Le pendule de Foucault

Le pendule de Foucault © Musée des arts et métiers, l'Album

Le pendule de Foucault © Musée des arts et métiers, l’Album

« Vous êtes invités à venir voir tourner la Terre… »

C’est en ces termes que Léon Foucault rédige le carton d’invitation qui convie les personnalités scientifiques à assister à l’expérience de son pendule, le 3 février 1851.
Tout le monde se précipite sous la coupole du Panthéon pour voir la démonstration expérimentale du mouvement de rotation de la terre :
Eh oui, elle tourne ! On peut le voir. Monsieur Foucault le montre expérimentalement, avec son pendule de 28 kg suspendu à un fil d’acier de 67 m.
Personne ne comprend rien à toutes les explications que les journaux donnent de l’expérience. Foucault, lui-même, pense avec raison que « si le plan d’oscillation du pendule est fixe par rapport a l’éther, la rotation de la terre par rapport à ce même éther sera rendue visible par une rotation de plan d’oscillation du pendule »; il donne pour cette rotation une formule correcte, mais il ne l’a obtenue que par intuition ; en réalité, l‘éther n’existe pas comme matière, mais, pour Foucault, il représente la notion de système de référence absolu qui a un sens en relativité galiléenne et dont son expérience est précisément le témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: