Aubépine, sédative et anti-hypertenseur

fleur d'aubépine

fleur d’aubépine ©Secrets de plantes

Avant de vous exercer au défi proposé, faite prendre un sédatif à votre interlocuteur si vous ne voulez pas vous exposer à une grosse colère.

Sédatif: qui apaise la surexcitation ou la douleur d’un organe. Toute substance qui ralentit la fonction d’un organe est sédative, on peut parler de sédatif de la douleur, de sédatif de spasmes mais aussi de sédatifs neurologiques qui endorment la conscience.

De nombreuses plantes ont des effets sédatifs sédatives parmi lesquelles on retrouve bien sûr les plantes qui sont à la fois sédatives et antispasmodiques et sédatives et analgésiques.

Essayez l’aubépine!

L’aubépine ou épine de mai ou épine blanche, Crataegus oxyacantha L. de la famille des Rosaceae.

Arbrisseau très rameux et épineux à feuilles entières plus ou moins profondément découpées, glabres et vert luisant.
Les  fleurs sont blanches odorantes, en corymbe, à nombreuses étamines rouges au centre de 5 pétales qui tombent facilement.
Fruits mûrissants d’août à octobre: couronnés et non complètement recouvert par le calice : ce sont des drupes appelées “cenelles”. Elles contiennent deux grains nommés “nucules”.

fruits de l'aubépine ©Secrets de plantes

fruits de l’aubépine ©Secrets de plantes

L’aubépine,  couvre, dans ce joli mois de mai, ses branches déjà feuillues de petites fleurs blanches et parfumées.
Cet arbuste épineux pousse dans les haies et les sous-bois de presque toute la France (certaines de ses haies ont plusieurs siècles d’existence).

Apprenez à le reconnaître avec la Flore.

Usages

Dès la Renaissance, on emploie l’écorce des jeunes rameaux de l’aubépine pour passer les fièvres et ses baies pour soigner les maux de gorge. Ce sont surtout ses fleurs qui en font une plante médicinale remarquable : ses bouquets fleuris sont un gage d’apaisement pour traiter troubles congestifs de la ménopause, bouffées de chaleur, insomnies, irritabilité ou bourdonnement d’oreilles. “Valériane du coeur”, l’aubépine le calme tout en le tonifiant, mais son emploi doit être médicalement contrôlé. Son infusion est traditionnellement employée contre les insomnies, l’énervement et l’hypertension artérielle.
Ses fruits, les “cenelles”, ont été employés comme aliment depuis la préhistoire; aujourd’hui encore, on en fait des gelées riches en vitamine. En Europe centrale, on confectionnait du pain avec ses fruits séchés réduits en farine.

Composition chimique et usages actuels

Aubépine

Aubépine

Le fruit contient :
– des glucides : oses (fructose, glucose, sorbitol) et osides (pectine)
– des protides dont des enzymes (lipase)
– des acides gras
– des acides organiques : acide ascorbique (vitamine C), acide citrique, acide tartrique
– des composés phénoliques dont :
. des flavonoïdes : flavones (orientine et vitexine) et flavonols (hypéroside)
. des proanthocyanidines (tanins condensés)
. des tanins : tanin catéchique
– des terpénoïdes : triterpènes (saponines) et stéroïdes (sitostérol)
– de la vitamine B4 (adénine)

– de l’amygdaline
Le fruit de l’aubépine a des propriétés antispasmodiques, cardiotoniques, sédatives, diurétiques et vasodilatatrices. On lui reconnaît également des vertus anti-diarrhéiques et anti-inflammatoires. (Le fruit est couramment utilisé en Pologne pour les propriétés citées ci-dessus).

Usages pharmaceutiques
Les fruits ainsi que les sommités fleuries exercent une activité cardiovasculaire et ont un effet sédatif sur le système nerveux central. Ils sont prescrits dans le traitement de l’artériosclérose et des problèmes cardiovasculaires (myocarde…), mais aussi dans le traitement des états neurotoniques, notamment en cas de troubles mineurs du sommeil et de palpitations.
Une infusion d’aubépine ainsi que l’extrait sec utilisé en gélules, dragées ou tablettes, sont recommandés pour calmer la nervosité des adultes.

Usages cosmétique
Le fruit est utilisé en cosmétique dans les produits adoucissants, exfoliants et hydratants. Il entre dans la préparation de :
– produits pour le corps et les mains
– soins des peaux normales, abîmées, sèches, sensibles et fragiles

Folklore

L’aubépine est un de nos vieux arbres magiques : plantés en haie, ils entouraient et protégeaient les maisons. C’est sur une aubépine que des mères implorantes suspendaient  les langes de leur enfant malade et, si un “aubépin” portait du gui, on venait de fort loin pour en cueillir.
Le mois de mai est consacré aux très jeunes filles, aux vierges, depuis les temps les plus anciens et l’aubépine s’est vu associer tout naturellement la Vierge Marie.
Talisman, le rameau d’aubépine protégeait de l’orage et dans les Ardennes, on murmurait la comptine, un rameau à la main.
L’aubépine est également réputée pour préserver des serpents et même de toute bête à venin. Ainsi  dans l’Yonne, le 1er mai, si l’on place une branche d’aubépine blanche sur la porte des étables, on empêchera les serpents d’y pénétrer et d’aller téter les vaches.
La”fleur d’épine” est symbole bien sûr de virginité et d’innocence.
Lors des grandes pestes qui décimèrent l’Europe au Moyen âge, les cadavres furent enterrés sous des aubépines pour empêcher qu’il ne soient déterrés: depuis ce temps les anglais disent que les fleurs d’aubépine sentent la mort.

Recettes

Tisane contre l’irritabilité

Contre les palpitations, les bouffées de chaleur, l’insomnie, l’irritabilité ou les bourdonnements d’oreille on préparait une infusion de 10 à 20 g de sommité fleuries d’aubépine par litre d’eau à consommer en 2 à 3 tasses par jour dont une au moment du coucher.
Jadis au moment de grandes batteries de la moisson les fermières ne manquaient pas d’en administrer à leur mari et à leurs filles afin de prévenir des ardeurs intempestives.

En cure  on respecte les  21 jours d’un temps lunaire.

Des cenelles contre l’angine

10 grammes de cenelles en infusion sucrée au miel sont tout à fait efficaces en cas d’angine simple.

Gelée de cenelles

Ingrédients :
2kg de baies d’aubépine
1 livre de framboises
sucre (selon)

En automne recueillez des cenelles plein une casserole.
Égrenez-les avec une fourchette, lavez-les. Mettez-les dans une bassine à confitures, juste couvertes d’eau. Cuisez-les jusqu’à ce qu’elles cèdent à la pression de la fourchette. Passez au tamis garni d’une étamine (ou dans un torchon). Conservez le jus, ajoutez-y un poids égal de sucre et cuisez-le comme une gelée ordinaire. Après 1/4 h à 1/2 h de cuisson, une goutte de gelée posée sur une assiette devrait être figée : la confiture est ” prise “.
Ecrasez alors les framboises, recueillez-en le jus et ajoutez-le à la gelée. Faites cuire ensemble 5 mn. Versez dans les pots et couvrez immédiatement.

Cette gelée est riche en vitamine C.

Infusion pour peaux sèches et gercées

L’aubépine qui contient des flavones, du tanin et de l’acide cratégique est employée pour traiter les peaux sèches et gercées.
Pour une infusion légère : prendre une pincée de fleurs fraîches et recouvrir d’un peu d’eau bouillante. À employer tiède sur peaux sèches et irritées.
Les baies s’emploient, en infusion, comme astringent pour les pores dilatés (vaporisation chaude d’abord, puis pulvérisation très froide).

Pudding d’aubépine

Ingrédients :
1 grand bol de bourgeons et jeunes feuilles d’aubépine
200 g de farine
100 g de beurre
1 œuf
sel et poivre
10 fines tranches de lard fumé

Faites une pâte brisée avec la farine et le beurre, ajoutez l’œuf entier. Roulez cette pâte en un long rectangle assez fin. Couvrez la surface de ce rectangle avec les jeunes feuilles et les bourgeons d’aubépine, en les pressant légèrement dans la pâte. Salez, poivrez. Placez dessus les tranches de lard fumé et roulez le tout en un long saucisson. Pincez fortement les deux bouts. Enveloppez ce rouleau dans un torchon bien fariné, que vous maintiendrez en place en attachant les extrémités avec de la ficelle. Placez ce paquet dans le haut d’un couscoussier et faites cuire ainsi à la vapeur pendant 1 h30. Retirez ensuite le torchon et coupez votre pudding en tranches épaisses. Servez en arrosant généreusement de jus de viande.

C’est inattendu et absolument délicieux !

2 comments for “Aubépine, sédative et anti-hypertenseur

  1. Stad
    30 août 2011 at 7:39

    Bonjour, auriez-vous une recette qui permette de profiter des vertus carditoniques de l’aubépine?

  2. 30 août 2011 at 13:03

    Voici quelques recette à base d’aubépine qui peuvent apporter une bonne hygiène de vie en cas de problèmes cardiaques ou d’hypertension.
    Mais ATTENTION, toutes douleurs ou symptômes qui peuvent laisser penser à des troubles circulatoires ou cardiaques imposent immédiatement une visite médicale.
    Ceci étant, on peut associer au traitement médical des plantes à effet vasodilatateur:
    Par exemple, la préparation suivante:
    Ingrédients:
    passiflore 20 g
    muguet 20 g
    olivier 20 g
    aubépine 20 g
    verveine odorante 10 g
    gui 10 g

    Faire infuser pendant 20 minutes, 1 cuillerée à soupe de ce mélange pour 1/4 de litre d’eau.
    Boire 3 tasses par jour, chaudes, sucrées ou non au miel.

    Ou encore
    Infusion d’aubépine
    L’aubépine : laisser infuser pendant 5 minutes dans 1 tasse d’eau bouillante, 3 pincées de fleurs séchées. Boire 2 à 3 tasses par jour avec des interruptions de quelques jours entre 2 cures.

    Contre l’hypertension:
    Attention, l’hypertension doit absolument être traitée médicalement. Elle est facteur de risque d’accidents vasculaires.
    Certaines plantes ont des vertus hypotensives mais cela de suffit pas, il faut consulter.

    Ingrédients:
    olivier 30 g
    arbousier 30 g
    aubépine 30 g
    gui 10 g

    Jeter 1 cuillerée à soupe du mélange dans 1/4 de litre d’eau froide.
    Amener doucement à ébullition, faire bouillir 2 minutes puis infuser 10 minutes.
    Prendre 1 tasse à jeun tous les matins.

    Eviter les plantes qui ont des vertus hypertensives comme la réglisse, le chardon marie et le genêt à balais.

    En cas d’insuffisance cardiaque, certaines plantes peuvent aider à long terme:
    Ingrédients:

    aubépine 20 g
    balotte 20 g
    agripaume 20 g
    anis vert 20 g
    fils de haricots 20 g

    Faire une infusion à raison d’une cuillerée à soupe de mélange pour 1 tasse d’eau bouillante. Sucrer au miel.
    Boire 3 tasses par jour.

    Contre la tachycardie
    Ingrédients:

    aubépine 30 g
    aspérule odorante 50 g
    passiflore 5 g
    valériane 10 g
    genêt à balais 5 g (surtout ne pas dépasser la dose)

    Laisser infuser 1 cuillerée à soupe du mélange dans 1/4 litre d’eau bouillante.
    Prendre 3 tasses par jour, chaudes et sucrées au miel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: