L’enfant au pâté de sable de Bonnard – compléments

L'enfant au pâté de sable, Pierre Bonnard - Musée d'Orsay -

L’enfant au pâté de sable, Pierre Bonnard – Musée d’Orsay –

Voici quelques jeux d’observation en complément de l’analyse plastique de L’enfant au pâté de sable de Pierre Bonnard (extrait du CD-Rom de jeu: Sacrets d’Orsay)

– Identifier tous les objets du tableau
C’est l’endroit du jeu, y est représenté une pelle, un seau à sable et plus loin un arbre dans son bac près des marches.

– Trouver les cinq horizontales qui rythment le tableau.
Les lignes des marches, du bac de l’arbre et celle bleue ciel en haut du tableau constituent les limites de l’univers de l’enfant.

– Observer les principales zones où l’on aperçoit le support de l’oeuvre.
Bonnard a utilisé un tissu qui ressemble à de la soie, très fin et qu’il a laissé très apparent.

– A quelle hauteur se situe l’oeil de l’observateur?
Le point de vue du peintre situé à la hauteur du bas de l’arbre donne le sentiment de la taille adulte, mais la vision donnée par le peintre est celle d’un enfant.

– Trouver la direction de la lumière
La lumière zénithale est aussi évanescente que la couleur, une bande d’ombre étroite en haut à gauche du tableau désigne l’ouverture de la porte de la maison.

bonnet– Le volume du bonnet de l’enfant est donné par les valeurs. Retrouver la bonne vignette.
Le volume du béret est travaillé à l’occidentale et donne à la tête de l’enfant une valeur essentielle.

– Retrouver le format et le cadrage utilisés par Bonnard pour l’oeuvre définitive.
Cette peinture est un des quatre morceaux d’un paravent, son format en hauteur est dérivé des Kakémonos japonais.

enfanB1a

 

 

 

 

– Identifier la seule zone d’ombre du tableau
Une bande d’ombre et étroite désigne l’ouverture de la porte de la maison, alors que la lumière zénithale est aussi évanescente que la couleur.
enfanB5c

– Identifier la bonne grille sur le vêtement à carreaux de l’enfant.
Le tablier à carreaux de l’enfant, allusion aux vêtements Japonais est traité à la manière des artistes de ce pays dans leurs estampes, c’est à dire sans déformation.

enfanA3a– Retrouver ces touches de sable sur le tableau.
De discrets coups de brosse blanchâtres et points de couleurs marquent l’espace de jeu de l’enfant.

– Observer le rapport de proportion entre le petit arbre et l’enfant.
La caisse de l’arbre, en proportion des marches, n’excède pas un demi mètre de haut, mais l’arbre nous apparaît au travers du regard de l’enfant, c’est à dire très grand.

– Avec une pipette si vous le pouvez, retrouver les couleurs de cette toile.
La couleur est dans cette oeuvre réduite à presque rien, le bonnet uniforme avec le gris le plus foncé, ordonne le choix de toute la palette du tableau.

– Observez les cinq traits qui donnent son expression à l’enfant.
L’enfant est dessiné avec une grande économie de formes, typique de l’art japonais

enfanC2aReplacer l’enfant là où il se trouverait si le peintre avait respecté la perspective
Bonnard ne veut pas entendre parler de perspective, ce qui lui donne l’occasion d’expérimenter une composition étrangère aux lois usuelles de la peinture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: