Olivier

Fleurs d'olivier © Secrets de plantes

Fleurs d’olivier © Secrets de plantes

L’olivier ou arbre de Minerve, Olea europaea, de la famille des Oleaceae, est-il originaire du Bassin méditerranéen ou bien les oléastres (oliviers arbustifs sauvages du maquis) que l’on y trouve sont-ils une dégénérescence de l’arbre cultivé ? Sa culture existe depuis les premiers âges de l’humanité. Il peut parfois vivre jusqu’à 2000 ans mais ne résiste pas aux hivers trop froids. En Europe, la « zone de l’olivier » est strictement limitée au contour méditerranéen ; il pousse aussi en Asie et en Afrique.

Arbre tourmenté, il a des feuilles finement allongées qui le revêtent d’un panache argenté. Il se couvre en mai-juin de fleurs pâles en petites grappes dressées ; les fleurs ont un calice à 4 dents, une corolle à 4 lobes et 2 étamines. Il fructifie en octobre-novembre.

Usages

Olivier © Secrets de plantes

Olivier © Secrets de plantes

L’olivier est un arbre médicinal précieux tant par son écorce que par ses feuilles, ses fruits ou son huile.
La feuille est entre autres propriétés fébrifuge, ce qui a valu à l’arbre son surnom de Quinquina du pauvre. Par ailleurs, la feuille d’olivier a des propriétés hypotensives grâce à son contenu en oleuropéine.
On lui attribue aussi des vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes et vasodilatatrices. Elle est encore antipyrétique, antispasmodique, stomachique, sédative et diurétique et on lui reconnaît des activités hypoglycémiantes et anti-arythmiques.
L’usage des feuilles d’olivier est recommandé en cas d’hypertension artérielle et préconisé comme traitement adjuvant dans les formes légères de diabète.
Elles sont également employées pour soigner les blessures, calmer les inflammations des gencives et des muqueuses

L’huile d’olive est traditionnellement utilisé en laxatif, vermifuge, stimulant de la vésicule biliaire ; elle présente des activités anti-rhumatismales, cholérétiques et sédatives. Réputée anti-ichtyosique grâce à la fraction insaponifiable qu’elle contient, elle est aussi fréquemment utilisée, par ingestion ou en lavements, contre la lithiase biliaire, la constipation et les coliques néphrétiques.

L’huile d’olive est employée comme adoucissant, pour prévenir les ardeurs du soleil, elle est efficace contre les brûlures et les érythèmes solaires : des préparations simples à base d’huile d’olive sont utilisées par les gitans pour la beauté et la santé de leur chevelure. En cosmétique, elle présente des propriétés anti-oxydantes, antiseptique et astringente. Adoucissante et tonifiante, elle possède par ailleurs des vertus hydratantes et régénérantes, propriétés qui en font un actif anti-âge apprécié.

Convenablement préparée, l’olive, surtout la noire, est un aliment riche en minéraux, vitamines, glucides et protides. L’huile d’olive est le soleil d’un grand nombre de plats ; son emploi était, jusqu’à des temps récents, limité aux pays méditerranéens.
L’huile d’olive est également appréciée dans le domaine de la conserverie.

Composition chimique et usages actuels

La feuille renferme :
– des glucides, notamment des oses (glucose, mannitol) et des osides (gomme, saccharose)
– des protides, particulièrement des enzymes : peroxydase
– des lipides : acides gras et phospholipides
– des matières minérales : calcium, chlore, fer, phosphore, potassium, silicium, sodium
– des acides organiques dont l’acide glycolique, l’acide lactique, l’acide tartrique, l’acide malique
– des composés phénoliques représentés par des flavonoïdes parmi lesquels :
. des flavones : glycosides de l’apigénine et de la lutéoline
. des proanthocyanidines : leucoanthocyanes
. des anthocyanidines
. des flavanones : olivine
. des tanins pyrogalliques
– des terpénoïdes, particulièrement :
. sécoiridoïdes : 6 % d’oleuropéoside, 11-déméthyloleuropéoside, diester méthylique de l’oléoside, ligustroside, oleuroside, aldéhydes sécoiridoïques non hétérosidiques
. triterpènes : saponines (acide oléanolique)
. caroténoïdes : carotène
– des alcaloïdes quinoléiques tels que la cinchonidine
– des chlorophylles
– de la choline
– 0,04 % d’huile essentielle
La feuille d’olivier a des propriétés hypotensives grâce à son contenu en oleuropéine.
On lui attribue aussi des vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes et vasodilatatrices. Elle est encore antipyrétique, antispasmodique, stomachique, sédative et diurétique. On lui reconnaît également des activités hypoglycémiantes et anti-arythmiques.

Utilisations pharmaceutiques
La feuille d’olivier est traditionnellement utilisée pour faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme, plus particulièrement l’élimination rénale de l’eau.
On recommande l’usage des feuilles en cas d’hypertension artérielle. Elles sont aussi
employées pour soigner les blessures, calmer les inflammations des gencives et des muqueuses. On les préconise également comme traitement adjuvant dans les formes légères de diabète.

Utilisations cosmétiques
La feuille d’olivier présente des propriétés anti-oxydantes et régénérantes. On lui reconnaît une action antiseptique et astringente. Elle est par ailleurs adoucissante et tonifiante.
Les extraits de feuilles d’olivier sont recommandés dans :

– des lotions capillaires pour cheveux gras
– des crèmes adoucissantes pour le contour des yeux
– des crèmes astringentes pour peaux grasses
– des préparations d’hygiène bucco-dentaire
– des traitements régénérants pour peaux stressées et abîmées

Folklore

Le mot « olivier » vient tout simplement du latin « oliva » qui désignait l’olive.

L’olivier, arbre précieux et sacré, hante la mythologie grecque et d’innombrables récits s’y rapportent. C’est avec un pieu en olivier qu’Ulysse éborgna le cyclope, c’est aussi l’arbre millénaire dont il fit son lit nuptial… Le plus sacré des oliviers poussait dans le temple d’Athena, la plante étant d’ailleurs consacrée à la déesse qui l’offrit à Athènes, sa cité. Aussi, Xerxès vainqueur, pour mieux humilier les Athéniens, brûla-t-il le temple et l’arbre avec ; l’olivier repoussa néanmoins immédiatement de ses cendres.
Le sage Epiménide reçut une branche d’olivier sacré en guise de salaire pour avoir secouru Athènes pendant la peste.

L’olivier est symbole de vie. C’est un rameau de cet arbre que la colombe apporta à Noé. C’est également un symbole de paix dans la Bible.

L’olivier est aussi symbole de mariage ou de sexualité. En Italie, pour savoir si elle trouvera ou non un mari, une vierge nue peut cueillir une feuille d’olivier, l’humecter de sa salive et la jeter au feu : si elle tressaute en brûlant, elle est sûre d’être épousée.

Il a la réputation d’être protecteur et on le plante ou on le suspend dans une bâtisse pour repousser la grêle, la foudre et les sorcières.

Recettes

olives vertes à la coriandre

Ingrédients
500 g d’olives vertes en saumure
4 grosses gousses d’ail
1 cuillère à soupe de graines de coriandre
1 citron
huile d’olive

Rincez les olives, égouttez-les et fendez-les en les écrasant légèrement avec un marteau. Dans un saladier, intercalez des couches d’olives, d’ail, de coriandre et de tranches de citron.
Recouvrez d’huile d’olive et laissez reposer au moins 3 semaines avant de consommer.

santé des gencives

Contre le déchaussement des dents, massez chaque jour vos gencives avec de l’huile d’olive sur votre index.

pain aux olives

Ingrédients
500 g de farine ordinaire  type 55
15 g de levure de boulanger
30 cl d’eau tiède
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de sel
100 g d’olives vertes

Délayez la levure dans 1 cuillère à soupe d’eau tiède, ajoutez 100 g de farine, mélangez, couvrez d’un torchon et laissez reposer une nuit  à une température supérieure à 180°C pour former le levain.
Dans un grand bol, mélangez l’huile, le levain, le sel et le reste d’eau. Ajoutez la farine petit à petit, en pétrissant, de sorte à obtenir une pâte élastique et souple, non collante.
Roulez la pâte en boule, couvrez-la d’un torchon et  laissez-la lever dans un endroit tiède jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.
L’écraser alors de la paume de la main et la pétrir un peu à nouveau.
Mettez les olives 3 minutes dans de l’eau bouillante,  égouttez-les et retirez les noyaux. Incorporez les olives à la pâte en pétrissant.
Donnez au pain une forme allongée, saupoudrez-le de farine et laissez-le lever encore une heure et demie.
Chauffer le four à 240°C, thermostat 8. Posez le pain sur une plaque huilée, et faites 3 ou 4 légères entailles sur le dessus.
Faites cuire 10 minutes, puis abaissez la température à 180°C thermostat 6. Faites cuire encore 30 minutes. Le pain est cuit quand il sonne creux.

Ce pain à l’huile d’olive est idéal pour accompagner les plats méditerranéens

décocté de feuilles

Posologie
20 feuilles
1 bonne tasse d’eau
Faites bouillir jusqu’à réduction de moitié. Passez, boire chaud, sucré au miel, matin et soir.
Recette du Dr Mazet.

constipation

Prendre à jeun, le matin, 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive que l’on peut mêler à un jus d’agrumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: