Le Bain de Diane, de François Boucher

Diane sortant du bain de François Boucher - Musée du Louvre

Le Bain de Diane de François Boucher - Musée du Louvre

Assise sur une souche d’arbre bien arrangé en fauteuil, Diane, déesse de la chasse à laquelle Jupiter, son père a donné les bois comme maison, vient de faire ses ablutions dans une mare, en pleine forêt.

Sa peau est très blanche, comme il était de mise pour les personnes de condition au XVIIIe siècle. Seules les paysannes étaient bronzées!
Des animaux morts, butin de chasse de Diane, sont déposés à sa gauche. Les Dieux des Romains étaient fait de chair et d’os et se nourrissaient comme nous.

Un des deux chiens de chasse de Diane boit dans la mare dans laquelle Diane et sa servante se sont baignées.

L’étoffe bleue, sans doute posée sur une souche d’arbre, suit en diagonale la pente du talus. Elle n’est là que pour servir d’écrin à Diane et pour attirer le regard sur les deux femmes.

Le teint de Diane est nacré. La déesse se protège du Soleil et peut-être accentue-t-elle ce teint clair, pour sacrifier à la mode du XVIIIe siècle et parce que les femmes romaines avaient un art consommé du maquillage.

N’ayant pas la possibilité de peindre nues les femmes de leur temps, les peintres prenaient les déesses antiques comme sujets pour pouvoir dévoiler la beauté féminine.

1 comment for “Le Bain de Diane, de François Boucher

  1. Lucie
    29 mai 2014 at 12:53

    Merci d’avoir fait ce site et surtout cette page sur ce tableau,

    ça m’a plutôt aidé pour mon histoire des arts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: