Le Sultan avait trop chaud – chap 64

Oasis en Algérie

Oasis en Algérie

La route était belle. Avec son escorte légère, Julien se sentait en sécurité et content de retrouver, dans quelques jours, Ispahan et certains de ses habitants.
Ils voyageaient tôt le matin, tard dans la nuit et faisaient une sieste sous les toiles après avoir tendu la nappe sur le sable.
Et les jours passaient, sans alerte, au rythme lent des chevaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: