La journée de la m…, une barre de rire

crotte de Yack - Sculpture de Maryvonne Pellay

crotte de Yack – Sculpture de Maryvonne Pellay

Une observation de la mécanique du rire

Repérez, sur un trottoir passant, un bel étron bien frais. Postez-vous pour observer, à une terrasse de café, c’est l’endroit le plus agréable.
Comptez le nombre de personnes qui marchent dedans, chronométrez le temps qu’il faut à la merde pour être tellement étalée que plus personne ne la remarque.
Et surtout, bravo si vous arrivez à trouver quelqu’un qui marche dedans sans se retourner et sans essayer de s’en débarrasser en frottant ses pieds ce qui a pour résultat d’étaler un peu plus la chose.
Mais les possesseurs de chien étant de plus en plus citoyens, heureusement et les humains, à part de très très rares exceptions, ne coulant pas leur bronze sur la chaussée, vous risquez de passer du temps avant de trouver un étron conséquent et bien frais…encore que les incivilités ont tendance à renaître.
Vous avez une alternative qui consiste a trouver chez vous une merde bien fraîche, à la mettre soigneusement dans un sac plastique non troué et solide, puis de la déposer discrètement sur un trottoir passant.
Bonne tranche de rigolade assurée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: