Le Sultan avait trop chaud – chap 52

bilbao1Alors Razi raconta comment il avait été envoyé à Yezd par Azaïra pour prendre des nouvelles de Shamir, comment il  avait appris sa soudaine disparition, et pourquoi celui-ci, avant de mourir, avait chargé le forgeron d’un cadeau pour la jeune princesse.
Tout paraissait clair. Le sultan fit libérer le forgeron et autorisa qu’on transmit le cadeau à sa fille, mais exigea que le forgeron retourne aussitôt chez lui et ne voit pas Azaïra en personne. Razi répondit
– J’écoute et j’obéis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: