Le caquillier

caquillier © Secrets de plantes

caquillier © Secrets de plantes

Le caquillier ou roquette de mer, Cakile maritima Scop, de la famille des Brassicaceae, est une espèce que l’on trouve communément en limite de marées, dans les sables du littoral de la Manche, de l’Océan Atlantique, de la Méditerranée.

C’est une annuelle buissonnante, à longue racine pivotante, dont la taille varie de 10 à 50 cm de hauteur. Sa tige flexueuse porte des feuilles épaisses, dentées et profondément divisées. Ses fleurs, blanches en croix et arrondies au sommet, sont quelquefois rose lilas ; elles sont disposées en grappes terminales. Le fruit est une longue silique. Toute la plante répand une odeur pénétrante rappelant celle du brome et de l’iode. Sa saveur est saline et légèrement amère.

Usages

On utilise la plante entière.
La plante est très riche en éléments énergétiques et elle contient de l’iode.
Les habitants pauvres des bords de mer ont utilisé empiriquement ses propriétés apéritives, reminéralisantes et antiscorbutiques en le mêlant à leur nourriture.
Il était également employé dans le traitement de la tuberculose ganglionnaire, de l’anémie et de l’eczéma ; on le recommandait pour ses vertus expectorantes lors de bronchites.
En usage externe, le jus frais du caquillier a été utilisé directement en friction sur les cuirs chevelus gras et pelliculaires pour améliorer l’état des cheveux et en empêcher la chute.
Ses jeunes feuilles légèrement amères et salées condimentent la salade.
S’accommodant de sols non salés, le caquillier est également cultivé dans les jardins comme plante ornementale.

Composition chimique et usages actuels

La plante entière renferme :
– des glucides notamment des osides (cellulose)
– des protides dont des protéines
– des matières minérales : calcium, fer, iode, manganèse, soufre
– des acides organiques représentés par une forte proportion d’acide ascorbique (vitamine C)
– des dérivés soufrés
Le caquillier a des propriétés anti-acné, apéritives, diurétiques et expectorantes.
Grâce à son contenu en vitamine C le caquillier constitue un excellent anti-asthénique.
De plus, sa forte proportion en minéraux (fer et iode) fait du caquillier un stimulant glandulaire.

Utilisations pharmaceutiques
Il est employé dans le traitement de l’anémie et de l’eczéma.
On recommande le caquillier pour ses vertus expectorantes dans le traitement des bronchites.
Il est également efficace en cas de névralgies et de rhumatismes.

Utilisations cosmétiques
Le caquillier est doué de propriétés antiseptiques et reminéralisantes.
Le caquillier, et plus particulièrement son jus, possède une activité anti-pelliculaire.
Ces différentes fonctions rendent son utilisation possible dans :
– des produits capillaires (lotions et shampooings pour cheveux gras à tendance pelliculaire, prévention de la chute des cheveux)
– des produits pour le visage destinés aux peaux mixtes et grasses

Folklore

Le nom de « cakila » dérive de l’arabe.
Les feuilles de la roquette de mer étaient utilisées jadis par la médecine arabe en tant que salade antiscorbutique et reconstituante.

Recettes

Salade de caquillier

Ingrédients
caquillier
vinaigrette
oeuf dur

Mettez l’oeuf dans une petite casserole, recouvrez d’eau froide, faites bouillir.
Pendant que l’oeuf cuit, coupez le caquillier en petits morceaux, assaisonnez, remuer. Goûtez et rectifiez au besoin Au bout de 4 minutes arrêter la cuisson et mettez l’oeuf dans l’eau froide. Au bout de cinq minutes vous pourrez écaler l’oeuf pour le placer sur la salade que vous aurez installée dans l’assiette.

Cette salade passe pour antiscorbutique et reconstituante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: