Lilas

Lilas © Secrets de plantes

Lilas © Secrets de plantes

Originaire du Sud-Est de l’Europe et d’Asie Mineure, le lilas, Syringa vulgaris, de la famille des Oleaceae, aurait été introduit en Espagne par les Arabes vers 982, remarqué à Constantinople en 1558 ; il ne pénétra le reste de l’Europe que plus tard. Il se naturalisa à partir des jardins botaniques dans les haies, les fourrés et au long des voies de chemin de fer. Le lilas est un arbuste de 2 à 10 m de haut dont les jeunes rameaux sont pubescents. Ses feuilles sont grandes, ovales, entières, en coeur à la base, opposées une à une, épaisses, glabres et pétiolées. Ses fleurs odorantes sont de couleur lilas ou violacées le plus souvent, plus rarement blanc. Elles sont régulières, disposées en grappes de forme conique ou pyramidale, très fournies. Leur floraison a lieu d’avril à juillet. Le fruit est une capsule ovoïde, aigu, contenant de grandes graines aplaties bordées d’une aile élargie.

Usages

On en emploie fleurs, feuilles et écorce.
Très amer dans toutes ses parties, il est respecté des herbivores.
On l’a prescrit contre l’atonie digestive et, en1804, on utilisait les feuilles fraîches contre la malaria. Dans la médecine populaire, l’écorce s’employait en décoction contre les fièvres et les diarrhées, les feuilles contre les coliques flatulentes, la dysenterie infantile, la goutte et les rhumatismes.
En Russie on utilisait une macération huileuse de fleurs de lilas en friction contre les rhumatismes .
Les fleurs, par distillation, donnent une huile essentielle utilisée en parfumerie.
Dur et à grain fin, se fendant difficilement, le bois du lilas se polit très bien et trouve son emploi dans les petits ouvrages d’ébénisterie et de tour.
Enfin, c’est un bel arbre ornemental dont l’odeur parfume agréablement les jardins.

Composition chimique et usages actuels

Les feuilles renferment :
– des glucides : sédoheptulose
– des matières minérales : magnésium et silicium
– des acides organiques : acide ascorbique (vitamine C) et acide malique
– des composés phénoliques, notamment des tanins
– des triterpènes : saponines (acide ursolique)
– des alcaloïdes
– des résines
– un principe amer : la syringopicrine
– de la syringine
– de l’huile essentielle contenant du farnésol
Les extraits de feuille de lilas posséderaient des propriétés analgésiques et antipyrétiques.
On leur reconnaît également des vertus anti-inflammatoires et anti-rhumatismales.
Elles présentent par ailleurs une activité veinoprotectrice.

Usages pharmaceutiques
On emploie les feuilles de lilas en friction sur les douleurs rhumatismales et articulaires.
Les feuilles étaient autrefois utilisées dans le traitement de la malaria.

Usages cosmétiques
On reconnaît au lilas des vertus adoucissantes. La plante possède également des propriétés astringentes et tonifiantes.
Ces activités en font un actif recommandé dans :
– des shampooings pour cheveux normaux, des soins tonifiants pour cheveux mous et plats, abîmés et fragiles
– des produits adoucissants pour le corps
– des crèmes, masques et lotions astringents pour peaux mixtes et grasses
– des lotions toniques pour peaux matures
– des crèmes adoucissantes pour peaux sensibles et fragiles

Folklore

Son nom lilas rappelle son origine, il dérive de l’arabo-persan lilâk. Ses tiges creusées servaient à faire des flûtes. D’où son nom scientifique syringa du grec syrix qui signifie flûte.
Le lilas est symbole de protection.
Dans le langage des fleurs il signifie : premières émotions d’amour, faiblesse et chaque couleur a un sens différent. Lilas rose : fille en rose. Lilas blanc : mariage en blanc. Lilas violet : bleus après scènes de ménage.
On attribue au lilas des pouvoirs d’exorcisme et de protection. En Nouvelle Angleterre, cet arbrisseau doit être vivant, sur pied dans les jardins, pour tenir à distance les influences néfastes. Partout ailleurs, ses inflorescences coupées et mises dans des vases remplissent la même fonction. Pour purifier les maisons hantées, on y jetait des rameaux de lilas mauve.
La Comtesse de Ségur dans ses contes parle d’une forêt de lilas qui, enchantée, fait perdre la mémoire.

Recettes

Beignets de lilas

Ingrédients
fleurs de lilas
farine de blé
bière sel
sucre

Confectionnez la pâte à frire en versant la bière dans la farine jusqu’à obtention d’une pâte fluide. Salez-la légèrement. Laissez reposer.
Opérez au moment de servir. Laissez les fleurs en grappes. Saisissez-les par leur extremité pour les plonger dans la pâte à frire et de là dans la bassine d’huile bien chaude. Laissez frire jusquà presque doré. 2gouttez. Saupoudrez de sucre. Servez.

Fièvres

Ingrédients
30g de capsules vertes de lilas
pour 700g d’eau
Faire réduire par décoction à 500g de liquide.
Prendre 3 tasses par jour.
Ou faire faire des pilules dosées  à 5g par jour.
En quelques jours le malade est guéri.

Rhumatismes

Huile de lilas
Ingrédients
fleurs fraîches de lilas
huile d’olive
bocal de verre
Remplir le bocal de fleurs. recouvrir d’huile d’olive. Exposer au soleil 15 jours. Filtrez. Gardez en bouteilles.
Frictionner les rhumatismes, 2 fois par jour, les articulations douloureuses jusqu’à absorption complète de l’huile.
C’est une recette russe.

Engorgement des vésicules biliaires surmenées

Posologie
6 feuilles de lilas par tasse d’eau bouillie
Ce que l’on appelle dans le langage populaire “crise de foie”, n’existe pas médicalement, les symptômes observés sont généralement dus à des problèmes digestifs ou biliaires.
La tisane de feuilles de lilas est un excellent §cholagogue§.

Bouquets de lilas

Lorsque vous cueillez du lilas pour un bouquet, broyez ses tiges avec un marteau : elles fleuriront plus longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: