Prunier

fleurs de prunier © Sacrets de plantes

fleurs de prunier © Sacrets de plantes

Le prunier, Prunus domestica, de la famille des Rosaceae, est un arbre (ou arbuste), originaire de Perse, qui fut introduit dans l’ouest méditerranéen par les Romains. A l’inverse de Prunus insititia qui existait à l’état sauvage en Europe, il ne semble pas être indigène, sa demi-naturalisation ou quasi-spontanéité ayant commencé tout au plus depuis 2000 ans.
Il est cultivé et subspontané dans toute la France, l’Europe, l’Afrique du Nord. On rattache au prunier domestique les pruneaux, prunes Damas et formes analogues.

Le prunier mesure de 3 à 7 m, est non épineux et ses jeunes rameaux sont glabres. Ses feuilles adultes sont obovales ou oblongues, crenelées-dentées, glabres ou légèrement pubescentes en dessous. Les fleurs, d’un blanc un peu verdâtre, sont grandes, géminées, à pédoncules pubescents. Le calice caduc, pubescent ou velu à l’intérieur et sur le limbe, est en cloche, à 5 lobes. La corolle compte 5 pétales, avec de 15 à 30 étamines. La drupe est grosse (2 à 3 cm de diamètre), oblongue, penchée, rougeâtre ou violacée, à saveur douce. Son noyau est allongé, rugueux sur les faces.

Usages

On utilise son fruit, considéré comme un bon aliment tonique et un régénérateur cellulaire. La prune, en effet,contient du phosphore, du manganèse, du fer, du sodium, du potassium et de la chaux, ainsi que des vitamines B et C. Le complexe sodium-potassium agit comme un équilibrant de l’hydratation.
La prune est utile dans tous les cas où le régime azoté est contre-indiqué : rhumatisants, artérioscléreux, goutteux…Elle a une action diurétique.
Crue, elle soigne la constipation et favorise les fonctions du rein. Les pruneaux (prunes séchées) sont réputés efficaces contre la constipation et la compote de pruneaux est indiquée en cas d’hémorroïdes, d’hypocondrie, d’irritabilité du caractère.
La prune noire à chair dorée, bien mûre, est un excellent démaquillant et la pulpe des prunes rouges s’emploie, additionnée de quelques gouttes d’huile d’amandes, en masque pour les peaux grasses.

Folklore

Prunus, le nom latin du prunier, est dérivé du grec « prounnon ».
Certaines variétés de prunes sont historiques. C’est ainsi que la prune de Damas fut rapportée par les croisés, tandis que la reine-claude doit son nom à la première femme de François Ier et la prune de Monsieur, au frère de Louis XIV, grand amateur de fruits.

Recettes

compote de quetsches, tarte aux quetsches

Lavez les quetsches et mettez-les tout de suite dans une casserole. Faites cuire doucement à couvert avec un peu de sucre.
Dix minutes après vous avez une excellente compote. Si vous voulez en faire une tarte, ôtez une partie du jus que vous ferez recuire jusqu’à consistance de gelée que vous étalerez sur les fruits de la tarte en fin de cuisson.

prunes en aigre doux

Ingrédients pour 1 kg environ :
1 kg de petites prunes fermes
175 g de sucre
300 ml de vinaigre de vin
2 morceaux d’écorce de cannelier-casse
1 cuillérée à café de clous de girofle
3 à 4 fleurs de muscade

Faites tremper les prunes 10 minutes dans l’eau froide. Egouttez-les, piquez-les avec une fourchette et mettez-les dans des bocaux à conserves.
Versez le sucre, le vinaigre et les épices dans une casserole et portez à ébullition. Une fois le sucre dissous, laissez mijoter pendant 4 à 5 minutes, puis retirez du feu et laissez refroidir.
Versez le mélange épicé sur les prunes, en le répartissant de manière égale. Les prunes doivent baigner dans le liquide.
Fermez les bocaux et laissez reposer une dizaine de jours avant de consommer.

brodo di pesce

Ingrédients :
poisson
huile
oignons
raisins secs
pruneaux
poivre
safran
épices
un peu de cannelle en poudre
sucre si désiré

“Du poisson convenablement lavé, fris-le à l’huile, largement; laisse refroidir. Prends des oignons taillés en rouelles; fris-les dans l’huile restante. Prends des amandes épluchées, des raisins secs, des pruneaux et fris-les avec les oignons, tout ensemble. Enlève l’huile qui reste, prends du poivre et du safran et d’autres épices choisies: de la cannelle, pas trop mais bien pilées. Délaie ces oignons dans du vin et du vinaigre; une fois délayé, mets à bouillir sur le feu. Retire du feu, mets dans un autre récipient et mets-le en couches alternées avec le poisson. Si tu le désires sucré, mets-y du vin cuit ou du sucre.”

Essayez cette intéressante recette aigre-douce que nous a légué le Moyen Age.

compote de pruneaux aux épices

250g de pruneaux
écorces d’orange douce
1 bâton de 5 cm de cannelle de Ceylan
2 clous de girofle
3 cardamomes
1/2 cuillerée de maniguette
1 litre de bon vin rouge

Mettez dans une casserole la quantité désirée de pruneaux en faisant attention qu’ils gonfleront au double sinon au triple de leur volume sec. Couvrez de vin. Ajoutez les épices. Faites bouillir tout doucement une vingtaine de minutes. Couvrez alors et laissez refroidir.
Vous pourrez servir frais tel quel ou l’ajouter à une compote de fruits ou même à une sauce de gibier.

de la manière de consommer les pruneaux

Aux dires des phytothérapeutes les pruneaux seraient le meilleur des laxatifs à condition de suivre le bon mode d’emploi :
faire tremper une dose de pruneaux toute une nuit.
Au matin faites les bouillir quelques secondes puis laissez refroidir. Buvez le jus tiède.
Plus tard mangez les pruneaux. Si aucun effet ne s’en suit, recommencez.

Médication douce, agréable, peu coûteuse et efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: