Lutter contre l’illettrisme

puzzle_sMa mère était institutrice en cours préparatoire. Durant toute sa carrière, tous les enfants de sa classe savaient lire au bout du premier trimestre.

Je l’ai vu apprendre à lire à mes filles en un mois, pendant les  vacances d’été, dans une chaise longue au soleil. Elles avaient 4 ans. On avait l’impression d’un passe-temps, mais ce n’était qu’une apparence, ma mère exigeait le quart d’heure de lecture quotidien à heure fixe. Un quart d’heure, vingt minutes, c’est suffisant: la qualité de concentration des enfants à cet âge n’est pas plus longue.
Je la voyais, méthodique et patiente.Un jour, en voyant mes réalisations de jeux vidéos, a mère m’a dit qu’elle allait m’écrire un scénario de méthode d’apprentissage de la lecture qui permettrait de tester si l’enfant est plus auditif, tactile ou visuel afin que la méthode s’adapte à tous les cas. Il s’agissait d’un véritable système expert.

Nous avons écrit le scénario. J’ai été voir l’Éducation nationale qui m’a fait savoir que les querelles étaient toujours aussi vives au sujet de l’apprentissage de la lecture donc qu’il n’était pas question de prendre un parti quelconque pour soutenir un programme…J’ai été voir notre distributeur de CD-Rom et DVD-Rom qui m’a dit qu’il était hors de question de prendre le moindre risque sur la lecture si ce n’était pas estampillé par l’Éducation nationale.

J’ai donc mis le projet sous le coude…Mes petits enfants sont maintenant en âge d’apprendre à lire, ma mère n’est plus là pour leur apprendre. J’ai donc décidé de mettre tout ce savoir sous forme d’une méthode pas à pas à destination des parents ou grands parents, en remplaçant le système expert par l’oeil de l’adulte et en donnant les indications au « tuteur » sur les points importants.

J’ai soigneusement vérifié les dernières directives de l’Éducation nationale pour m’assurer que rien de fondamental n’avait été changé.

La seule vraie novation est la nouvelle police d’écriture recommandée : EcritureA qui  évacue enfin ces majuscules qui tenaient plus de l’enluminure que de l’écriture courante et que personne d’ailleurs n’utilise dans la vie courante. Cette police de caractère se rapproche plus de la forme imprimée ce qui facilite l’apprentissage pour l’enfant.
Enfin, elle évacue le difficile problème des ligatures entre lettres en facilitant l’attache visuelle des lettres les unes aux autres à mi-hauteur. Fini l’époque du «  délié  » que l’on devait rajouter  ! C’est donc la police que j’ai utilisée.

Question orthographe, le chantier de simplification de l’orthographe est toujours enterré, il faut donc faire avec les subtilités de la langue et le poids du passé que traîne l’orthographe. Lorsqu’ils s’agit des origines grecques et latines, cela permet de reconnaître des familles de mots et d’expliquer à l’enfant pourquoi dans tant de mots le « f » s’écrit « ph ». Mais lorsqu’il s’agit des complications retorses faites pour que le peuple n’ait pas accès à l’instruction, introduites pas les clercs lorsque François Ier édicte en 1539 l’ordonnance de Villers-Cotterêts par laquelle le français devient la langue officielle du droit et de l’administration, alors là, on se demande pourquoi on n’a pas dépoussiéré tout cela comme l’ont fait d’autres pays.

Bref, il faut donc apprendre toutes ces exceptions que seule la lecture régulière peut vraiment faire assimiler aux enfants.

La méthode fait appel aux dons de mimétisme des enfants : les parents pourront exagérer les indications pour l’articulation des sons jusqu’à la grimace que l’enfant sera ravi de reproduire. Le tracé des lettres est fléché à l’écran et avant de prendre un cahier, l’enfant dois suivre ce tracé avec son doigt pour acquérir la gestuelle. Devant une lettre, la plupart des enfants ne savent absolument pas par où la prendre. Quant au visuel, on sensibilise l’enfant à la beauté des lettres et à leurs formes, celles qui ont des ventres, celles qui n’en ont pas, etc.

Les leçons sont interrompues par des jeux d’articulation (articulation totalement négligée dans l’apprentissage de la lecture, il suffit d’entendre les jeunes comédiens de télé pour s’en rendre compte), par des jeux de coordination et de reconnaissance de la droite et de la gauche : essentielle pour ne pas faire de dyslexie en lisant des b et de d, des p et des q….et surtout par le calcul et l’écriture.

Vous trouverez pour 2€ seulement, la méthode d’apprentissage de la lecture, un pdf de 325 pages, en vente sur le site de IDphines

2 comments for “Lutter contre l’illettrisme

  1. DUPRE
    21 janvier 2015 at 8:30

    Bonjour,

    J’ai réglé le montant demandé pour votre méthode d’apprentissage:

    « Nº de reçu : 0498-7703-4894-7638
    Veuillez conserver ce numéro de reçu pour référence ultérieure. Vous en aurez besoin si vous contactez le Service clientèle de Maryvonne PELLAY ou de PayPal »

    Mais je ne sais pas où trouver le mot de passe nécessaire au téléchargement.

    Merci de m’éclairer
    Cordialement,
    BD

  2. 27 janvier 2015 at 0:31

    Vous avez bien reçu la méthode. Merci de me faire part de vos commentaires….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: