Fantasmes

Au sens étymologique, fantasme, vient de fantôme et signifie que, par suite d’un vice de vision, on croit voir des choses qui n’existent pas réellement. Il est intéressant de voir que dans le Larousse du XIXe siècle, l’article sur fantasme ne comporte que trois lignes. Il a fallu l’arrivée de la psychanalyse pour redonner au fantasme la place qui lui est due….

Lorsque l’organisme est privé (soit par suite d’un déficit sensoriel ou d’un déficit de perception) de certains de ses instruments de prise de connaissance du milieu dans lequel il vit, il perd ses moyens d’action sur lui. Le fantasme lui permet d’échapper à ces limites en assurant sa fonction qui, selon la psychanalyse, réside dans la « mise en scène du désir, mise en scène où l’interdit est toujours présent dans la position même du désir ».

Faites faire la plaque de votre rue

plaqueChoisissez la rue que vous aimeriez voir porter votre nom.

Constituez le dossier justificatif que vous devrez présenter au conseil municipal de votre village, ville ou arrondissement afin qu’il décide s’il y a lieu ou non de vous honorer et de reconnaître votre valeur ou votre célébrité (en général, c’est la mémoire de héros morts que l’on honore ainsi, vous devrez donc avoir de solides arguments pour convaincre).

Avant de déposer le dossier, faites-le circuler auprès de vos amis accompagné d’une pétition à signer soutenant votre requête.

Pour vous aider à supporter la longueur de la procédure, faites déjà faire la plaque à votre nom et placez-là dans votre maison ou votre jardin.

Je vous déconseille d’aller dévisser les plaques existantes dans la rue pour les remplacer par celle à votre nom car « il est interdit de masquer, d’arracher, de dégrader d’une manière quelconque ou de faire disparaître les numéros des immeubles attribués par l’administration ainsi que les plaques indicatrices du nom des voies publiques ».

Curieusement, si vous cherchez sur Internet « dégradations+plaques de rues+code pénal », vous ne trouvez presque exclusivement que des articles Belges…Que doit-on en déduire?

Si vous êtes trop modeste, trouvez un nom à cette rue que vous aimez (la rue du gâteau au chocolat par exemple, parce que vous vous souvenez d’y avoir pleuré étant enfant parce que vous aviez fait tomber votre gâteau au chocolat dans le caniveau) et suivez la même procédure que ci-dessus.

L'ABC du pouvoir

ABCpouvoirAgir, Bâtir, Conquérir, ou l’ABC du pouvoir est le titre d’un livre de Pierre Frédéric Ténière-Buchot publié aux éditions d’organisation.

J’ai lu ce livre avec fascination.

En cherchant à me positionner sur le tablier des pouvoirs, j’ai pu découvrir les raisons profondes de mes choix professionnels.

« Comment le pouvoir s’exerce-t-il à l’heure actuelle? Comment l’obtenir, le garder ou au contraire le menacer? Qui le détient? La notion de pouvoir a-t-elle évolué depuis Machiavel, Clausewitz, Sun Tsu, Jules de Tetz, Gracian?

Le pouvoir vous attire? Le pouvoir vous met mal à l’aise? Vous voulez éviter le pouvoir? »

Je vous conseille « ce livre de méthode et de réflexion qui s’adresse à tous ceux qui s’intéressent au pouvoir, qui le subissent, y participent ou tentent de l’exercer », avec exercices d’entraînement proposés.