Anagrammes

Si vous n’osez proposer votre nom comme nom de rue, trouvez tous les anagrammes possibles de votre nom et utilisez l’anagramme-pseudo pour présenter votre dossier….

Anagramme : du préfixe grec ana, impliquant une idée de renversement et gramma, lettre.

Un anagramme est un nouveau mot ou un nouvel assemblage de mots formé par la transposition des lettres d’un autre mot ou d’un ensemble d’autres mots. Ce jeu, déjà connu des Grecs anciens, est lié à l’art encore plus ancien de la divination par les noms qui supposait que le nom propre avait une influence sur la destinée de celui qui le porte.

C’est à la cour de François Ier que l’anagramme est à la mode. Parfois les anagrammes sont approximatifs, comme celui du poète Jean Dorat concernant la favorite de Charles IX : Marie Touchet ou « Je charme tout »…mais où est dont passé le « i » : mais voyons, à l’époque, il est devenu un « j »..

Les alchimistes ont beaucoup usé des anagrammes pour cacher leurs secrets. Les écrivains et les artistes en usent fréquemment pour signer leurs oeuvres sous des pseudos. Rabelais a publié les deux premiers volumes de Pantagruel sous le nom d’Alcofribas Nasier.

Trouvez tous les anagrammes plaisants de votre nom et cherchez les noms célèbres qui se cachent derrière ceux qui vous sont proposés ci-dessous.

L’épine-vinette, symbole de réussite et de succès

Fruits d'épine-vinette © Secrets de plantes

Fruits d'épine-vinette © Secrets de plantes

Épine-vinette, Berberis vulgaris de la famille des Berberidaceae

Des épines, le plus souvent trifurquées, caractérisent la plante. Des fleurs jaunes, réunies en petites grappes pendantes, donnent des fruits petits, rouges et allongés.

L’épine-vinette, arbrisseau touffu et épineux de 3 mètres de haut, pousse à l’état sauvage dans les haies et les coteaux des terrains calcaires; on la trouve en France et dans la presque totalité de l’Europe. Ornementale, elle est souvent cultivée dans les parcs et les jardins.
C’est le citron de nos pays.

La plante symbolise la réussite et le succès. La célébrité était promise à qui portait sur soi une racine d’épine-vinette.

Faites-vous la différence entre sanction et punition?

sanctionDevant une situation où l’on se sent agressé, bafoué ou humilié parce que « l’autre » a enfreint une règle, ou une loi, il est parfois difficile de se contrôler pour prendre la bonne décision.

“Dire non, c’est exister soi-même et faire exister l’autre.” (Jacques Lacan).

La règle n’a de raison d’être que si elle est respectée, et, pour que la loi soit appliquée, il faut qu’elle soit comprise et que des sanctions soient prévues.

Si la loi n’est pas respectée, la porte est ouverte à la violence. Qui est capable en toutes circonstances de se maîtriser, d’avoir une attitude sociale, d’écouter, de réparer ou de se réconcilier s’il s’est emporté ou mal comporté ou encore de se tenir à distance s’il ne se sent pas capable de se maîtriser?

Comment gérer ses émotions, choisir entre raison ou passion ? Pourtant, on se doit d’exprimer son mécontentement, mais comment, sans agresser l’autre ? Faut-il sanctionner ou punir?

Une punition est un châtiment sans rapport avec la faute. Elle est souvent donnée impulsivement dans l’émotion et empreinte de l’idée de vengeance. La sanction, elle, est une peine ou une récompense prévue pour assurer l’exécution d’une loi. C’est souvent une réparation. La punition fait mal, la sanction fait grandir.

« Une part de nous est dans l’émotion mais nous sommes bien autre chose. Nous sommes une personne qui peut décider de poser des actes en fonction de ses valeurs. » (L’intelligence du cœur, Isabelle Filliozat).

Interrogez-vous sur votre attitude et ses conséquences…