Le ralliement pragmatique du cardinal Lavigerie

Le Toast d'Alger

Le Toast d'Alger

Un ralliement pragmatique
Le pape Léon XIII :
– « Qu’y a-t-il de nouveau ! »
Monseigneur Volpini, secrétaire du pape :
– « Ah ! très Saint Père, une bien grave nouvelle pour l’Église. »
– « Quelle nouvelle ? » dit le pape.
– « Eh bien, très Saint-Père, le cardinal Lavigerie vient d’adhérer publiquement à la République. Bien plus, son Éminence va jusqu’à engager les catholiques français à faire la même adhésion que lui. »
Le pape :
– « Quel mal y a-t-il à ce que le cardinal Lavigerie ait fait adhésion à la République ? Et quel mal y aurait-il, je vous le demande, si les catholiques de France imitaient le primat d’Afrique ? »
Le cardinal a agi sur ordre, et le toast en faveur du ralliement offert à la marine française à Alger est le signe qu’il vaut mieux « accepter la constitution pour changer la législation ».

Le cardinal Lavigerie par Léon Bonnat

Le cardinal Lavigerie par Léon Bonnat

Lavigerie Charles Michel Allemand, prélat français
1825 (Bayonne) – 1892 (Alger)

Docteur ès lettres et en théologie, titulaire de la chaire d’Histoire ecclésiastique à la Faculté de Théologie en Sorbonne jusqu’en 1861, le futur cardinal Lavigerie est un réformiste.
Il veut changer les rapports de l’Église avec la société moderne, changer les méthodes du gouvernement pontifical. Il commence dans son clergé de Nancy en pratiquant l’ouverture et la tolérance. Archevêque d’Alger, il fonde les Pères blancs, les Sœurs missionnaires de Notre-Dame d’Afrique et obtient du gouverneur Mac-Mahon une libéralisation dans l’apostolat auprès des musulmans.Sa politique d’ouverture s’applique aussi à rapprocher l’Église d’Occident et l’Église d’Orient, à lutter contre l’esclavagisme (il est à l’origine de la Conférence antiesclavagiste de Bruxelles), à annoncer la politique de ralliement à la République (Toast d’Alger).
Il sera déçu par le résultat de ses efforts : ses missions africaines s’implantent difficilement, et il meurt avant d’avoir eu le temps de voir se développer les résultats du ralliement.

1849 : ordonné prêtre
1857 : directeur de l’œuvre des Ecoles d’Orient
1860 : visite le Liban après les massacres entre Druses et Maronites.
1861-63 : auditeur de la rote à Rome
1863-67 : évêque de Nancy
1867 : archevêque d’Alger
1878 : délégation apostolique sur l’Afrique équatoriale – vicaire apostolique Tunisie
1882 : cardinal
1888 : fondation de la société antiesclavagiste
1890 : Toast en faveur du ralliement des catholiques français à la République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: