La souplesse et la force

page de calligraphie de Guo Moruo

page de calligraphie de Guo Moruo

En cette période où les hommes politiques, dits de gauche, utilisent sans vergogne l’article 49-3 de la constitution pour passer en force, je ne résiste pas à vous citer ce passage du Traité du vide parfait de Lie Tseu.

Certaines méthodes de pouvoir sont toujours efficaces, d’autres ne le sont jamais. Une méthode toujours efficace est appelée souplesse, une méthode qui ne l’est jamais est appelée force. Bien qu’elles soient aisées à connaître, les humains ne les connaissent pas encore. C’est pourquoi on disait dans la Haute Antiquité « le fort gagne grâce à moins fort que lui, le souple gagne grâce à lui-même. » Le premier est en danger quand il rencontre un égal, le second n’est jamais en danger. De qui utilise ces méthodes pour se commander soi-même, de qui les utilise pour commander le monde, on dit qu’il vainc sans le vouloir, qu’il commande sans le vouloir.

Yu Xiong dit : « désires-tu la rigidité? obtiens-la par la souplesse. Désires-tu la force? protège-la par la faiblesse. Recourir à la souplesse durcit, recourir à la faiblesse fortifie. Observe son recours et tu sauras l’avenir, bon ou mauvais, d’une personne. le fort vainc par moins fort que lui et doit se durcir à qui le vaut. Le faible vainc par lui-même, sa force est incommensurable ».

Laozi dit : « Une arme puissante sera détruite. Un arbre robuste sera abattu. Souplesse et faiblesse sont conformes à la vie. Rigidité et force sont conformes à la mort ».

À méditer dans notre société de plus en plus rigide malgré la souplesse que pourraient apporter les nouvelles technologies informatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: