La zététique, entraînez-vous

zététique

galaxie, vue d’artiste

Avez-vous pratiqué la zététique pendant le confinement?

J’ai appris que la Finlande donnait des cours de zététique (je ne sais quel nom elle donne à ces cours) dès l’école primaire : apprendre aux enfants que les photos, les données et les informations peuvent être manipulées et comment débusquer les désinformations.

Cela m’a ramené à mon vieux regret : pourquoi donc la Troisième république avait-elle choisi comme ministre de l’Instruction Jules Ferry (qui voulait former de bons citoyens-chair à canon pour récupérer l’Alsace et la Lorraine) au lieu de Paul Bert qui voulait apprendre à apprendre? Notre système éducatif n’en serait pas là, lyophilisé, borné et pas adapté.

Bref, nous n’avons pas été formés à la zététique depuis notre plus jeune âge, sauf si nos parents ont pris soin de nous l’enseigner.

Par exemple, si je fais circuler cette photo sur les réseaux sociaux et disant que je suis allée en vacances dans le désert d’Atacama et qu’au milieu de la nuit, j’ai pris cette photo d’une galaxie qui se levait dans le ciel, s’approchait rapidement de nous. Selon mes observations, elle allait nous engloutir dans quelques mois. Combien de personnes le croiront?

Pendant la crise du Coronavirus,les citoyens se sont trouvés face aux faits suivants :

– c’était un virus inconnu et on ne savait pas à quelle sauce il allait nous manger,

– on n’avait pas de traitement,

– les politiques et les media ont tout fait pour nous faire paniquer,

– des informations contradictoires ont circulé,

– confinement ou immunité collective?

– gestes barrière c’est quoi?

– un matraquage en continu de chiffres.

Face à ce trop plein d’informations, avez-vous pris soin de vérifier:

– ce qu’est un virus par rapport à une bactérie : cela évite bien des erreurs et des paniques sur l’hygiène;

– la nature des différents traitements soi-disant miracles : la chloroquine est un antipaludéen, comme la quinine que prennent tous les Africains pour prévenir la malaria, mais pas la guérir! Or la bombe à retardement Afrique ne semble pas exploser en tout cas pas à cause du Covid. Ce qui pourrait signifier que la quinine est préventive mais absolument pas curative.

– l’utilité du masque: utile uniquement si vous ne l’enlevez pas pour vous gratter le nez avec vos mains qui ont traîné partout!

– ce qu’est réellement une réanimation et ce qu’elle implique pour le patient;

– pour chaque chiffre qu’on vous assène, prenez-vous le soin de le rapporter à la population du pays faute de pouvoir le rapporter au nombre de cas que personne ne connaît car trop sont asymptomatiques et que l’on ne teste pas assez. En tout cas les rapporter au nombre de personnes testées positives serait déjà mieux que de prendre le chiffre tel quel.

Avez vous fait une courbe des décès en fonction de l’âge?

Avez-vous pris la peine de rechercher si les morts annoncées étaient toutes dues au covid ou si on n’a pas rajouté celles dues à des pneumonies infectieuses bactériennes par exemple, fréquentes à cette période de l’année?

Avez-vous cherché à faire la part de vrai et la part de désinformation dans les annonces des différents gouvernements?

Bref, dans ce flot d’informations incessantes qui deviennent plus du bruit que de l’information, quels sont les moyens que vous employez pour vérifier vos sources afin de rester lucide?

Robinier, faux-acacia

robinier faux-acacia

robinier

Botanique

Le robinier ou faux-acacia, est couramment appelé acacia, Robinia-pseudo acacia L., de la famille des Fabaceae. On le reconnaît facilement à son tronc gris crevassé profondément, à ses branches épineuses, à ses feuilles à multiples folioles et surtout à ses belles grappes de fleurs blanches à l’odeur suave.

Spontané dans les forêts d’Amérique du Nord Est, le robinier s’est répandu, cultivé depuis le XVIIIe siècle, dans la plus grande partie de l’Europe et de l’Asie tempérée.
Il existe chez cet arbre une toxicité certaine.

Composition chimique et usages actuels

acacia

acacia

Les fleurs contiennent :
– des protides, notamment :
. des acides aminés tels que de la L-asparagine
. des enzymes : robinase
– des composés phénoliques : des flavonoïdes, plus particulièrement des flavonols : robinétine, robinine (kaempférol-7-1-rhamnosido-robinoside)
– des terpénoïdes : triterpènes plus particulièrement des hétérosides cardiotoniques
– une huile essentielle constituée de :
. terpénoïdes : monoterpènes tels que linalol, alpha-terpinéol, une quantité relativement importante d’indol, 9 % d’anthranilate de méthyle, héliotropine, alcool benzylique, nérol
– une cire
L’eau distillée des fleurs a des propriétés vomitives. On attribue par ailleurs aux fleurs des activités antispasmodiques, anti-diarrhéiques, carminatives et cholérétiques.
On leur reconnaît également des vertus hypoazotémiantes et diurétiques en raison de la teneur en robinoside et autres flavonoïdes, action renforcée par la présence d’hétérosides cardiotoniques.

En pharmacie,

les infusions de fleurs d’acacia sont employées dans le traitement des troubles digestifs (hyperacidité, stase biliaire, flatulences); elles sont également un remède efficace contre les diarrhées.

En cosmétique,

les extraits d’acacia ainsi que le lait d’acacia sont principalement utilisés pour leurs propriétés émollientes, adoucissantes et anti-oxydantes.

Usages traditionnels

l’écorce de la racine, employée à faible dose est tonique et légèrement laxative; à dose élevée elle devient émétique, purgative, vénéneuse. Les feuilles excitent en un premier temps la sécrétion biliaire et ensuite sont laxatives. Les fleurs sont considérées comme antispasmodiques, calmantes, toniques., émollientes.
Feuilles et fleurs sont volontiers employées en infusions légères contre les maux de tête. Un sirop fait avec les cosses des graines est légèrement narcotique et calme les maux de tête d’origine gastrique.
En cuisine les fleurs servent à confectionner des beignets traditionnels mais aussi une liqueur de table, un sirop, une eau de toilette.
Elles sont très mellifères. Le miel d’acacia passe pour être l’un des meilleurs : il faudra la visite de 1 600 000 abeilles pour constituer 1 kg de ce miel à la cristallisation très lente.
Le bois d’acacia, du fait même de sa toxicité, résiste très bien aux attaques des insectes et à la pourriture: il est dévolu, de préférence à tout autre matériel, à la fabrication des piquets dans les champs.
Le robinier teint en jaune soie, coton, papier.
Les filaments de son écorce ont servi à confectionner des cordages et des tissus souples et solides.

Folklore

acacia

épine de robinier

Le grand classificateur Linné baptisa ce nouvel arbre Robinia. Mais les naturalistes de l’époque le prenant pour un “acacia”, arbre épineux d’Égypte, le nommèrent faussement ainsi, c’est celui-ci qu’à conservé le langage populaire.
Au début du XVIIe siècle, le Sieur Jean Robin, jardinier du roi Henri IV, eut l’idée de planter en plein Paris des graines que lui avait confié un navigateur qui revenait des Monts Appalaches en Amérique du Nord. A l’admiration du bon roi Henri et des parisiens, la graine donna un arbre au feuillage léger et aux grappes délicieusement parfumées.
Le premier exemplaire en fut planté près de l’église Saint Julien-le-Pauvre à Paris, au voisinage de Notre Dame, où il existe toujours, devenu le plus vieil arbre de la capitale.
Le robinier s’est naturalisé depuis dans toute la France. On le trouve tout spécialement aux abord des voies de chemin de fer, son bois dur servait en effet à la confection des traverses soutenant les rails.

Recettes

robinier

fleurs d’acacia

beignets de fleurs d’acacia

Ingrédients pour 4 personnes :
12 belles grappes d’acacia
3 cuillerées à soupe de farine
1 bouteille de bière
sel fin
1 l d’huile à frire
sucre en poudre

Confectionnez une pâte à beignet fluide : farine, sel, bière ajoutée peu à peu en fouettant. Laissez reposer.
Préparez la friture : bassine profonde, huile adaptée et neuve. Attendez de voir frémir l’air au-dessus de l’huile pour y tremper une grappe d’acacia préalablement trempée dans la pâte à frire.
Laissez  dorer.
Sortez les grappes de la friture et égouttez-les sur un papier torchon.
Saupoudrez-les de sucre. Servez tiède.
Moins gras que la pâte à beignet traditionnelle.

liqueur d’acacia

Ingrédients :
1 livre de fleurs d’acacia
1 litre de sirop de sucre
1 litre d’alcool de fruits

Portez le sirop à ébullition. Jetez-y les fleurs d’acacia et faites les macérer  durant 24 heures.
Filtrez. Ajoutez l’alcool. Mettez en bouteilles.
Attendez encore 1 mois avant de déguster.
C’était une des “liqueurs du placard” de nos grands mères.

condiment

Racine et liber ont goût de réglisse. Mais attention, elles jouissent de propriétés vomitives. Il faut donc être prudent et utiliser avec parcimonie.

vinaigre de fleurs

recette beauté
Ingrédients
prendre 100g de chacune de ces fleurs
fleurs de sureau,
pétales de rose rouge,
fleurs de reine des prés,
fleurs d’acacia,
fleurs de mélilot
2 litres de vinaigre fort

Faites macérer ces fleurs dans le vinaigre pendant quinze jours. Filtrez et mettez en flacons bien bouchés.
Ce vinaigre donne la meilleure des eaux de beauté lorsqu’on en met deux cuillerées à bouche par litre d’eau tiède pour lotionner le visage après les ablutions du soir.
Ces fleurs peuvent être sèches ou fraîches selon la saison où l’on veut préparer le vinaigre.

devinette amoureuse

Cueillez une feuille d’acacia et effeuillez-en les folioles comme on le fait des pétales de marguerite en prononçant :
il m’aime
un peu
beaucoup
passionnément
à la folie
pas du  tout
poursuivez l’incantation en arrachant jusqu’au dernier foliole : c’est lui qui rend l’oracle.
Surtout ne désespérez pas, si le résultat est contre votre attente. Recommencez.

utilisation du bois d’acacia

Piquets des vignes, piquets des champs, l’acacia retient les berges de la rivière.
Fendu, il a tendance à vriller.
On en faisait des manches de charrette.
croyance populaire:
Pour que le bois d’acacia donne le meilleur de lui-même
il doit être cueilli, en janvier, février, en lune dure (fin de la période de décroissance de la lune juste avant la nouvelle lune), par vent du nord.

Le suffrage universel en France

Le suffrage universel en 1848

Le suffrage universel en 1848

Le suffrage universel, un grand acte tout ensemble politique et chrétien…” (Victor Hugo)

les péripéties du suffrage universel depuis 1848

Le suffrage universel, est instauré en France sous la seconde république, par le décret du 5 mars 1848.
Première élection présidentielle au suffrage universel le 10 décembre 1848.
Pour cette « grande première », les candidats sont :
– le prince Louis Napoléon Bonaparte: « c’est un crétin qu’on mènera » dit Thiers;
– le général Cavaignac, « homme d’ordre, rempart contre la monarchie mais aussi contre le communisme »; le vainqueur des Parisiens est le grand vaincu de ces élections ;
– l’avocat Ledru-Rollin : en tant que Ministre de l’Intérieur du gouvernement provisoire, il a eu pour mission d’organiser la proclamation du suffrage universel, ce n’est pas cela qui lui fait gagner des voix aux élections présidentielles;
– Raspail, le « médecin des pauvres »;
– Lamartine: sa lyre cette fois n’a pas su charmer les foules. Le ridicule brise sa carrière.
Les résultats donnent une majorité écrasante à Louis Napoléon Bonaparte. Triomphe de la popularité liée au nom de Bonaparte, mais aussi résultat de l’analphabétisme politique des masses que dénoncera bientôt Karl Marx.
loi dite des Burgraves

Louis-Napoléon Bonaparte

La première République n’a pas voulu avoir de président. La deuxième fait le sien trop puissant.

A peine président et avec un tel patronyme, il est déjà empereur.
Votants : 7 449 471, suffrages exprimés : 7 426 252, Louis Napoléon Bonaparte 5 534 520 voix, Cavaignac 1 448 302, Ledru-Rollin 371 431, Raspail 36 364, Lamartine 17 914, divers 27 121.

« Messieurs, le grand acte tout ensemble politique et chrétien, par lequel la Révolution de février fit pénétrer son principe jusque dans les racines même de l’ordre social, fut l’établissement du suffrage universel. »
Dans son discours du 21 mai 1850, Victor Hugo use de tout son talent d’orateur pour dénoncer la loi (qui sera finalement votée le 31) parce qu’elle restreint le suffrage universel, instauré par le décret du 5 mars 1848, aux hommes de vingt et un ans, fixés dans leur commune depuis au moins trois ans !
Ainsi, l’universalité du suffrage universel est-elle loin d’être acquise sous la IIe République -les femmes ne voteront qu’un siècle plus tard, la décision est prise en 1944 et les premières élections ont lieu en 1945-  mais tel quel, le suffrage universel instaure cependant l’égalité politique des citoyens, quel que soit le montant de leur fortune, et jamais plus il ne sera vraiment remis en question ; Napoléon III abolira même la loi du 31 mai 1850 : il est vrai que ce « suffrage » l’a particulièrement bien servi.
La seule question autour de laquelle les discussions reviendront sans cesse au cours de l’histoire de la République sera celle de la forme du scrutin pour l’élection des députés à la Chambre : scrutin majoritaire à deux tours ou scrutin « à la proportionnelle » ? On en discute encore.

Le suffrage universel ne sera jamais remis en cause juridiquement, malgré le coup d’Etat du 2 décembre -Louis Napoléon Bonaparte profite alors d’une popularité plébiscitée- ; il sera pratiqué pendant toute la IIIe République pour l’élection des députés à la Chambre, mais non pour l’élection du président.
Le souvenir des conséquences de l’élection de Napoléon Bonaparte (les Français avaient élu une “icône”) est tellement cuisant qu’il faudra attendre le changement de constitution en 1962 puis 1965 pour que le président de la république soit de nouveau élu au suffrage universel.
Les discussions se focalisent sur le mode de scrutin.

Moteur de l’action politique, reflet de l’évolution de la société, chaque type de scrutin représente l’expression d’une époque.
Le plus classique est uninominal majoritaire à deux tours. « Au premier tour on choisit, au second tour on élimine. »

Il est longtemps resté en vigueur, permettant les coalitions mais encourageant également la lutte des personnes au détriment de celles des idées, favorisant ainsi les « magouilles ».
On peut lui opposer la représentation proportionnelle, plus équitable, au risque de se trouver face à une assemblée ingouvernable, sans majorité.

Affiches électorales

Affiches électorales

extrait du CD-Rom « 1848-1914, Toute une histoire » réalisé par Maryvonne Pellay avec le Musée d’Orsay (conseillers : Madeleine Rebérioux, Chantal Georgel)