Liseron des champs

Liseron © Secrets de plantes

Liseron © Secrets de plantes

Le liseron des champs ou campanetteou petit liset, Convolvulus arvensis, de la famille des Convolvulaceae,est une plante vivace, couchée ou grimpante, pouvant atteindre 80cm et dont la longue racine s’enfonce dans le sol en tire-bouchon, possède de grandes tiges volubiles qui rampent sur le sol ou grimpent le long des autres plantes en s’enroulant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Ses feuilles alternes sont sagittées, c’est-à-dire en forme de hallebardes. Ses fleurs, en forme d’entonnoir de 2,5cm de long sur 3 de large, sont blanches ou roses et finissent par fournir de petites capsules. On trouve le liseron des champs partout à travers l’Europe et l’Asie, dans les cultures et les jardins. Ses petites fleurs rosées en forme d’entonnoir s’ouvrent le matin vers 8 heures pour se refermer  vers 16 heures.
La tige du liseron, pour monter, tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Elle ressemble beaucoup à son grand frère le liseron des haies Convolvulus sepium, mais elle est moins grande et ses fleurs sont plus menues. La confusion n’est d’ailleurs pas un problème car ces deux plantes ont les mêmes propriétés médicinales.

Usages

Le liseron des champs est très commun et il est connu depuis l’Antiquité.
Les médecins arabes du moyen âge utilisaient déjà ses racines contre la jaunisse.
Il est aujourd’hui injustement oublié alors que c’est l’un de nos meilleurs purgatifs indigènes.
On utilise la plante sous diverses formes : les fleurs et les feuilles fraîches en infusion, les racines en alcoolature, le suc des racines en sirop purgatif, les feuilles séchées en tisane laxative.
Sa racine contient du sucre, de l’amidon, un glucoside résineux (la convolvuline) et du tanin. Ce tanin se trouve surtout dans les feuilles qui recèlent peu de résine.
Toutes les parties du liseron, graines, feuilles, fleurs et racines, sont essentiellement purgatives et cholagogues.
On utilise cependant préférentiellement les racines, très riches en principes actifs.
Les fleurs sont surtout prescrites comme fébrifuges. Toute la plante semble avoir une action contre l’hydropisie.
En application externe, on s’est longtemps servi des feuilles comme vulnéraires.
Ses feuilles infusées constituent en Allemagne un très vieux remède populaire contre la leucorrhée.

Folklore

Les fleurs de liseron ressemblent à de petites fleurs de lis, ce qui explique le nom de la plante : liseron est en effet un diminutif du mot lis. Son nom botanique, convolvulus, est celui que lui avaient donné les Anciens, d’après convolvere, s’enrouler.
Très populaire, cette fleur est entourée de légendes : ainsi, on dit qu’aux premiers temps du monde la fleur du liseron des champs était toute blanche, comme celle du liseron des haies, jusqu’au jour où la Vierge s’en est servi comme coupe pour boire du vin : elle a depuis gardé une couleur rosée. Les Catalans racontent aussi que lorsque l’arc-en-ciel s’efface, il tombe dans une fleur de liseron. Si l’on arrive à repérer la fleur, on y voit briller pendant longtemps les sept couleurs de l’arc-en-ciel.
Les racines des liserons des champs étant très longues, on dit traditionnellement qu’elles sont infinies, ou qu’elles viennent directement de l’enfer. En Wallonie, on pose cette devinette : Qu’est ce qui tourne toujours et qui n’est jamais rond ? La réponse est bien sûr : le liseron.
Dans le langage des fleurs, quand on accroche un bouquet de liserons à la fenêtre d’une jeune fille, c’est pour lui signifier qu’il est inutile qu’elle cache la faute qu’elle a commise : tout le monde est au courant, comme si les cloches des fleurs avaient sonné pour annoncer la nouvelle.
D’autres disent que le liseron des champs symbolise l’humilité

C’est une bonne plante météo : Si le liseron n’ouvre pas sa corolle avant 10 heures du matin, il pleuvra dans la journée.

Les liserons ferment leur corolle à 16h.
Excellent rendez-vous pour le goûter des enfants.

Recettes

Laxatif

Feuilles de liseron contuses en infusion
6 à 12g dans une quantité d’eau adéquate
est un excellent purgatif
pour des personnes aux intestins fragiles ajouter
du miel, des racines de guimauve ou des graines de lin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: