Viaduc de Poncin

Viaduc de Poncin

Viaduc de Poncin

C’est le premier viaduc monocaisson de cette largeur. Il définit un record mondial pour les ponts en encorbellement à précontrainte extérieure.

Avant d’aborder les premiers reliefs du Jura méridional, l’autoroute A 40 franchit la vallée de l’Ain par un viaduc courbe de 566 m de long, exceptionnel tant par ses portées que par sa conception. La hauteur de l’ouvrage, 50 m au-dessus de la vallée, a déterminé le choix d’une grande travée qui permet d’implanter les appuis hors du lit mineur de l’Ain.
Franchissement de la rivière : grande portée et tablier à hauteur variable,
accès ouest sur versant : travées courtes et tablier à hauteur constante.

Viaduc de Poncin

Viaduc de Poncin

caractéristiques
ponts poutre à précontrainte extérieure, record mondial pour ce type de construction
dimensions: 567 m
durée du chantier: 1984-1987
ingénieur: Scetauroute
architecte: Maurice Novarina
entreprises: Dragages et travaux publics, Citra-Lyon

chantier du viaduc de Poncin

chantier du viaduc de Poncin

Technique

La partie centrale de hauteur variable est construite par encorbellements successifs. les voussoirs sont coulés en place.
La partie ouest, de hauteur constante, est mise en place pas poussage à partir de la plateforme jouxtant la culée ouest (C6).
La partie de tablier séparant le fléau P1 de la culée C0 est aussi réalisée par poussage.

La solution à tablier unique et à caisson monocellulaire, plus économique et d’exécution plus rapide est retenue de préférence à une solution à deux tabliers.

Chantier du viaduc de Poncin

Chantier du viaduc de Poncin

Chantier

Le chantier est desservi par cinq grues. Le béton est fabriqué dans une centrale installée à pied d’oeuvre.

La construction d’un fléau de hauteur variable se fait de façon symétrique de part et d’autre de l’appui sur lequel il est encastré. Deux équipages montés sur le voussoir sur pile s’éloignent l’un de l’autre au rythme du cycle de fabrication, soit un voussoir par semaine.

L’appui P2 est fondé dur un caisson circulaire de 12,5 m de diamètre formé d’éléments de paroi moulée. Le monolithisme de la fondation est obtenu par injection de béton.
Sous l’appui P3, les bancs de calcaire sont fortement pentés. Il a fallu encastrer des barettes en forme de H dans le substratum à l’aide de trépans.

Les piles sont des caissons de 8 m x 5,50m pour les appuis P1 et P2 et de 8m x 4 m pour les autres appuis. Elles sont réalisées à l’aide d’un coffrage grimpant par levées de 3,85 m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: