Vinstad, Lofoten: 24 heures de solitude absolue

23 heures, plage de Buneset - Lofoten

23 heures, plage de Buneset – Lofoten

21 juin : Se faire déposer à Vindstad par le petit bateau qui part de Reine le matin vers 8 heures. Vinstad, quatre ou cinq maisons est située au fond d’un fjord inaccessible par la route. Sur cette île de Moskenesöya, la plus méridionale des Lofoten, un seule route longe la côte sud.

Marcher un peu plus d’une heure jusqu’à la superbe plage de Buneset, sable blanc et eaux turquoises.

Ne pas prendre le bateau de l’après midi qui repart à Reine.

Rester seule sur la plage, sans échappatoire possible jusqu’au lendemain matin pour trouver un sens à sa vie…et voir le soleil de minuit.

Expérience intense, sublime mais qui vire très très fraîche vers deux heures du matin, lorsque le Soleil passe derrière la montagne et que la plage se retrouve à l’ombre…

L’orme

Orme © Secrets de plantes

Orme © Secrets de plantes

L’orme, Ulmus campestris, de la famille des Ulmaceae, est un arbre originaire d’Europe centrale qui peut atteindre 50 mètres de haut. Il pousse jusqu’à 1300 mètres d’altitude dans les bois et au bord des chemins. On le rencontre partout en Europe sauf dans sa partie septentrionale. Il peut vivre jusqu’à 400 ans. Son écorce est rude et épaisse, très crevassée. Ses feuilles sont alternes avec un limbe dissymétrique à la base et finement denté. Elles sont velues et rudes au toucher. Les fleurs sont rougeâtres ou verdâtres. Le fruit est une samare à aile plane et roussâtre. La floraison a lieu de mars à avril, avant la feuillaison.
La récolte de l’écorce, qui constitue la drogue, se fait au printemps. Celle-ci est débarrassée de son suber et mise à sécher pour pouvoir être utilisée.

Le Sultan avait trop chaud – chap 81

sultan13Après avoir subi l’affront en public des sarcasmes du grand vizir ( l’infâme comme elle le nommait déjà dans sa tête ), Azaïra très blessée, demanda audience à son père.
Comme toujours, lorsqu’il pensait que sa fille le dérangeait pour un motif important, il la reçut dans l’heure.
– O mon père, je n’ai pas à juger des serviteurs que tu choisis pour gouverner. Je sais, tu me l’as souvent répété, que pour diriger sous ton autorité un pays de l’importance du royaume, il ne faut pas être né de la dernière pluie qui a inondé le désert, ni habiter les petits nuages roses qui entourent la lune les soirs de grande chaleur, mais là, je me sens obligée de te redire que le vizir, ton serviteur qui joue les humbles, ton serviteur qui souvent t’as servi dans les intérêts de ton peuple et de ton royaume, ton serviteur si respectueux, ce serviteur-là est un fourbe. Il a raillé sans raison valable et devant plusieurs personnes des architectes qui participent au concours, pour les mépriser et les amoindrir; c’est contraire au règlement qui rappelle l’égalité de tous devant la loi. Je vois ton oeil amusé qui demande des noms, tu veux des noms? Non mon père, non, attends, je t’en supplie, attends de m’avoir entendu jusqu’au bout et tu décideras ce que tu peux me demander sans effaroucher ma timidité et violer mon intimité que tu as toujours respectée.