Les débuts de la chaîne du froid

navire frigorifique de Charles Tellier

navire frigorifique de Charles Tellier

1876: « Plata aller et retour : 105 jours de voyage à bord du navire frigorifique frété par le maître du froid, Charles Tellier, ont laissé la viande aussi fraîche qu’au départ. L’équipage en a consommé pendant toute la traversée et il se porte très bien !
La viande congelée conserve l’odeur de la viande fraîche, son bon marché la rend d’ailleurs accessible à toutes les bourses et l’ouvrier français pourrait, s’il le voulait, se nourrir abondamment de viande comme l’ouvrier anglais »
A l’annonce de cette nouvelle, l’Argentine, sûre de vendre son bétail, multiplie ses troupeaux à l’infini, produit, congèle et exporte sa viande.

La machine à vapeur pour fabriquer la glace et Le Frigorifique de Tellier figurèrent parmi les vedettes de l’Exposition Universelle de 1878

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: