Menthe poivrée

menthe poivrée © Secrets de plantes

menthe poivrée © Secrets de plantes

La menthe poivrée ou menthe officinale, Mentha piperita L., de la famille des Lamiaceae, est un hybride stérile de la menthe aquatique et de la menthe douce. Elle n’est connue avec certitude que depuis la fin du XVIIIe siècle. En 1696, John Ray reçut un exemplaire d’une menthe apparue dans les cultures de menthe verte du sud de l’Angleterre (Hertfordshire) qui se distinguait par des épis plus courts, plus robustes et une saveur poivrée. Il la décrivit en 1704 sous le nom de Mentha palustris. Herbe vivace à tige carrée sombre portant des feuilles dentées, opposées, vert sombre
et des fleurs en thyrse roses ou violacées.
Toute la plante contient des poches d’huile essentielle qui en font une plante aromatique.

Usages

Les feuilles de la menthe poivrée possèdent les mêmes propriétés que celles des autres menthes. Il demeure que la menthe poivrée est la plus active.
Elle est aussi traditionnellement employée pour faciliter la digestion et calmer les douleurs abdominales ainsi que pour faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme. Elle trouve encore une utilisation dans les troubles fonctionnels digestifs attribués à une origine hépatique.
Elle est encore traditionnellement employée en cas de rhume, dans le soulagement temporaire des maux de gorge ou des enrouements passagers.
La menthe poivrée a une activité antivirale, notamment contre l’herpès, la variole.
Les flavonoïdes qu’elle renferme lui confèrent des propriétés cholérétiques et carminatives.
La menthe poivrée est par ailleurs anti-asthénique, stomachique et apéritive.
Elle bénéficie également de vertus antitussives, expectorantes et emménagogues.
Elle est enfin réputée veinoprotectrice et vasoconstrictrice.
L’azulène isolé par distillation de l’huile essentielle de menthe poivrée a des vertus anti-inflammatoires, anti-coagulantes, analgésiques et anti-prurigineuses.
L’huile essentielle a des propriétés antibactériennes et antifongiques.
L‘huile essentielle de menthe poivrée est largement utilisée pour aromatiser les chewing gums, les sucreries et les chocolats mais aussi les boissons, les gélatines et les fruits confits.
Les feuilles séchées et pulvérisées sont également utilisées comme épice et en infusion.
La menthe poivrée est traditionnellement utilisée en usage local comme traitement d’appoint adoucissant pour calmer les démangeaisons des affections de la peau (crevasses, écorchures, gerçures) et contre les piqûres d’insecte.
Elle est enfin utilisée pour l’hygiène buccale.
En cosmétique, les extraits de menthe poivrée bénéficient d’activités adoucissantes et astringentes.
L’huile essentielle présente quant à elle des vertus antiseptiques, déodorantes, rafraîchissantes et tonifiantes.

Composition chimique et usages actuels

Les feuilles renferment :
– des glucides, principalement des oses : glucose, rhamnose
– des protides : des enzymes (peroxydase, oxydase)
– des lipides : triglycérides constitués d’acides gras comme l’acide linoléique et l’acide oléique
– 10 à 12 % de matières minérales principalement du potassium
– des acides organiques : une faible quantité d’acide ascorbique (vitamine C)
– des composés phénoliques parmi lesquels :
. des phénols (alpha et gamma-tocophérols)
. des acides phénoliques : acide caféique, acide chlorogénique, acide rosmarinique
. des flavonoïdes dont :
. des flavones : apigénine, diosmétine, lutéoline, gardénines B et D, xanthomicrol, 5-O-desméthyl nobilétine, 5,6-dihydroxy 7, 8, 3′, 4′-tétraméthoxy flavone, menthoside, isorhoifoline
. des flavonols : rutine
. des flavanones : hespérétine
. 6 à 12 % de tanins
– des terpénoïdes : sesquiterpènes (azulène) et caroténoïdes (alpha et beta-carotène)
– de la bétaïne
– de la choline
– des dérivés soufrés : diméthylsulfide, mintsulfide
– 1 à 3 % d’huile essentielle composée de :
. coumarines simples : esculine
. terpénoïdes parmi lesquels :
. 2,5 à 18 % de monoterpènes tels que : 3 à 10 % d’acétate de menthyle, acétates de néomenthyle et d’isomenthyle, butyrate et isovalérate de menthyle, environ 6 % de cinéole, limonène, 38 à 48 % de menthol, néomenthol, isomenthol, myrcène, phellandrène, alpha et beta-pinène, pipéritone, pipériténone, isopipériténone, pulégone, 20 à 65 % de menthone, isomenthone, néomenthone, néo-isomenthone
. des sesquiterpènes : caryophyllène
La menthe poivrée a une activité antivirale, notamment contre l’herpès, la variole.
Les flavonoïdes qu’elle renferme lui confèrent des propriétés cholérétiques et carminatives.
La menthe poivrée est par ailleurs anti-asthénique, stomachique et apéritive.
Elle bénéficie également de vertus antitussives, expectorantes et emménagogues.
Elle est enfin réputée veinoprotectrice et vasoconstrictrice.
L’azulène isolé par distillation de l’huile essentielle de menthe poivrée a des vertus anti-inflammatoires, anti-coagulantes, analgésiques et anti-prurigineuses.
L’huile essentielle a des propriétés antibactériennes et antifongiques.

Usages alimentaires
L’huile essentielle de menthe poivrée est largement utilisée pour aromatiser les chewing gums, les sucreries et les chocolats mais aussi les boissons, les gélatines et les fruits confits.
Les feuilles séchées et pulvérisées sont également utilisées comme épice et en infusion.

Usages pharmaceutiques
La menthe poivrée est traditionnellement utilisée en usage local comme traitement d’appoint adoucissant pour calmer les démangeaisons des affections de la peau (crevasses, écorchures, gerçures) et contre les piqûres d’insecte.
Elle est aussi traditionnellement employée pour faciliter la digestion et calmer les douleurs abdominales ainsi que pour faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme.
Elle trouve encore une utilisation dans les troubles fonctionnels digestifs attribués à une origine hépatique.
Elle est encore traditionnellement employée en cas de rhume, dans le soulagement temporaire des maux de gorge ou des enrouements passagers.
Elle est enfin utilisée pour l’hygiène buccale.

Usages cosmétiques
Les extraits de menthe poivrée bénéficient d’activités adoucissantes et astringentes.
L’huile essentielle présente quant à elle des vertus antiseptiques, déodorantes, rafraîchissantes et tonifiantes.
Les extraits ainsi que l’huile essentielle de menthe poivrée représentent des ingrédients actifs pouvant être incorporés dans :
– des shampooings pour cheveux normaux, mous et plats
– des produits déodorants
– des soins rafraîchissants pour le corps
– des produits d’hygiène bucco-dentaire
– des produits pour l’hygiène intime
– des crèmes astringentes pour peaux acnéiques

Folklore

La menthe était bien connue des Anciens. D’après Ovide, le nom de la plante viendrait de Minthe, nom de la fille du roi Cocytus, transformée en une plante appelée « menthe » par la femme jalouse du dieu Pluton tombé amoureux d’elle.
Les jeunes filles en Grèce avaient coutume de tisser leur couronne de mariée avec des rameaux de menthe et de verveine en souvenir d’elle.
Comme toutes les menthes, la menthe poivrée est symbole de force, de paix, de protection et de guérison.
Tous les plants de menthe poivrée cultivés en Angleterre et ailleurs seraient, dit-on, sortis d’un individu unique, la race ne se conservant intacte qu’à Mitcham et dégénérant partout ailleurs. Pour lui conserver toutes ses qualités, il faut la changer de terrain tous les ans.

Recettes

La menthe tonique

Versez de l’eau bouillante sur 3 bonnes pincées de menthe fraîche ou 11/2 de sèche dans une tasse à thé; attendez 3 minutes et buvez tel quel, sinon sucrez avec du miel

bain à la menthe

Préparez une décoction de menthe en jetant 2 branches de menthe fraîche ou une poignée de menthe sèche dans une casserole remplie d’un bon bol d’eau.
Portez à ébullition, arrêtez aussitôt, laissez infuser 5 à 10 minutes, versez dans votre bain en passant. Délasse et donne une belle peau.
Aime les peaux noires.

Pour les références bibliographiques, voir le commentaire sur l’érysimum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: