Rituels de convivialité

Hacienda en Argentine ©photo Jorge Sclar

Hacienda en Argentine ©photo Jorge Sclar

La convivialité désigne, dans la société de masse, un souci de communication entre les personnes et les groupes. Ce souci se rattache aux rites beaucoup plus anciens et exigeants relatifs à l’hospitalité.

Faites l’inventaire de vos propres rites d’hospitalité. En quoi êtes-vous convivial(e).

Les lois de l’hospitalité on varié selon le temps et les lieu, les aspects actuels de la convivialité en constituent la résurgence. Invitations, rencontres, réceptions et réunions festives (autour de l’apéritif, autour de repas, et.) constituent des sortes de récréations hors de la banalité quotidienne. Elles s’accompagnent souvent de certains échanges, cadeaux ou prestations mutuelles hors de toute obligation.

Ces conduites se distinguent des grandes manifestations officielles soumises à un protocole très strict, mais elles présentent les principaux caractères spécifiques aux rituels:

– elles contribuent au renforcement du lien social;

– elles suscitent chez leurs acteurs un ensemble de sentiments positifs comme l’estime et l’amitié;

– elles relèvent de codes, mondains ou familiers, dont la transgression peut aller de la gaffe au manquement, voire à l’outrage.

Actuellement il devient très tendance dans beaucoup de milieux professionnels, de multiplier les occasions de petites réunions conviviales. Dans le cadre d’un service, d’un bureau, d’un atelier, d’une école, on se retrouve pour fêter quelqu’un ou quelque chose autour de quelques verres. Cette pratique vise à rompre l’anonymat et la morosité quotidienne pour rétablir une certaine communauté.

Les cadeaux sont une des manifestations les plus fréquentes de la convivialité. Somptueux ou modestes, ils s’offrent dans des circonstances diverses. Les uns selon un rituel explicité (anniversaire, naissance, mariage, succès scolaire ou professionnel) d’autres ont un caractère plus spontané et plus intime. Leur signification est assez complexe, témoignage de considération plus ou moins conventionnelle, désir sincère de faire plaisir, plaisir d’être avec l’autre et de rendre visible ce plaisir. Parfois c’est aussi une façon de manifester sa largesse, voire d’exercer sur autrui une certaine pression ou de l’engager dans une compétition car celui qui reçoit un cadeau devient en quelque sorte débiteur, de même qu’il faut un jour ou l’autre « rendre » les invitations reçues.

L’échange de cadeaux se relie alors à la coutume archaïque du potlacht, cérémonie au cours de laquelle chefs et groupes voisins entraient dans un cycle de dons mutuels exprimant une rivalité réelle et symbolique. Aujourd’hui encore, autour des cadeaux, le prestige et la séduction peuvent se mêler au plaisir de l’échange donnant à l’événement une valeur transcendante qui le dépasse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: