Réveillon, l’occasion de faire le bilan

dessin de Jérôme Lefranc

dessin de Jérôme Lefranc

Dernière fuite ou dernière colère de l’année

Vous faites les courses pour le réveillon, vous n’aimez déjà pas l’hypermarché une veille de fête, surtout celui-là où vous avez déjà constaté à deux reprises des erreurs à votre détriment, code-barre erroné ou ne tenant pas compte des promotions annoncées. Vous n’avez rien dit, mais aujourd’hui, après être passé(e) à la caisse, vous vérifiez votre ticket et constatez une erreur. Vous revenez à la caisse et la caissière vous dit: “Ce n’est pas possible, avec les codes-barres, la machine ne peut pas se tromper. Les gens attendent et s’agitent, la queue s’allonge…

Que faites-vous?

 

  1. Devant l'erreur de la caissière, que faites-vous?






photo Jorge Sclar

photo Jorge Sclar

Bilan de fin d’année

Que vous aimiez, ou non, on va vous souhaiter la bonne année; vous allez faire la fête, ou non, vous allez vous amuser, ou non, vous aller prendre une cuite, ou non. Avant d’attaquer la nouvelle année, faites le bilan de 2009 et ne laissez pas passer les trains que vous pourriez prendre à belles dents, comme la vie!
Vous faites un tableau, à la main ou sur Excel et vous comptez…

– le nombre de fois où vous avez eu des rapports sexuels (si vous arrivez à les compter, il va falloir faire quelque chose, changer de partenaire par exemple)
– le nombre de fois où vous avez été obligé(e) des rester au boulot après 19 heures; si c’est plus de 10 fois dans l’année, changez de boulot…ou allez voir un psy pour vous guérir de votre masochisme ou, si vous aimez à ce point ce que vous faites, réfléchissez un peu : ça peut lasser votre entourage.

– le nombre de fois où vous avez pleuré et les raisons de ces chagrins. Si ces pleurs ne sont pas dues à un événement ponctuel accidentel sur lequel vous n’aviez pas prise, vous devez changer un paramètre dans votre vie; ne vous trompez pas de décision!

– Le nombre d’instants privilégiés où vous vous êtes imprégné(e) de bonheur de vivre, de plaisir. Trouvez quels sont les ingrédients qui vous ont permis de vivre si pleinement et cherchez à reproduire ces situations plus souvent en 2010.

– Le temps que vous avez consacré à une activité qui vous passionne (hors boulot principal). Si c’est moins d’un jour par mois, c’est peut-être une des cause de votre mal être.

– Le temps que vous avez consacré à une activité que vous détestez (hors boulot principal, les courses ou le ménage par exemple). Si c’est plus de 8 heures par semaine, organisez-vous autrement avant de déprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: