La chasse à la bonne nouvelle

Région militaire de Moscou, missiles en position de tir au temps de la guerre froide

Région militaire de Moscou, missiles en position de tir au temps de la guerre froide

Pendant une semaine, ne lisez, n’écoutez et ne regardez à la télé que les bonnes nouvelles. Faites en la liste. Calculez le pourcentage de bonnes nouvelles par rapport aux mauvaises. Comment pouvez-vous estimer l’écart avec le pourcentage réel d’événements heureux et malheureux dans le monde sur une semaine. Comment rectifiez-vous le biais introduit par les media dans la vision du monde qu’ils nous donnent? Faut-il encore décider si l’absence d’événement remarquable (bon ou mauvais) est une bonne ou une mauvaise nouvelle! Dans le cas présenté sur la photo, l’absence d’événement est une bonne nouvelle! La presse, au lieu de titrer : « Des missiles en position de tir dans la région de Moscou » aurait pu titrer : « les missiles de la région de Moscou toujours gentiment sur leur base. »

Au lieu de faire les gros titres sur « Trierweiler hospitalisée », la presse aurait pu dire : « Notre président de la république est un homme merveilleusement normal: plus il avance en âge, plus ses maîtresses sont jeunes. Vive la santé amoureuse de notre président! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: