Régime minceur

cafe1

Fruit du caféier © Secrets de plantes

Sans hypocrisie, l’amaigrissement ne peut résulter que d’un rationnement calorique. Même s’il existe des facteurs génétiques et hormonaux favorisant la prise de poids, les mesures sont identiques. Certains sujets ont recours de manière illusoire à des amaigrissants par voie locale, d’autres, plus lucides ingèrent des anorexigènes coupant la sensation de faim. Mais il faut savoir que les anorexigènes sont potentiellement dangereux et source de phénomène d’accoutumance, telle des drogues.
Les amincissants permettent une réduction du tissus graisseux sous-cutané; leur mode d’administration et leur mode d’action sont extrêmement variables. Ils sont très inégalement efficaces. Mais associés à de véritables mesures diététiques et physiques (sport, massages), les amincissants apportent un confort certain dans la prise en charge de la silhouette et laissent une place à la subjectivité. L’achat d’un amincissant témoigne d’une démarcha active qui contribue elle-même à l’obtention de résultats.

Êtes-vous créatif?

Vélocipède Michaux (Musée des arts et métiers)

Vélocipède Michaux (Musée des arts et métiers)

Créatif, créativité….ces mots n’existent pas dans le grand Larousse du XIXe siècle, pas plus dans le petit Larousse du XXe. Seul existe le mot création : action de tirer du néant.

Le mot créativité est adopté par l’Académie Française cours de sa première séance de l’année 1971 après une âpre discussion entre Louis Armand, ce visionnaire de la modernité, défenseur du mot et de la méthode du brainstorming — et André Chamson, pour lequel le mot « créativité » était une notion creuse, une mode pseudo-intellectuelle qui se démoderait vite. Louis Armand l’emporta mais les Académiciens ne purent alors faire mieux alors que de la définir — comme on peut le constater en consultant leur dictionnaire — comme « synonyme d’inventivité ».

Dans le petit Robert, il est défini par « pouvoir d’invention et de création ».

Il ne faut jamais oublier que « l’oubli est la faculté des créateurs »…pour créer, il faut sortir des conventions admises, donc oublier avant de réinventer.

En attendant notre test « êtes-vous créatif? », voici déjà un petit exercice

La journée de la m…

Repérez, sur un trottoir passant, un bel étron bien frais. Postez-vous agréablement pour observer.
Comptez le nombre de personnes qui marchent dedans, chronométrez le temps qu’il faut à la merde pour être tellement étalée que plus personne ne la remarque.
Et surtout, bravo si vous arrivez à trouver quelqu’un qui marche dedans sans se retourner et sans essayer de s’en débarrasser en frottant ses pieds ce qui a pour résultat d’étaler un peu plus la chose.
Mais les possesseurs de chien étant de plus en plus citoyens, heureusement et les humains, à part de très très rares exceptions, ne coulant pas leur bronze sur la chaussée, vous risquez de passer du temps avant de trouver un étron conséquent et bien frais.
Vous avez une alternative qui consiste a trouver chez vous une merde bien fraîche, à la mettre soigneusement dans un sac plastique non troué et solide, puis de la déposer discrètement sur un trottoir passant.
Bonne tranche de rigolade assurée.