Houblon

Houblon © Secrets de plantes

Houblon © Secrets de plantes

Le houblon ou vigne du nord ou salsepareille indigène couleuvrée septentrionale, Humulus lupulus, de la famille des Cannabaceae est une plante grimpante herbacée des zones tempérées de l’hémisphère nord. Le houblon pousse à l’état sauvage dans des endroits humides et frais : haies ou bords de cours d’eau. Ses tiges atteignent 4 à 5 mètres de long. Le surnom de vigne du Nord donné au houblon s’explique en partie par la forme de sa feuille identique à celle de la vigne, ne seraient-ce que ses dents serrées, sa couleur très foncée et la rugosité de toute la plante.

Cette plante à tige souterraine vivace, émet des pousses annuelles volubiles. Feuilles découpées en lobes, très velues à la surface inférieure de la feuille. La plante a des pieds mâles et des pieds femelles. Fleurs mâles à 5 sépales, 5 étamines, en grappes légères. Fleurs femelles disposées à l’aisselle de bractées ovales, rassemblées en cônes, ces bractées sont recouverte de petites glandes jaunâtres sécrétant une résine, la lupuline.

Usages

Connu pour la fabrication de la bière, le houblon a été surtout cultivé  près des brasseries, dans le Nord de la France.
Le houblon était considéré à la fois comme tonique et calmant.
En cosmétique, des crèmes de houblon ou même directement la bière sont utilisées depuis très longtemps en massages pour développer et affermir les seins.
Dans les livres de cuisine du siècle dernier, on trouve des « jets de houblon » préparés de bien des façons. Ces jets, ce sont les jeunes pousses du houblon encore tendres ; cuites, c’est le plus raffiné des légumes.
Le houblon est utilisé en Europe depuis le XIIIe siècle pour stabiliser la bière. À cette époque, la Grande Bretagne refusa de laisser abîmer ses bières et depuis a conservé ces boissons artisanales fermentées, souvent très anciennes, sans houblon, auxquelles des « pub » spéciaux sont réservés : les « ales ».

Composition chimique et usages actuels

Les inflorescences contiennent :
– des glucides notamment des osides (amidon, inuline)
– des protides : des acides aminés, des protéines et des enzymes (allantoïnase)
– des lipides
– 8 % de matières minérales principalement du potassium
– des composés phénoliques représentés par :
. des acides phénoliques : acide chlorogénique, acide férulique, acide humulotannique
. des flavonoïdes constitués de :
. flavonols (astragaline, isoquercétine, kaempférol-3-rutinoside, quercétine, rutine)
. chalcones (xanthohumol)
. tanins
. quinones telles que 3 à 12 % de phloroglucinols : humulone, lupulone
– de la choline
– des résines
– 0,5 % d’huile essentielle renfermant :
. des terpénoïdes :
. monoterpènes : 30 à 50 % de beta-myrcène, limonène, beta-pinène, acétate de géranyl, propionate de géranyl et isobutyrate de géranyl
. sesquiterpènes : 50 % d’humulène, farnesène et beta-caryophyllène
. des esters aliphatiques : isobutyrate de 2-méthylpropyle, isobutyrate de 3-méthylbutyle, isobutyrate de 2-méthylbutyle, propionate de 2-méthylbutyle, heptanoate, octanoate et nonanoate de méthyle, géranate de méthyle, dec-4-énoate de méthyle
. des cétones : 2-undécanone
. de l’acide valérianique
. des composés soufrés tels que : 2,3,4-trithiapentane, S-méthylthio-2-méthylbutanoate, S-méthylthio-4-méthylpentanoate et 4,5-épithiocaryophyllène

Le houblon est principalement reconnu pour ses activités sédatives et hypnotiques. Par ailleurs on lui attribue des vertus stomachiques, apéritives, carminatives et antispasmodiques.
Il est encore diurétique et anti-inflammatoire.
Le houblon présente des propriétés antibactériennes dues à la présence d’actifs tels que l’humulone et la lupulone.
En outre, le houblon serait réputé hormonal, aphrodisiaque et oestrogénique mais de telles propriétés n’ont pas encore été confirmées, il faut par conséquent être extrêmement prudent quant à ces revendications.

Usages pharmaceutiques
Le houblon est traditionnellement utilisé pour stimuler l’appétit et dans le traitement symptomatique des troubles neurotoniques notamment dans les troubles mineurs du sommeil.
Le houblon est utilisé sous forme d’infusé, comme diurétique et analgésique dans le traitement des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, crampes intestinales, dysenterie aiguë…).
En médecine chinoise, on l’utilise contre la tuberculose et la cystite.
Les extraits alcooliques de houblon ont été cliniquement employés avec plus ou moins de succès pour traiter de nombreux cas de lèpre et de tuberculose pulmonaire.

Usages cosmétiques
Les extraits de houblon sont principalement utilisés pour leurs propriétés hydratantes et adoucissantes. Par ailleurs, ils ont une action antiseptique, astringente et tonifiante.
L’huile essentielle jouit d’activités tonifiantes.
Les extraits et l’huile essentielle trouvent une application dans :
– des produits capillaires pour cheveux gras et normaux
– des produits d’hygiène corporelle : crèmes pour le buste, les extraits de houblon étant très souvent associés aux extraits de fenugrec et d’encens
– des produits émollients pour les mains
– des produits de soin du visage : crèmes apaisantes pour les peaux sensibles et fragiles, crèmes astringentes pour les peaux grasses et mixtes, traitements revitalisants pour peaux matures et sèches.

Folklore

Humulus vient de « humus », terre et de « lupulus », petit loup, nom que lui donne Pline.
Dans le langage des fleurs, le houblon signifie l’injustice mais aussi tout ce qui est léger, évaporé, pétillant. Il a une connotation de stérilité. Ainsi, dans un conte, un jeune homme égare sa soeur dans la forêt pour lui voler son héritage. Une épine se plante dans son pied et devient un houblon qui l’enlace étroitement et dont il ne se défera qu’en retrouvant sa soeur. Elle enlève l’épine de son pied : le houblon monstrueux meurt aussitôt. Le jeune homme restera néanmoins stérile et impuissant.

Recettes

Bière brune familiale

Ingrédients pour 1 tonneau de 25 litres
50g de houblon
6 ombelles de sureau séchées
2,500kg de sucre roux
1 verre de vinaigre blanc
23-24 litres d’eau.

Faites infuser 15 minutes le houblon et le sureau dans un litre d’eau bouillante. Dissoudre 2 kg de sucre dans 2 litres d’eau. Dans une casserole chauffer le reste de sucre avec quelques gouttes d‘eau, laissez caraméliser, puis arrosez d’eau bouillante et tournez avec une cuillère en bois jusqu’à dissolution complète du caramel. Versez ces préparations à travers un linge mouillé et essoré dans le tonneau en ajoutant le vinaigre et suffisamment d’eau pour faire le plein.
Faites fermenter, bonde entre-ouverte, pendant 6-7 jours, jusqu’à cessation du pétillement. Mettez alors en bouteilles hermétiques.
Conservez debout au frais.
Consommez 1 semaine après le mise en bouteilles.
Cette bière se conserve 1 à 2 mois.

Sachets de houblon pour dormir

Ingrédients pour  1 sachet de toile 10x10cm
1 poignée de cônes de houblon
1 cuillerée à café de fleurs de lavande

Mélangez les plantes, disposez-les dans le sachet de toile cousu sur 3 côtés 3/4. Fermez en cousant.
Vous glisserez ce sachet au milieu de la taie d’oreiller, au niveau de la tête du dormeur. Sommeil assuré, sans rêves, et bon réveil.

Salade de mai

Ingrédients :
1 livre de jets de houblon
100 g de céleri-rave
100 g de cresson alénois
100 g de pourpier
100 g de laitue vivace (ou chicorée frisée)
100 g de mâche

Mêlez jets de houblon blanchis et encore croquants à du céleri-rave grossièrement râpé, du cresson alénois, du pourpier, de la chicorée frisée ou des rosettes de laitue vivace, de la mâche. Assaisonnez en laissant à chacune des herbes sa chance d’être reconnue dans ce mélange frais, tendre, tonique et de haut goût.

Jets de houblon en petit pois

Ingrédients :
1 livre de jets de houblon
50g de beurre
1 morceau de sucre
1 cuillerée à café de fécule
1 jaune d’œuf

Coupez les jets de houblon en morceaux. Faites-les blanchir 5 mn. Égouttez-les. Ajoutez 1 morceau de beurre, 1 morceau de sucre et 2 cuillerées d’eau. Couvrez et faites cuire à petit feu pendant 20 mn. Liez avec la fécule. Ajoutez, hors du feu et au moment de servir, 1 jaune d’œuf, délayé à l’avance dans un peu d’eau, en tournant bien. Servez de suite.

Levure de houblon  

Ingrédients :
1 pincée de houblon
1 cuillerée à café de miel
200 cl d’eau
10 g de farine de gruau

Si vous voulez fabriquer votre levure vous-même, servez-vous des cônes de houblon que vous avez cueillis en automne. Faites bouillir le mélange de houblon et de miel dans l’eau, de façon à ce qu’il réduise. Versez-le alors dans un pot. Lorsqu’il sera tiédi, ajoutez la farine en mélangeant. Laissez le tout dans un endroit tiède pendant 2 jours, avant de l’utiliser. Pour vous en servir plus tôt et s’il vous reste de l’ancienne levure, ajoutez-en 1 cuillère à la nouvelle préparation.

Houblon à la sauce au beurre

Ingrédients :
1 kg de pousses de houblon
80g de beurre
1 jus de citron
sel et poivre
1 cuillerée à café de moutarde

Faites cuire le houblon dans un peu d’eau salée quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit tendre. Puis, dans une petite casserole, faites fondre le beurre, ajoutez le jus de citron et la moutarde. Salez, poivrez. Versez cette sauce sur le houblon et mélangez. Servez très chaud.

Salade aux jets de houblon

Ingrédients :
300g de jets de houblon
huile
vinaigre de cidre
sel, poivre

Faites cuire les jets de houblon dans de l’eau bouillante salée pendant 10 mn et plongez-les immédiatement dans de l’eau glacée afin de leur garder une consistance croquante. Égouttez soigneusement.
Mélangez à une vinaigrette légère (vinaigre de cidre, huile sans trop de saveur mais une goutte d’huile de noisette ou de germes de blé ou de faines, sel, poivre) ou une mayonnaise.

Infusion tonique

10 à 15g de cônes
par litre d’eau

Infusion sédative

jusqu’à 40g de cônes
par litre d’eau

Sources : voir l’article sur l’erysimum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: