Je suis Charlie, je suis un Terrien

Charlie Hebdo N° 248 - dessin de Wolinski

Charlie Hebdo N° 248 – dessin de Wolinski

Avez-vous pensé à l’après manifestation?

Que comptez-vous faire pour la mémoire de ceux qui sont morts le crayon à la main pour crier la liberté. Comment allez-vous manifester votre solidarité avec leur combat?

Dans ce numéro de 1975, les dessinateurs de Charlie luttaient déjà pour les mêmes valeurs : Les peuples n’ont pas à se faire terroriser par des clergés qui se prennent pour les SS de Dieu et qui enrôlent la jeunesse de la même façon que les nazis.

Les dessinateurs de Charlie sont morts pour n’avoir pas été angéliques face à la montée de l’islam radical.

Alors, comment allez-vous entrer en résistance, citoyens de la Terre?

Petit rappel sur le Coran

Le Coran se donne pour un guide à l’homme dans la totalité de sa vie, temporelle aussi bien que spirituelle, individuelle et collective, à toutes les catégories d’hommes, dans tous les pays et pour toujours… Le Coran contenta comme loi la communauté musulmane… Elle y a trouvé tout pour ses dogmes, pour ses rites, pour sa vie sociale, pour ses lois et ses autres besoins…L’imâme en Islam signifie aussi bien le dirigeant de l’office des prières à la mosquée que le chef d’état… Le Coran gérera le culte, la moralité comme la loi. (Louis Massignon, professeur au Collège de France – préface au Coran traduit par Muhammad Hamidullah).

Bref si on simplifie : le Coran a fait office de loi dans les pays musulmans en un temps ou les états n’avaient pas de code civil. Si l’on ne change rien à cette tradition, la communauté musulmane qui suit au pied de la lettre le Coran représente un état dans l’état (et non pas seulement une culture différente, comme il est répété à la télévision), suivant des lois qui n’ont rien à voir avec les lois de la république (comme la répartition de l’argent entre les esclaves et la répartition de son héritage entre ses enfants : les enfants mâles recevant deux fois plus (si mes souvenirs sont bons) que les enfants femelles, ou comme les sanctions à appliquer si on fornique ou si un homme arbore une coiffure féminine!)

Si on lit de plus près, le Coran est plus subtil et Allah est miséricordieux… et lorsqu’une sentence de mort est préconisée, elle est immédiatement suivie de la formule « mais Allah est miséricordieux ».  Le Coran prévoit aussi les moyens de libérer les esclaves du pays…le budget de l’État s’en occupe!!!

Chacun est libre de croire dans le Dieu qu’il a choisi (ou qu’on lui a imposé). De toutes les façons, personne ne peut prouver que Dieu existe et la foi est une affaire personnelle. Quelle que soit sa religion, le citoyen d’un pays est tout d’abord citoyen parce que c’est la seule façon de vivre ensemble. ll ne peut y avoir deux systèmes de lois dans un pays au  nom d’une religion.

Conclusion:

1 – Arrêtons d’amalgamer les habitants des pays dont une grande partie de la population est musulmane (Arabes, Turcs, etc.) et les Musulmans.

2 – les Imâmes pourraient se pencher sur le texte du Coran pour faire en sorte que les Musulmans puissent pratiquer leur religion dans un état laïc sans agresser les autres citoyens…et justement le Coran est assez subtil pour qu’on puisse le faire. Tant que les Musulmans considèreront que la laïcité est un mal à combattre, le « vivre ensemble » sera compromis.

3 – dans nos pays modernes où les citoyens baignent dans la concrétitude, ce n’est pas en retournant au moyen-âge que l’on retrouvera un peu de spiritualité.

Voilà, j’avais ce discours sur le coeur depuis un bon moment, depuis que j’ai lu le Coran et de nombreuses analyses de ce texte superbe (mais c’est un texte à replacer à son époque, dans son contexte, etc.), depuis que je vois de plus en plus de femmes voilées dans nos rues, qui acceptent leur condition de sujétion, depuis les attentats, depuis que je me suis penchée sur les mécanismes d’enrôlement des jeunes dans la lutte armée.

Je pourrais en dire autant de la radicalisation de toute religion qui affiche ses signes distinctifs dans l’espace public (femmes voilées, papillotes et kippas, même combat) ce qui est un non respect des croyances des autres.

Les guerres de religion ont toujours eu des conséquences désastreuses et sanglantes….Elles excluent et ne rassemblent pas. Elles n’ont rien à voir ni avec Dieu, ni avec la foi, ni avec les différences culturelles, mais uniquement avec des hommes qui n’ont pas pu satisfaire leur soif de pouvoir autrement.

Pour le fun: allez-voir ce qui se passe dans les centres d’abattage de la viande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: