Le concombre

Concombre © Secrets de plantes

Concombre © Secrets de plantes

Le concombre, Cucumis  sativus, de la famille des cucurbitaceae, est originaire du nord-ouest de l’Inde qui le cultive depuis plus de 4 000 ans. Culture qui s’est ensuite répandue avec succès dans le bassin méditerranéen et aujourd’hui dans de nombreuses autres régions. Une plante cultivée depuis si longtemps a naturellement beaucoup varié sous tous les rapports : forme, couleur et grosseur du fruit. On compte aujourd’hui plus de 20 espèces de concombre, y compris les cornichons. Le concombre est une plante annuelle, rampante, à tiges et vrilles. Les feuilles sont cordiformes et lobées. Elles sont comme les fruits, munies de poils blancs ou noirs. Les fleurs sont jaunes et solitaires. Les fruits sont de grosses baies vertes puis jaunes à maturité, de forme allongée. La chair est blanche et juteuse. Les graines sont plates.

Usages

On utilise fruits et  graines pour leurs propriétés laxatives et rafraîchissantes. Le concombre est, de tous les légumes, le plus pauvre en principe nutritif et l’on y trouve en réalité plus à boire qu’à manger. Le concombre a une action adoucissante sur la peau : il est utilisé en dermatologie dans les affections cutanées superficielles et pour entretenir la souplesse de la peau.
Une pommade de concombre était préparée jadis, avec des concombres, des melons, des verjus, des pommes reinettes, du lait de vache et de la graisse de porc. Les médecins grecs lui attribuaient entre autre vertus, celle de refréner les ardeurs de la chair. Les auteurs du Moyen-Age et de la Renaissance rendent également hommage à ses effets calmants.
Au cours de l’histoire, les médecins proscrivent son usage alimentaire, car il a la réputation de s’éterniser dans l’estomac et de rendre la digestion longue et difficile.
C’est un de nos légume d’été favori, il se mange cru mais jadis on le mangeait cuit en ragoût après l’avoir fait séjourner dans de l’eau vinaigrée.
On cultive, spécialement pour la pharmacie, le concombre de Bonneuil.

Composition chimique et usages actuels

Les fruits du concombre renferment :
– des glucides du groupe des osides, essentiellement du saccharose
– 0,9 % de protides représentés par :
. des acides aminés (arginine)
. des enzymes (carboxylase, diastase)
– 0,3 % de lipides (dans les graines)
– des matières minérales et surtout du cuivre, du fer, de l’iode, du magnésium et du zinc
– des acides organiques dont l’acide ascorbique (vitamine C)
– des terpénoïdes tels que :
. des caroténoïdes (carotène)
. des traces de cucurbitacines
– des vitamines : vitamine B1 (thiamine), vitamine B4 (adénine)
– de la trigonelline
– des traces d’huile essentielle
Du fait de son contenu élevé en eau, le concombre possède des propriétés diurétiques. C’est aussi un remède vermifuge.
En usage externe, la plante est réputée pour son action anti-inflammatoire et anti-prurigineuse.

Utilisations pharmaceutiques
La pulpe possède des propriétés adoucissantes, elle est par conséquent souvent utilisée en usage externe pour traiter les affections cutanées superficielles telles que les érythèmes ou les lésions prurigineuses.

Utilisations cosmétiques

La pulpe fraîche, adoucissante, calme les inflammations cutanées. Le jus qui a les mêmes propriétés est utilisé dans les lotions capillaires pour lutter contre les démangeaisons associées aux états pelliculaires.
Le concombre est hydratant, purifiant et rafraîchissant. Il entre donc dans la préparation de nombreux produits cosmétiques, spécialement dans les crèmes pour le soin du visage (peaux sèches, peaux sensibles), dans les crèmes après-soleil.

Folklore

Son nom vient du grec “cymbe” qui désignait une vase ou un objet creux.
Il symbolise la fécondité et la puissance virile.
Les Grecs et les Romains ne faisaient pas moins cas du concombre que les Hébreu : ils le croyaient même capable de marques d’intelligence et de sensibilité.
Deux empereurs romains montrèrent un goût prononcé pour le concombre : Auguste, au dire de Suétone, avait coutume d’en prendre un morceau pour étancher sa soif et Pline rapporte que Tibère, qui aimait le concombre avec passion, s’en faisait servir à tous les repas.

En Toscane, quand un enfant avait de la fièvre, on plaçait tout autour de lui un cercle de concombres, car ils attiraient sur eux, pensait-on, toute la chaleur de la fièvre.
Ce légume a partout la réputation de calmer, voire d’éteindre les ardeurs sexuelles.
Il n’empêche qu’il aide aussi les femmes à devenir fécondes.
On fabriquait autrefois une pommade appelée crème de cachalot faite de chair de concombre mélangé avec du blanc de baleine. Les femmes qui n’arrivaient pas à concevoir s’en enduisaient le ventre, le tour de la taille, les cuisses. A cette époque, chaque région, on pourrait presque dire chaque village, avait sa recette « infaillible »d’une préparation fécondante à base de concombre.
S’il pleut à la St Maurille, la femme prend le plus gros concombre et l’astique, si la peau résiste, son mari est fidèle, si la peau devient vert clair, il a certainement une maîtresse.

Recettes

salades de concombre

Ingrédients
un concombre
herbes aromatiques : estragon ou aneth ou cerfeuil musqué ou ciboulettes
sel
vinaigrette

Choisissez un beau concombre bien ferme. Coupez-en une extrémité et passez-la en tournant sur la partie coupée : vous verrez apparaître de la mousse blanche. Faites de même de l’autre côté. Vous avez ainsi supprimé une amertume inopportune.
Si la peau est épaisse coupez-la mais vous pouvez aussi laisser de légères lanières qui seront décor. La variété “concombre d’Arménie” a une peau si fine qu’il n’est pas nécessaire de l’éplucher.
Coupez-le en tranches minces. Assaisonnez, ciselez les feuilles aromatiques, versez dessus la vinaigrette. Vous obtiendrez ainsi une salade croquante.

Une autre façon de faire, qui n’est pas moins bonne, consiste à saupoudrer les tranches de concombre de sel et de les laisser ainsi dégorger quelques temps avant de les assaisonner.
Vous pouvez les couper en tranches ou encore en petits cubes.

Salade de concombre avec yaourt

Ingrédients
1 concombre
1 gousse d’ail
2 cuillerées à café de menthe fraîche ciselée ou 1 cuillerée à café de menthe sèche moulue
1 pincée de cumin en poudre
2 pots de yoghourt type yoghourt bulgare

Coupez le concombre en petits dés. Posez-le dans un saladier, salez, ajoutez le yoghourt puis la menthe et le cumin. Laissez reposer avant de servir.

Cuisson des concombres

Avant de cuire les concombres pensez à les faire tremper au moins une demi journée dans de l’eau additionnée de vinaigre : ils y perdent leur côté indigeste.

Potage de concombre

“Après les avoir coupés proprement, mettez les cuire dans une petite marmite, avec du bon bouillon et du jus de veau pour colorer ; quand ils sont cuits, assaisonner le potage avec le meilleur sel et servez garni de concombres.”
Recette médiévale.

Salade de poulet au concombre

Ingrédients
300 g de blanc de poulet
1 concombre
25 cl de vinaigre blanc
1,5 cuillère à soupe de sauce de soja
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon

Découpez le blanc de poulet en lanières d’environ 3 cm de long et 0,5 cm d’épaisseur.
Faites-les blanchir à l’eau bouillante pendant quelques secondes. Égouttez-les et arrosez d’un peu de vinaigre.

Découpez le concombre en fines tranches diagonales puis en fines lanières. Saupoudrez de sel et laissez macérer 12 heures.
Séchez dans du papier absorbant ou un torchon propre.
Mélangez moutarde et sauce ;  salez.
Mettez les morceaux de poulet et de concombre dans un saladier, ajoutez la sauce moutarde/soja et mélangez délicatement.
Entrée japonaise

Concombre à la Russe

Ingrédients :
15 petits concombres,
20 feuilles de vigne,
1 cuillerée à soupe de coriandre,
1 cuillerée à soupe de fenouil,
1 cuillerée à café de poivre noir,
1 demi-litre de saumure.

Il existe plusieurs variétés de concombres. La plus courante est celle du concombre long, à peau vert foncé, assez lisse. Dans le Midi de la France et sur beaucoup de marchés, on vend comme concombre un cornichon qu’on a laissé grossir. C’est celui qui convient pour cette recette. On prendra des exemplaires de 12 à 15 cm de long, bien verts.

Recette :
Ne lavez pas les concombres, mais brossez-les avec une brosse dure. Faites-les blanchir à l’eau bouillante en comptant 2 minutes après la reprise de l’ébullition. Égouttez-les, rafraîchissez-les en les passant sous l’eau froide.
Prévoyez un bocal cylindrique et un bouchon (ou une planchette) de diamètre légèrement plus petit que l’ouverture.
Garnissez le fond avec une couche de feuilles de vigne. Disposez une couche de concombres, recoupés au besoin. Alternez ainsi les couches, en répartissant les aromates. Tassez bien.
Versez la saumure refroidie.
Posez le bouchon, et par-dessus une grosse pierre. Les concombres doivent macérer 9 jours, à température ambiante.
Consommez-les à partir du 10e jour. Retirez le bouchon et fermez le bocal avec un couvercle hermétique. Il se produit en surface un léger voile gris : ne l’enlevez pas. C’est un produit normal de la fermentation, qui contribue à donner son goût au condiment.

Conservation : 3 mois au réfrigérateur.

Lotion de concombre

C’est tout simplement l’eau dans laquelle a bouilli un concombre.
Elle sera bien sûr non salée et tant mieux si c’est une eau de source ou pauvrement minéralisée.

Masque aux tranches de concombre

Concombre épluché en tranches fines que l’on posera sur le visage nettoyé de façon que les tranches se chevauchent pour tout recouvrir.
Laissez 1/2 heure à 3/4 d’heure
Lotionnez au jus de concombre
Masque pour toutes peaux

Masque au jus de concombre frais

Ingrédients
un peu de jus de concombre frais
1 cuillerée à café  de crème fraîche
1 cuillerée à café d’eau de rose ou d’oranger
1 blanc d’oeuf
quelques gouttes de benjoin
Battez le blanc en neige très ferme, ajoutez les autres ingrédients.

Cet excellent masque est assez astringent, il sera réservé plutôt aux peaux grasses ou à resserrer.

Lait de concombre

Ingrédients
une poignée d’amandes douces décortiquées
125g de jus de concombre
un mortier

Broyez amande et jus de concombre jusqu’à la consistance du lait. Ajoutez quelques gouttes d’alcool à 90°.
Ce lait ne se conserve pas très longtemps.
Excellent lait de beauté, adoucissant et hydratant.
Il vous servira de démaquillant les soir ou de rafraichissant le matin.
Hydratant, adoucissant et nourrissant, il est précieux pour les soins habituels du visage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: