Orcanette

Orcanette © Secrets de plantes

Orcanette © Secrets de plantes

L’orcanette, Alkanna tinctoria, Anchusa tinctoria, de la famille des Boraginaceae, est une plante annuelle assez rare en France, où elle croît cependant dans les lieux sablonneux et rocailleux du Midi (Roussillon, Languedoc, Provence, Drôme, Rhône). On la rencontre en Europe Centrale, en Orient, en Afrique du Nord.

C’est une plante velue, blanchâtre, à souche ligneuse. Ses tiges étalées, de 10-30 cm, portent de nombreuses feuilles oblongues, lancéolés, les inférieures pétiolées, les autres, à la base, embrassantes en coeur. Les fleurs sont en grappes, blanches ou bleu violacé, avec un calice à 5 lobes lancéolés, dressé et corolle pubescente à la gorge tubuleuse s’évasant en 5 lobes. Le fruit est un tétrakène, à 4 carpelles grisâtres, tuberculeux, réniformes.

Usages

On utilise l’écorce de la racine qui est feuilletée et de couleur pourpre.
L’orcanette a connu divers usages : emploi médicinal puisqu’elle passait pour guérir les blessures, emploi en teinturerie puisqu’on en extrait un colorant utilisé notamment comme réactif histochimique des tissus végétaux.

Récemment, on a découvert dans l’albanine, un des principes actifs de la racine d’orcanette, des pigments présentant de très bonnes propriétés cicatrisantes, ce qui confirme les usages traditionnels de la plante.

Composition chimique et usages actuels

La racine contient :
– des composés phénoliques parmi lesquels :
. des tanins
. des quinones : dérivés naphtaléniques (5 à 6 % d’alkannine : dihydroxynaphtoquinone avec une chaîne latérale non saturée et hydroxylée) et dérivés anthracéniques
– des alcaloïdes pyrrolyzidiniques
– un principe colorant rouge
– des résines

Certains esters de l’alkannine auraient des propriétés antibiotiques et cicatrisantes.
L’orcanette possède d’autre part des vertus diurétiques et cholérétiques.
En usage local, la plante est anti-inflammatoire.

Usages pharmaceutiques
Les propriétés antibactériennes et vulnéraires de l’orcanette la rendent utile dans le traitement des ulcères.
Son activité cholérétique favorise l’expulsion des calculs rénaux.
Les extraits d’orcanette sont utilisés pour la coloration des médicaments.

Usages cosmétiques
L’orcanette est essentiellement utilisée pour son action pigmentante, comme colorant d’huiles, d’onguents.
La plante est également employée pour ses vertus adoucissantes et régénérantes.
Elle possède d’autre part des propriétés antiseptiques et astringentes.
Ces propriétés en font un actif recommandé dans des crèmes régénérantes pour peaux abîmées, matures, normales, sensibles et fragiles.

Folklore

Orcanette viendrait de l’armoricain orkanel, teindre. Son nom botanique Alkanna est le nom arabe de la plante Al Kanna.

On prête à l’orcanette un pouvoir de purification.
Les racines, séchées et broyées, sont alors brûlées en encens pour la purification d’un local.
La plante est aussi un succédané du henné, appelé parfois orcanette du Levant ou orcanette de Constantinople.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: