Cyrano de Bergerac, un grand nez au coeur tendre

EVT417_4Le 28 décembre 1897, Cyrano de Bergerac, comédie héroïque en cinq actes, en vers, d’Edmond Rostand, obtient un triomphe à Paris sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin.

Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel nez,
Il faudrait sur le champ que je me l’amputasse !  »
Amical : »Mais il doit tremper dans votre tasse !
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap !  »
Descriptif : »C’est un roc !…c’est un pic !…c’est un cap !
Que dis-je, c’est un cap ?…C’est une péninsule ! « Le public et la critique s’enthousiasment pour la fantaisie, la grâce morale et la fleur chevaleresque de ce spadassin au cœur tendre qui incarne si fort l’idée que les Français se font de l’âme française.
A l’époque, une sorte de compétition met aux prises le théâtre de la vérité psychologique et sociale et le théâtre pseudo-poético-héroïque. Le succès donne à Rostand la victoire par K.O.
« C’était un délire, cette fanfare réveillera le cheval de cirque endormi dans l’âme de tous les Français. »

Comment se surpasser après Cyrano de Bergerac?

Par le choix du sujet. Edmond Rostand raconte l’histoire du duc de Reichstadt : né pour l’action, ce dernier n’a pu agir, à tel point que ses ennemis, lui forgeant une destinée, ont comprimé si fort en lui le ressort de la volonté, qu’il meurt de cette souffrance.
C’est un Hamlet hésitant et faible, pris entre le rêve et la réalité bourgeoise à un moment où il n’y a plus place pour l’épopée guerrière. Le tragique naît de ce contraste.
L’Aiglon, pièce néo-romantique et poétique mais peu dramatique, obtient douze rappels le soir de la générale. L’auteur sait toucher son public avec des effets faciles. Un succès pour l’auteur, mais surtout pour son principal interprète : Sarah Bernhardt qui y joue l’Aiglon !

Rostand Edmond, auteur dramatique français
1868 (Marseille) – 1918 (Paris)

Drame romantique pas mort ! Edmond Rostand, le poète, le ressuscite dans le panache et l’émotion. « Ce jeune homme a tout et sait tout. Il est aussi grand metteur en scène que metteur en œuvre. Il a tous les artifices de la diction, il les a avec toutes les finesses, toutes les délicatesses, toutes les profondeurs de la pensée dans l’expression. C’est un peintre et un musicien, c’est un artiste complet » – Coquelin, le créateur du rôle de Cyrano -.
Cyrano, L’Aiglon, Chantecler ! Rostand est immortel parce qu’il touche aux sentiments universels. Lyrique, un peu grandiloquent peut-être, Edmond Rostand est à l’image de son héros : beaucoup de panache et beaucoup de tendresse, mais aussi conscience du sens tragique de la vie.
1890 : Les Musardises, recueil de poésies
1895 : La Princesse Lointaine
1897 : La Samaritaine
1897 : Cyrano de Bergerac
1900 : L’Aiglon
1901 : il entre à l’Académie française
1910 : Chantecler

1 comment for “Cyrano de Bergerac, un grand nez au coeur tendre

  1. 11 janvier 2013 at 12:37

    Bonjour,
    En passant, ce petit mot… À ceux qui aiment Cyrano, j’ai le plaisir de présenter ce roman (aux éditions Héloïse d’Ormesson) : Cyrano de Boudou, dans lequel un nez peut en cacher un autre…
    Suivez le lien…
    http://www.damienluce.com/livres/
    Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: