Gypsophile

Gypsophile © Secrets de plantes

Gypsophile © Secrets de plantes

Les gypsophiles, Gypsophila sp. Gypsophila paniculata, de la famille des Caryophyllaceae sont des plantes herbacées de la même famille que les oeillets. Aux États-Unis, en Australie et dans bien d’autres pays, différentes espèces de gypsophiles prolifèrent comme de mauvaises herbes.

Elles ont 5 pétales blancs, un calice à 5 dents plus ou moins soudé en tube, des feuilles rubanées opposées ou verticillées. Les noeuds de la tige sont très marqués.
Trois espèces de gypsophiles sont utilisées pour leurs propriétés médicinales sous les noms de saponaire d’Egypte, saponaire d’Italie et saponaire d’Asie mineure.

Usages

En usage externe, c’est une bonne plante de la peau.
Le gypsophile lave les tissus et dégraisse la laine grâce à sa richesse en saponosides.

Folklore

Le nom de gypsophile est issu du grec « gypsos », plâtre et  « philos » ami : en effet, les gypsophiles aiment les terrains calcaire. En Italie, la légèreté et la pureté des fleurs de gypsophile lui ont valu le surnom de « voiles de mariée ».
Fleurs populaires, elles ornent en bouquet sec, bien des intérieurs.

Le gypsophile d’Asie mineure, (G. paniculata), est une espèce ornementale très utilisée par les fleuristes pour donner un côté aérien aux bouquets par ses feuilles filiformes allongées parsemées de petites fleurs blanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: