Patience

patience © Secrets de plantes

patience © Secrets de plantes

La patience, ou rhubarbe sauvage ou parelle ou épinard perpétuel, Rumex patientia, de la famille des Polygonaceae est une plante herbacée, vivace qui vient dans toutes les régions tempérées de l’hémisphère nord. Elle pousse dans les bois, les prairies, les terrains humides, en bord des rivières et de la mer, dans les terrains vagues et le long des chemins. Sa racine est pivotante, les tiges  sont robustes, entre 0,6 et 1,50 mètre de haut. Les feuilles sont alternes, ovales, pointues, grandes et lisses pour les basales puis plus petites et comme frisées sur les bords pour les suivantes. Les fleurs sont petites, verdâtres et disposées en épi, elles sont visibles de mai à septembre. Les fruits sont des akènes de forme triangulaire.

Usages

Sa racine absorbe le fer du sol où elle pousse et, ingérée en décoction, elle le cède, assimilable, à l’organisme ; de ce fait elle est utilisée pour soigner les cas d’anémie et tonifier l’organisme.
La tisane de racine de patience faisait partie des boissons médicinales de la grande armée napoléonienne lors de ses campagnes militaires.

Consommée en salade ou en §épinards§, c’est un légume d’appoint. On mangeait les jeunes pousses comme de l’oseille, sous le nom d’“épinards immortels”. Les normands, appellent la patience “doche” et ajoutent sa feuille à la §soupe§, les suisses la nomment “choux gras”.
Les graines débarrassées de leur enveloppe peuvent être moulues et mélangées en petites quantités à la farine de blé.

Plante tinctoriale elle colore en jaune, orange vif ou brun roux.

Composition chimique et usages actuels

La racine contient :
– des matières minérales : du fer
– des composés phénoliques :
. tanins
. quinones : des dérivés anthracéniques en quantité variable (1 à 2 %)
On reconnaît à la patience des propriétés anti-anémiques grâce à la présence de fer.
Elle est aussi réputée pour son activité laxative due à sa teneur en dérivés anthracéniques.
Les tanins lui confèrent par ailleurs des vertus anti-diarrhéiques.
La patience est enfin antipsorique.

Usages pharmaceutiques
Le suc ou les décoctions de racine de patience sont traditionnellement utilisés en Asie pour traiter la gale.
Elle serait également employée pour préparer des fumigations destinées à soulager les yeux et traiter les ulcères.

Usages cosmétiques
Grâce à son activité astringente, la patience entre dans la composition de :
– shampooings pour cheveux gras à tendance pelliculaire
– crèmes ou masques astringents pour peaux mixtes ou grasses à tendance acnéique

Folklore

La forme de ses feuilles lui a valu le nom de : “rumes”.
On lui attribue des pouvoirs de fécondation, de guérison et de gain matériel. Ainsi des graines de patience attachées au bras gauche d’une femme l’aideront à concevoir.
Les graines étaient utilisées autrefois dans les rituels de guérison, particulièrement pour les enfants malades.
Les magiciens se servent des graines pour réaliser les voeux d’argent et de prospérité. Pour un homme d’affaire qui s’installe pour la première fois dans un local, il fera répandre une forte infusion de graines de patience, ce qui chassera les mauvaises vibrations laissées par les anciens occupants et en créera de bénéfiques. Pour que les ouvrières aient du coeur à l’ouvrage et ne posent pas de problème de revendication, il faut laver les ateliers où elles travaillent, une fois par mois, avec une infusion de graines de patience.

Recettes

Soupe d’herbes sauvages

Ingrédients :
4 poignées de feuilles de moutarde
4 poignées de pousses d’orties
4 poignées de feuilles de pissenlit
4 poignées de feuilles de violette
2 poignées de rumex
2 poignées d’oseille
4 pommes de terre
1 oignon
crème fraîche
sel, poivre
Mettez toute la verdure dans une marmite et couvrez d’eau. Ajoutez les pommes de terre épluchées et coupées en morceaux, ainsi que l’oignon émincé. Salez et poivrez. Ajoutez, si vous en avez, un os de jambon. Couvrez et faites cuire 1 h. Passez la soupe au moulin à légumes et servez en mettant une cuillère de crème fraîche dans chaque assiette.
C’est une des meilleures soupes vertes qui soient…

Patience en épinard

feuilles de patience
lardons
huile
sel, poivre
Faites revenir les petits lardons dans une poêle. Pendant ce temps parez les feuilles tendres de patience, lavez-les puis coupez les en lanières. Essuyez dans un torchon avant de les ajouter dans la poêle. Faites cuire vivement en retournant jusqu’à la consistance voulue. Salez, poivrez.
A disposer autour d’un petit rôti de sanglier ou dans des pâtes fraîches.

L’herbe anti-ortie

Si vous vous piquiez au contact d’orties passez tout de suite dessus une feuille de patience contusée (le plus simple étant alors de la mordiller avec les dents pour bien en faire sortir la sève) et frottez : cinq minutes plus tard il n’y paraîtra plus.

Décoction

La racine de patience a la réputation d’absorber dans le sol le fer qui y est présent. Ce fer organique contenu dans la racine peut être cédé à l’organisme humain par le biais de décoctions.
Les excréments prennent alors une couleur rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: