Thiers, l’homme inévitable en 1871

Adolphe Thiers

Adolphe Thiers

L’armistice signé, les élections ont lieu, en fait, sur le problème : paix ou guerre, et dans des conditions dramatiques ; elles donnent une assemblée à majorité de royalistes. Mais la République est en place depuis le 4 Septembre.
Thiers, l’orléaniste, élu dans 26 départements, devient l’homme « inévitable ». Le 16, il est proposé comme « Chef du pouvoir exécutif de la République française ». Le 17, la proposition rapportée par Victor Lefranc est votée sans débat ni scrutin à une très large majorité.Thiers exercera ses fonctions sous l’autorité de l’Assemblée nationale avec le concours de ministres qu’il aura choisis et qu’il présidera. Un décret marque le caractère provisoire du régime : en attendant qu’il soit statué sur les institutions de la France, Thiers s’engage à ne pas prendre parti sur le futur régime, laissant la possibilité d’une restauration (Pacte de Bordeaux).
Quelques mois plus tard, il deviendra président de la République, après les négociations désastreuses pour la France du traité de Francfort et après l’échec du projet de fusion des royalistes.

Ruines de l'hôtel de ville de Paris après la Commune

Ruines de l’hôtel de ville de Paris après la Commune

La reconstruction de l’hôtel de ville, pour oublier les malheurs de la patrie.

On rencontre fréquemment Monsieur Thiers autour de ces murs délabrés qui racontent si éloquemment les malheurs de la patrie. M. Thiers veut que le premier de nos monuments reconstruits soit l’Hôtel de Ville. Mais faut-il restaurer ou reconstruire ?
Dès 1872, la commission penche vers la reconstruction pour faire oublier le triste souvenir de ces jours néfastes pendant lesquels l’Hôtel de Ville a été détruit.
Un concours est organisé : Il est gagné par les deux architectes Ballu et Deperthes. Les travaux ne seront pas achevés pour l’inauguration, mais la célébration honore les conseils qui l’ont voulue, les artistes et les travailleurs qui l’ont réalisée » et plaît aux Parisiens. Les femmes n’ont pas été invitées à la réception ; on craint que, dans la foule, les toilettes n’aient beaucoup à souffrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: