Le Sultan avait trop chaud – chap 21

rose3Tout à coup, au milieu de cette foule agitée de tous les sentiments, Azaïra remarqua une silhouette immobile. C’était Julien. Il était resté de marbre. Sa décision semblait être prise depuis qu’il avait vu entrer Azaïra et qu’il avait reconnu la jeune fille rencontrée dans le souk dont la présence l’avait si fortement ébranlé. Il attendait, peut-être souhaitait-il ne pas être le premier sur le parchemin, et il restait les yeux fixés sur celle qui venait seulement de le repérer.
Il lui fit un large sourire qui allait déjà jusqu’au bout de la tendresse.
Elle répondit par une petite grimace crispée bourrée de charme (souvenir du bonheur de leur rencontre) qui se transforma vite en un rictus de terreur, car elle avait compris que celui qu’elle commençait déjà d’aimer trop allait s’inscrire, que sa volonté était tendue vers l’acte tragique. Elle sentait aussi qu’elle ne pourrait pas l’en dissuader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: