le buis

Buis © Secrets de plantes

Buis © Secrets de plantes

Le buis, Buxus sempervirens, de la famille des Buxaceae, originaire de Perse, a été cultivé un peu partout depuis l’Empire romain. Il est répandu en Europe centrale et méridionale, en Asie occidentale et en Afrique du Nord.
Cet arbrisseau touffu, à l’odeur forte, pouvant atteindre 5 mètres de hauteur, est présent dans presque toute la France où il affecte surtout les terrains calcaires secs et arides. Sa pousse est très lente.

Feuilles ovales, opposées, persistantes, d’un vert luisant . Fleurs jaunes sessiles, en glomérules à l’aisselle des feuilles. Fleurs mâles à l’extérieur du glomérule, fleur femelle au centre. Calice à 5 sépales, quatre étamines, trois styles persistants après la floraison. Fruit en capsule surmonté de trois cornes, s’ouvrant par 3 coques. Floraison  en mars-avril.

Usages

On a utilisé la feuille de buis dans les traitements de l’épilepsie et pour améliorer la circulation sanguine ; stimulant la vésicule biliaire, elle favorise l’élimination.
Le buis était employé aussi pour soigner les rhumatismes chroniques, la goutte et les accidents syphilitiques.
Il était réputé pour traiter avec succès les fièvres rebelles à la quinine. Il est encore traditionnellement utilisé pour arrêter les maladies de type viral comme la grippe.
On en lotionne les cheveux pour les fortifier.
Les feuilles de buis servaient traditionnellement à laver les lainages noirs de nos grand-mères.

Composition chimique et usages actuels

La feuille renferme :
– des acides organiques principalement de l’acide ascorbique (vitamine C)
– des composés phénoliques : tanins
– des alcaloïdes dont la buxine, la parabuxine, la buxinidine, la parabuxinidine, la buxinamine
Le buis est considéré comme diurétique, dépuratif, laxatif, sudorifique et antipyrétique. On lui attribue également des propriétés apéritives et cholérétiques ainsi que des vertus astringentes et purifiantes.

Utilisations pharmaceutiques
Le buis est utilisé pour combattre les fièvres d’origine paludéenne et les affections intestinales et hépatiques.

Utilisations cosmétiques
Du fait de leur activité astringente et purifiante, les extraits de buis sont employés pour le soin des peaux grasses. L’ensemble de ces propriétés font des extraits de buis un bon actif dans :
– des produits de soin du visage (crèmes astringentes pour peaux normales à grasses, peaux mixtes et peaux acnéiques)
– produits de soin capillaire (shampooings pour cheveux normaux et cheveux gras)

Folklore

Le dimanche des Rameaux, les chrétiens se fournissent en « buis béni » (le nom lui en est resté), ces rameaux remplaçant les palmes commémoratives de l’entrée du Christ à Jérusalem. Avant la messe du jour, le prêtre bénit le buis qui sera gardé dans la maison jusqu’aux prochains Rameaux. Le buis a une place d’honneur, il peut être brûlé, non jeté. On l’emploie volontiers, le détournant de ses fonctions de distributeur d’eau bénite, comme talisman : il a ainsi été planté, jeté dans la cheminée, suspendu au dessus des portes, tressé en guirlande ou brûlé au quatre coins d’une pièce pour conjurer les mauvais sorts, la maladie ou la foudre. En fait, ceci est la survivance du rôle d’arbre sacré qu’avait le gui et l’on retrouve en Angleterre, en Picardie, en Normandie et en Bretagne des buxaies qui ont probablement servi de lieu de culte bien avant le christianisme.
La feuille de buis a joui longtemps en Allemagne de la réputation d’un excellent fébrifuge. Son administration exclusive fut longtemps entre les mains d’un charlatan; Joseph II lui acheta son secret 1500 florins et le fit publier. Dès lors, dépouillé de son prestige, ce médicament tomba dans l’oubli.

Recettes

Laver un tricot noir

Ingrédients
rameaux de buis
eau

Faites bouillir des rameaux de buis environ cinq minutes. Passez.
Dans cette décoction, bouillir brièvement un tricot de laine noire. Arrêtez et laissez complètement refroidir avant d’y toucher si vous ne voulez pas l’en sortir feutré.
Mode de lavage traditionnel, il conservait la couleur noire.

Arrêter une grippe

Ingrédients
feuilles de buis
eau

Faire une infusion que vous boirez en trois fois dans la journée.
Vous ne devrez pas utiliser ce type de médication plus de trois jours d’affilée.
D’ailleurs votre grippe devrait déjà être conjurée!

2 comments for “le buis

  1. Dresch-Kohl
    15 février 2014 at 12:42

    Et que dire de son parfum magique…

  2. 15 février 2014 at 14:12

    magique, mais qui sent quand même pas mal le pipi de chat non castré!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: