Norvège, le pays des trolls

Trolls géant au Cap Nord

Trolls géant au Cap Nord

Sur internet, le terme troll mérite bien sa définition : « qui vise à générer des polémiques ». En effet, le troll de la mythologie nordique, contrairement à d’autres êtres imaginaires du folklore populaire, s’oppose aussi bien aux hommes qu’aux dieux, ils sont bêtes, moches et méchants, tantôt géants, tantôt nains, tantôt transformés en pierre.

Évidemment on peut acheter des trolls souvenir dans toutes les boutiques de souvenirs, ils sont tous plus moches les uns que les autres. On peut se faire photographier avec monsieur et madame Troll au Cap Nord, acheter des livres sur les trolls au musée de Alta.

Mais c’est sur l’île de Senja qu’on rencontre les trolls, en visitant le musée Senjatrollet. C’est kitsch et diable, mais pas seulement : j’ai rencontré l’homme qui a bâti ce musée et toutes les figurines lui-même, il est sculpteur et architecte et son imaginaire transporte dans cette mythologie du grand nord, dans ce monde magique, bête et méchant.

Monsieur et Madame Troll forment le toit du musée Senjatrollet

Monsieur et Madame Troll forment le toit du musée Senjatrollet

enfants trolls, aussi moches que leurs parents

enfants trolls, aussi moches que leurs parents

jeune fille esclavagisée par les trolls

jeune fille esclavagisée par les trolls

Troll

Troll

Troll

Troll

les trolls font sombrer les bateaux

les trolls font sombrer les bateaux

enfants troll

enfants troll

Les trolls enlèvent les jeunes filles et les enfants

Les trolls enlèvent les jeunes filles et les enfants

Norvège : nostalgie des vieux moteurs de bateau

fête à Nyksund : moteurs de bateau anciens

fête à Nyksund : moteurs de bateau anciens

Au nord du cercle polaire, en Norvège, on ne rencontre que des villages de pêcheurs. La grand majorité des habitants sont soit pêcheurs, soit instituteurs (le moindre village a son école), soit travaillent sur les bateaux de croisière ou sur les plateformes pétrolières. Dans ces villages, lors des fêtes, de vieux moteurs de bateau sont apportés sur la place publique et le grand jeu est de comparer leurs bruits, feutrés ou plus secs, lents ou rapides.

J’ai rencontré ces rassemblements de moteurs à la fête de Nyksund, au petit musée du moteur de Sund où officie aussi un sculpteur forgeron, et au musée Senjatrollet de Hamn sur l’île de Senja. A Sund, chaque rorbuer (maison de pêcheur) qui abrite le musée a une cheminée (visible sur les photos) qui en fait est l’échappement d’un moteur: on entend donc le doux son de ces moteurs anciens qui font pouf pouf…

L’enthousiasme des pêcheurs sur le sujet du bruit des moteurs anciens est très communicatif. Il n’en finissent pas de vous faire écouter les subtiles différences.

Nyksund, moteur de voiture

Nyksund, moteur de voiture

Sund, musée du moteur et forgeron

Sund, musée du moteur et forgeron

Sund, Lofoten, musée du moteur et forgeron sculpteur

Sund, Lofoten, musée du moteur et forgeron sculpteur

Senjatrollet : moteurs anciens de bateau montés sur des tracteurs

Senjatrollet : moteurs anciens de bateau montés sur des tracteurs

Reine, île de Moskenesøya

Reine - Lofoten

Reine – Lofoten

Ce petit port de Reine porte bien son nom. Sur l’île la plus méridionale des Lofoten, Reine est bien plus sympathique que Å. Lorsque j’ai vu les panneaux indiquant Å, je me suis demandée ce que signifiait ce symbole jusqu’à ce que je voie sur la carte que la route en cul de sac au sud des îles Lofoten aboutit à Å. Dès que je suis arrivée à Å, sur le parking où étaient garés des dizaines de cars de touristes, pratiquement tous allemands, des camping cars, des voitures, j’ai pris un café et j’ai fui très vite. Cette ville a été très bien retapée, on y trouve des boutiques de souvenirs, de soi-disant petits musée. Tout est fabriqué, tout est conçu pour le touriste. Je n’ai même pas pris de photos!

Reine-Lofoten

Reine-Lofoten

Pas de soleil de minuit à Reine ce soir

Pas de soleil de minuit à Reine ce soir