de respecter le bourgeon central. On l’ébouillantera jusqu’à sentir les tiges tendres sous le doigts. Si on désire des tiges bien vertes il faudra jeter une poignée de sel dans l’eau juste au moment d’égoutter.
L’angélique rafraîchie sera alors chaque jour trempée dans une solution de sucre, y bouillant pendant 30 minutes à chaque fois, égouttée, elle attendra la prochaine immersion et ceci jusqu’à plus soif.
Après 4 jours de ce traitement elle sera séchée à l’étuve (ou à four ouvert, aux plus basses températures), puis saupoudrée de sucre.
Les bâtons d’angélique une fois confits se conservent très bien.

Punch à la racine d’angélique

racine d'angélique © secrets de plantes

racine d'angélique © secrets de plantes

Ingrédients:
30 g de racines sèches d‘angélique concassées
1 litre d’eau bouillante
1 zeste d’orange bigarade
rhum blanc

Mélanger avec du rhum blanc et un zeste d’orange bigarade.
Rien ne vous empêche de confectionner un punch sans alcool.
Vous trouverez angélique et orange amère chez le pharmacien à défaut d’herboriste.

Cultiver l’angélique

L’angélique se cultive sur sol léger, sain, riche, frais mais bien drainé, dégagé, ensoleillé ou à mi-ombre.
Multiplication
par semis sitôt la récolte des graines (juillet à septembre) ou
par repiquage de jeunes plants en les espaçant d’un mètre au moins.

Vous pouvez vous procurer la version IPad « des fleurs et des plantes » sur l’Apple store

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: