Le cade

cade © Secrets de plantes

cade © Secrets de plantes

Le cade, ou genévrier oxycèdre, ou cèdre piquant, Juniperus oxycedrus de la famille des Cupressaceae,  est originaire des régions montagneuses de l’hémisphère nord. On le rencontre surtout autour de la Méditerranée, il est commun dans les garrigues et sur les coteaux arides du Midi où il voisine avec les cistes. C’est un petit arbre de 1 à 9 mètres de haut.Son aspect rappelle celui du genévrier, ses feuilles sont cependant un peu plus longue et marquées de deux bandes blanches sur le dessus. Les inflorescences mâles et femelle sont sur des pieds différents, les fleurs mâles de couleur jaunâtre sont petites et ovoïdes, les fleurs femelles, visibles en mai, simulent des baies globuleuses de 6 à 8 mm d’un rouge luisant : leur floraison a lieu en mai. Les fruits sont rouges ou rouge brun, ils se développent d’avril à novembre. Les graines sont disséminées après destruction des cônes.

Usages

Virgile recommandait les fumigations de son bois pour purifier les étables. Le goudron de cade a été utilisé pour ses vertus parasiticides, comme remède externe de nombreuses affections cutanées notamment dans le traitement des cheveux gras.
Les baies ont les mêmes propriétés que celles du genévrier : diurétiques, elles s’emploient sous forme d’infusion ou de vins.
L’huile de cade eut un usage vétérinaire pendant longtemps avant d’être réemployée par la médecine humaine en 1846 pour soigner la gale, l’ophtalmie scrofuleuse et détruire les vers intestinaux.
employées en cuisine Dans les pays méditerranéens la baies de cade est un aromate utilisé, en particulier pour la production de toutes sortes de boissons.
Le bois servait à la fabrication d’encens et de produits  cosmétiques.

Composition chimique et usages actuels

Le bois contient :
– des glucides, notamment des osides (gomme)
– des lipides : acides gras
– des acides organiques tels que l’acide formique et l’acide malique
– 0,5 à 2 % d’huile essentielle composée de : terpénoïdes : monoterpènes (bornéol, isobornéol, camphène, pinène et terpinéol) et sesquiterpènes (cadinène)
– des résines et une matière colorante

L’huile (ou goudron) de cade est obtenu par pyrogénation du coeur de bois de cadier et renferme :
– des composés phénoliques dont 17 à 26 % de phénols et principalement 12 % de gaïacol, éthylgaïacol et p-crésol
– des terpénoïdes : sesquiterpènes (cadinène, cadinol, viridiflorol, copaène, calamène, slinadiène, caryophyllène, cédrène, cadalène et diméthylnaphtalène)
¢La présence de cadinène en fait un anti-parasitaire efficace.
De plus, le cadier est antibactérien, vermifuge et analgésique. On lui reconnaît aussi des propriétés anti-asthéniques, anti-prurigineuses, carminatives et cholérétiques.
On lui attribue également des vertus diurétiques, emménagogues et kératolytiques.

Utilisations pharmaceutiques
On le préconise principalement comme vermifuge et antiseptique urinaire.
On recommande également son utilisation dans certaines ophtalmies, en onctions sur les paupières ou autour des yeux.

Utilisations cosmétiques
L’huile essentielle possède des propriétés antiseptiques et a un effet séborégulateur. Elle est aussi rubéfiante et tonifiante.
Elle est employée en pommade dans le traitement de certaines affections cutanées (kératoses, eczémas, acnés, dermites séborrhéiques du cuir chevelu, alopécie…).

Elle entre dans la composition de :
– produits capillaires pour cheveux pelliculeux et gras (shampooings, après-shampooings)
– produits pour le soin du visage, plus particulièrement pour les peaux acnéiques et grasses

Folklore

Juniperus oxycedrus : « juniperus » vient du celtique et veut dire âpre, à cause de la saveur du fruit. « Cedrus » vient de « Kechos » nom d’un conifère du temps d’Homère et « oxys » signifie aigu, acide.
La magicienne Médée, fille d’Hécate, connaissait l’usage de cette plante.

Recettes

Petits oiseaux au cade

Avant de rôtir les petits oiseaux prenez soin de glisser à l’intérieur 2 grains de cade que vous aurez auparavant écrasés.

Huile de cade

Huile de cade est très efficace pour soigner les mycoses.
Badigeonnez les ongles de pied à soigner en prenant soin de faire pénétrer le liquide sous l’ongle.
Malheureusement, cette huile brune est très colorante ; choisissez donc des chaussettes de coton qui seront sacrifiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: