1860 : traité de commerce franco-anglais

Signature du traité de commerce franco-britannique - 1860

Signature du traité de commerce franco-britannique – 1860

Libre échange ou protectionnisme… relance par la consommation, un vieux débat qui n’en finit pas.

Des prix plus bas à la consommation

Donner la vie à bon marché à tout le monde, et principalement aux classes les plus nombreuses, voilà le but économique de la loi : rattacher les classes les plus nombreuses à l’ordre social, aux lois, aux institutions, à une dynastie, pour une application plus large des principes d’équité, par la diffusion du bien-être, voilà quel est et quel doit être notre but politique. -Granier de Cassagnac au Corps législatif 16 mars 1860-La signature du traité de commerce franco-anglais le 23 janvier 1860 calme l’irritation des Britanniques qui observent, impuissants, les changements des frontières franco-italiennes, et confirme la politique libre-échangiste du pouvoir.
On préserve ainsi le niveau de vie des masses laborieuses en garantissant des prix plus bas à la consommation, alors qu’un protectionnisme rigoureux aurait l’effet contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: