Vittel et la naissance du thermalisme

Vittel

Vittel

Vittel, une vraie ville nouvelle

Comment faire le bien tout en se soignant ? Louis Bouloumié, avocat, républicain, exilé depuis 1852, est malade. On l’autorise à rentrer en France pour se soigner, sous surveillance de la police ; son médecin lui indique une source champêtre abandonnée par un paysan aux goutteux et aux arthritiques du coin.
L’illustre malade, convaincu par les résultats, fait faire des analyses et achète la source le 23 décembre 1854 pour 3 950 francs or.

Vittel

Vittel

Par chance, le médecin chargé de donner l’autorisation d’exploiter, souffre de la gravelle. Il vient donc se rendre compte sur place et repart enchanté des bienfaits de la source ; l’autorisation est donnée : « Tous les grands corps de l’Etat y passeront, car y a-t-il un sénateur qui puisse se flatter de n’avoir pas un jour ou l’autre besoin de l’eau ferro-manganésienne-crénatée ? » -Bouloumié-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: