Gamme de diapasons de Koenig

Gamme de diapasons © L'Album du musée des Arts et métiers

Gamme de diapasons © L’Album du musée des Arts et métiers

Gamme de diapasons, accordée sur le la 3 normal de 870 vibrations conçus par Rudolph Koenig présentés à l’Exposition Universelle de Londres en 1862. Les treize diapasons supérieurs sont accordés en gamme chromatique de ut 3 à ut  4, les diapasons inférieurs sont accordés pour faire quatre battements avec les premiers.

Le diapason est destiné à donner, par ses vibrations, un son fixe sur lequel s’accordent tous les instruments sonores.
Si l’on attaque l’instrument vers le tiers supérieur, il rend le son simple fondamental, si le frottement a lieu vers la moitié inférieure, le diapason donne en même temps un ou plusieurs sons harmoniques plus ou moins élevés.
Le diapason est utilisé non seulement pour régler les instruments de musique et la voix des chanteurs mais aussi pour l’étude des phénomènes acoustiques.

Karl Rudolph Koenig
1832 (Königsberg) – 1931 (Paris),
physicien français d’origine allemande.
Spécialiste de la fabrication d’instruments de musique, il s’intéresse à la vitesse des sons.
Il réalise de nombreux travaux sur les mouvements vibratoires, le diapason.
Le trombone dit de Koenig, parce qu’il est de son invention, permet d’étudier les interférences et les ondes stationnaires en acoustique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: