Le basilic

Basilic © Secrets de plantes

Basilic © Secrets de plantes

Le basilic, ou herbe royale, Ocimum basilicum L., de la famille des Lamiaceae, plante originaire de l’Inde, s’est répandu spontanément dans les régions tropicales et subtropicales des deux hémisphères. En Europe, c’est une aromatique annuelle essentiellement cultivée en situation chaude; elle s’échappe parfois des jardins en région méditerranéenne. Cette herbe, à la tige rameuse, forme de petits buissons d’environ 40 cm de hauteur, porte des feuilles en coeur légèrement charnues et des grappes de petites fleurs blanches en été. L’odeur de toute la plante est suave. Il en existe de nombreuses variétés, toutes aussi aromatiques les unes que les autres.

Usages

Plante médicinale très anciennement connue – les Hébreux, les Arabes, Pline la citent – on employait le basilic pour calmer les spasmes.
On emploie de même, aujourd’hui, en médecine populaire, ses feuilles pour soigner les problèmes de digestion, la nervosité, les migraines, les vertiges, la toux des rhumes persistants et de la coqueluche.
Excellent désinfectant, le basilic assainit la bouche et réduit les aphtes : il suffit d’en mâcher une feuille. Le basilic favorise la lactation.
On a aussi employé ses graines, très mucilagineuses, contre les infections pour soigner les fleurs blanches, les néphrites et les gonorrhées.
En cuisine, le basilic, c’est le « pistou »méridional, mélange réduit au mortier (« pisté ») d’ail, d’huile d’olive et de basilic frais.
Il relève admirablement le goût des champignons et les rends plus sains.
On dit le pouvoir anti-infectieux du basilic si grand que, mêlé aux salades crues, il en assurerait l’innocuité bactériologique.
On trouvait jadis sur la fenêtre des repasseuses de fin un pot de basilic pour éloigner les moustiques.

Composition chimique est usages actuels

Les feuilles de basilic contiennent :
– des glucides
– des protides et notamment 14 % de protéines
– des acides organiques tels que l’acide ascorbique (vitamine C)
– des composés phénoliques représentés par :
. des acides phénoliques, particulièrement de l’acide caféique
. 2 à 5 % de tanins
. des coumarines simples, essentiellement de l’esculoside
– des terpénoïdes : des triterpènes du groupe des saponines et des stéroïdes
– de la vitamine A (rétinol)
– environ 1 % d’huile essentielle formée de :
. composés phénoliques du groupe des phénols : anéthole, estragole (jusqu’à 70 % selon les variétés), eugénol et safrol
. terpénoïdes constitués de :
. monoterpènes : d-linalol (jusqu’à 55 %), bornéol, camphre, cinéole, géraniol, ocimène, terpinéol, méthylcinnamate
. sesquiterpènes tels que le beta-caryophyllène, le sesquithujène
Selon les variétés, le composant majoritaire est le linalol ou l’estragole.
Le basilic possède des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques. C’est également une plante antispasmodique et sédative.
Elle est, en outre, reconnue pour ses actions diurétiques et galactagogues.
Les feuilles de basilic sont carminatives, stomachiques et anti-asthéniques.

Utilisations alimentaires
La plante est un excellent condiment.

Utilisations pharmaceutiques
L’infusion de basilic est recommandée en cas de nervosité, mais aussi chez les personnes souffrant de gastrite, d’entérite, de constipation, de crampes d’estomac et de vomissements.
Une teinture est préparée avec des feuilles fraîches en homéopathie.
Le basilic étant un désinfectant, il peut être utilisé contre les aphtes et autres inflammations de la bouche.
Cette plante est efficace pour décongestionner les voies respiratoires et soigner les rhumes persistants.

Utilisations cosmétiques
Les feuilles de basilic sont reconnues pour leurs vertus adoucissantes, hydratantes.
L’huile essentielle a des activités antiseptiques et tonifiantes.
Les extraits de basilic trouvent leur utilisation dans :
– des produits capillaires pour cheveux mous et plats (lotions toniques)
– des produits pour le soin du corps et des mains (produits déodorants)
– des produits pour le visage destinés aux peaux sèches, fragiles et fatiguées

Folklore

Aux Indes, le basilic fait partie intégrante du culte des dieux Shiva et Vishnou; c’est une plante sacrée que l’on cueille en lui adressant des prières, protectrice dans la vie comme dans la mort, elle ouvre le chemin du ciel aux croyants.
Basilic vient de « basilikon »qui signifie « royal »en grec. Toutes les maisons de Grèce ont leur pot de basilic; cependant il ne paraît jamais dans la cuisine. Par contre, c’est ,toujours, entourés de cette plante, que les morts sont exposés dans leur cercueil.
Au Portugal, à Porto, encore actuellement, à la Saint Jean, le 24 juin, on s’offre mutuellement du basilic en pots, et les hommes qui en portent à la boutonnière en frappent leurs amis à la tête en rite propitiatoire, tout au long de la fête.
En France, une purification précédait jadis sa cueillette à des fins médicinales et on n’employait jamais de « métal vil »pour sa récolte.
C’est l’herbe de Sainte Anne, patronne des maraîchers, dont la fête est célébrée, sous ce patronyme, tous les ans à Tours.

Recettes

Le pistou

Le basilic, c’est le « pistou » méridional, mélange réduit au mortier (« pisté ») d’ail, d’huile d’olive et de basilic frais; on l’ajoute aux pâtes en Italie, à la merveilleuse « §soupe§ au pistou » (aux légumes d’été) de la Provence.

Ingrédients de la sauce pesto:
25 g de feuilles de basilic fraîches
persil (si on dispose de trop peu de basilic)
2 gousses d’ail hachées
1 pincée de sel
50 g de pignons
50 g de parmesan
125 ml d’huile d’olive

Passer les feuilles de basilic au mixeur (et du persil pour compléter si nécessaire).
Ajouter l’ail et l’huile d’olive et mixer quelques secondes.
Intégrer progressivement les pignons, le parmesan et assaisonner (attention, le parmesan est déjà salé). La préparation doit être épaisse et onctueuse.
Pour une assiette, mélanger 2 cuillères à soupe de pesto aux pâtes plus une cuillère à soupe que l’on rajoute au moment de servir.

Basilic à l’huile

Ingrédients:
1 ou 2 bottes de basilic,
huile d’olive.

Certaines herbes aromatiques (thym, romarin, origan) se conservent par dessiccation, sans rien perdre de leur parfum,. Il en va tout autrement avec les herbes à feuilles vertes et fraîches. Pour leur garder leur arôme, conservez-les dans l’huile : vous aurez ainsi un condiment prêt à l’emploi. Il suffit de mélanger une cuillerée de basilic à l’huile avec 2 gousses d’ail pilées et une cuillerée de parmesan râpé, pour faire le pistou, cette sauce méridionale qui parfume les soupes de légumes et les pâtes fraîches. Le basilic à l’huile relève agréablement une sauce tomate ou une mayonnaise.
Attention : cette préparation ne doit jamais cuire, mais simplement chauffer : on la met juste avant de servir.

Recette :
Triez les belles feuilles, lavez-les et séchez-les soigneusement. Hachez-les finement. Mélangez-les avec quelques cuillerées d’huile, en remuant bien. Vous obtenez une pommade que vous versez dans des petits pots, sans trop tasser, aux trois quarts de la hauteur. Finissez de remplir le pot avec de l’huile, bouchez. Au moment de l’utilisation, si vous ne prenez qu’une partie de la préparation, procédez comme pour la purée de tomates. D’autres herbes saisonnières peuvent se conserver par le même procédé : estragon, ciboulette, persil. Pour celles-ci, vous pouvez utiliser de l’huile d’arachide.
Conservation : au réfrigérateur, 6 à 8 mois.

Eau de basilic

Ingrédients:
120 g de basilic,
120 g de sauge,
3500 g d’alcool.
Laisser macérer une semaine, puis filtrer.

Excellente eau de toilette, légèrement astringente.

Soins du cou et antirides

Ingrédients:
1 poignée de sommités fleuries ou de feuilles de basilic
un peu d’huile d’olive vierge
eau de fleurs d’oranger ou eau de roses

Préparez une huile tonifiante en faisant macérer dans un peu d’huile d’olive vierge une poignée de sommités fleuries ou de jeunes feuilles que vous aurez froissées et tailladées. Recouvrez complètement d’huile les feuilles et laissez infuser trois ou quatre jours. Appliquez sur le cou et le bas du visage en tapotant afin de bien faire pénétrer. Ensuite, laissez agir au moins une demi-heure. Puis passez un coton imbibé d’eau de rose ou de fleur d’oranger.
En raison de son action sédative sur les nerfs, le basilic peut être utilisé comme antirides dans le cas où la mimique devient excessive par suite de l’excitation du sujet.
On l’emploie pour les soins du cou et le bas du visage.

Tisane digestive

Ingrédients:
3 à 5 g (une cuillerée à café) de plante séchée
1 tasse d’eau bouillante

Préparer une infusion de 40 g de racines ou de semences d’angélique par litre d’eau.
Prendre une tasse après chaque repas contre l’aérophagie.
Aérophagie signifie “manger de l’air”. Elle se traduit par divers malaises dont les ballonnements mais aussi les maux de tête. C’est une affection d’origine nerveuse, on utilisera donc en général des plantes sédatives.

Contre les aphtes

Ingrédients
100g
1 litre d’eau

en gargarismes contre les aphtes ou bien mâcher quelques brins de basilic frais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: